Test de La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor sur PlayStation 4

L’Ombre du Mordor, développé par Monolith Productions, et édité par Warner Bros. Games, est un jeu d’action-aventure à la troisième personne en open-world qui nous plonge dans le bel univers du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Du point de vue historique, le jeu nous transporte dans les terres du Mordor bien après la défaite de Sauron aux mains des Elfes et des Humains et peu avant son retour annoncé et sa quête de l’anneau. Le jeu est-il à la hauteur de l’Univers dans lequel il nous plonge ? Réponse dans ce test.

L’Histoire : un bel enrobage

Comme dit précédemment, le jeu nous emmène dans cette époque de transition entre la chute de Sauron et son éventuel retour. Pour comprendre aisément et rapidement le fil de l’histoire, mieux vaut s’être déjà attaqué aux livres du grand Tolkien, car le jeu ne vous expliquera pas forcément tout. Certains personnages emblématiques des films feront des apparitions brèves. On appréciera tout particulièrement la bonne animation et le bon doublage de Gollum. Tout au long du jeu, on contrôle Talion, un Rôdeur (« Ranger » en Anglais) du Gondor qui a pour rôle de surveiller les terres de Mordor suite à la disparition de Sauron. Au moment de son retour, il se fait attaquer, assiste au meurtre de l’ensemble de sa famille, meurt et se retrouve lié à l’esprit d’un seigneur Elfe. Pour rompre ce sortilège, le duo va devoir traverser les terres sombres de Mordor. Personnellement, je ne me suis pas attaché à Talion. Le fait de savoir que l’Histoire de cette saga s’achève sans ce personnage empêche de se rallier entièrement à sa cause. La fin du jeu est particulièrement frustrante, car ne sert que d’annonce à un deuxième épisode plus que probable. De plus, malgré certaines références subtiles aux livres de Tolkien qui plairont aux puristes de l’Univers, le jeu comporte certaines erreurs comme le fait qu’au moment du retour de Sauron, le Mordor n’est plus gardé par les Rôdeurs. Malgré ce manque d’attachement au scénario, j’ai tout de même apprécié certaines répliques de Talion, qui n’hésite pas à jouter verbalement ses ennemis comme ses camarades.

Middle Earth Shadow Of Mordor La Terre du Milieu Ombre du Mordor 1

Le gameplay : une pâle copie d’Assassin’s Creed ?… 

Dès le départ du jeu, vous vous sentirez dans la peau d’un assassin. Que cela soit en sautant d’une cathédrale en ruine  ou bien en grimpant les forteresses orques d’un seul bouton, Talion se déplace et parcourt le Mordor comme le feraient Ezio ou Altaïr. La structure du jeu ressemble également à celle d’un Assassin’s Creed avec ce système de missions basées sur des assassinats, des règlements de conflits… On peut également à tout moment déclencher une vision spectrale nous permettant de voir ou de marquer des ennemis. En revanche, la comparaison s’arrête là.

Middle Earth Shadow Of Mordor La Terre du Milieu Ombre du Mordor 2

…ou de Batman Arkham City ?

Les skins mises de côté, L’Ombre du Mordor pourrait très bien être le nouvel épisode de la série des Batman. À défaut de planer dans les airs, Talion se rattrape avec ses courses ultra rapides, mais il se bat également comme le Justicier masqué. Il peut agir en infiltration et poignarder des ennemis par derrière, peut les  étourdir d’un coup de poing pour dégainer une furie de coups par la suite. Un système de combos se déclenche et permet, à partir d’un certain nombre de coups, d’en finir avec l’adversaire à travers une cinématique assez brutale et sanglante. L’intelligence artificielle est relativement agressive et se déjouer d’une horde d’Orcs se révèle être un défi assez complexe. Malgré le manque de gadgets, Talion peut exploiter l’environnement pour repousser l’ennemi (tonneaux explosifs, nids de guêpes agressives, libération de bêtes sauvages emprisonnées) et possède une autre arme très puissante, son arc. Sa précision s’accompagne d’un court moment de bullet time, très utile pour aligner plusieurs tirs d’affilée ou pour prendre rapidement la poudre d’escampette. Pour contrebalancer cette puissance, le bullet time se recharge lentement et le nombre de flèches est limité et vous devrez explorer le monde pour augmenter leurs capacités. A de nombreuses reprises, du fait de l’agressivité des ennemis, votre barre de vie se trouvera dans le rouge et vous aurez une seule option : fuir et trouver des plantes médicinales éparpillées sur la carte qui feront remonter cette barre. Ainsi, le gameplay à mis chemin entre Assassin’s Creed et Batman est très jouissif et les combats sont très probablement la plus belle réussite du jeu.

Middle Earth Shadow Of Mordor La Terre du Milieu Ombre du Mordor 3

L’aspect RPG et le système Némésis

Le système d’évolution des capacités de Talion est relativement basique et reste très compréhensible. Il y a deux directions majeures dans la progression du personnage : ses capacités au combat ou bien l’amélioration de son agilité. Malgré cela, je trouve que la progression est mal dosée. Je trouve que l’on est vulnérable dans la première partie du jeu et ainsi, il y a un réel challenge et abattre un chef de guerre apporte beaucoup de gratification tellement Talion est faible face aux attaques des Orcs. En revanche, plus on avance dans le jeu, plus il devient fort et à la fin, il est tellement puissant qu’il en devient presque un Dieu. La difficulté s’effondre et on prend moins de plaisir à trouver des tactiques et des stratégies pour faire tomber un chef de guerre.

Heureusement, il y a le système Nemesis qui permet au joueur de rester connecté au jeu et ne pas se laisser ennuyer par les trop nombreux combats. Celui-ci nous permet d’avoir un aperçu de l’armée de Sauron. On remarque une certaine hiérarchie instaurée et respectée : les leaders d’un clan sont appelés capitaines et eux-mêmes obéissent à des chefs de guerre qui contrôlent une plus vaste région. De plus, chacun de ces Orcs est pourvu d’un certain nombre de forces et de faiblesses. Plus un Orc est haut gradé, plus il possède de forces et moins il a de faiblesses, et inversement. Certains peuvent être insensibles aux attaques à distance alors que d’autres peuvent craindre les nuées de guêpes. Un Orc qui nous « tue » sera récompensé par une promotion dans la hiérarchie et se souviendra de votre défaite lors de votre prochaine rencontre. Il m’est donc arrivé de créer une réelle rivalité avec le dénommé Snogog qui m’avait tué à 3 reprises et j’ai pratiquement jubilé au moment où j’ai pu trancher sa gorge et récolter la rune épique qu’il avait laissé. Ce système devient réellement passionnant quand on peut soi-même se mêler aux conflits politiques entre Orcs : On peut créer des rivalités entre deux capitaines, interrompre le festin d’un autre et à partir d’un certain moment dans l’aventure, on gagne la capacité de rallier un Orc à sa cause. Si ce sont de simples soldats, ils vous aideront au combat. S’il s’agit d’un capitaine, il pourra aller défier un capitaine haut-gradé ou même désirer prendre la place d’un chef de guerre. Dans ce cas, vous l’aiderez à vaincre le chef en question. La sensation de liberté dans ces choix est immense : vous pouvez par exemple décider de tuer l’Orc que vous venez d’aider à devenir chef de guerre si cela vous fait envie. Vous l’aurez compris, le système Némésis est une belle innovation et l’on voit mal comment un jeu de ce genre pourrait s’en passer à l’avenir.

Middle Earth Shadow Of Mordor La Terre du Milieu Ombre du Mordor 4

Le contenu : très honorable

A côté des quêtes principales, on trouve quantité de défis annexes à remplir comme des missions de sauvetage d’esclaves ou d’assassinats furtifs. Vous pourrez même remporter des défis de survie ou de chasse permettant de récolter davantage d’expérience. Il m’a fallu au moins 30 heures pour les missions principales et en ce qui concerne les quêtes annexes, je suis à 60 heures de jeu et je ne les ai pas encore toutes terminées. Si vous voulez finir le jeu à 100%, il vous faudra aussi récolter le très grand nombre d’objets insolites répartis sur la carte. Après avoir fini le jeu, vous pourrez vous confronter au reste du monde dans le mode challenge. Dans celui-ci, le but est de tuer un certain nombre de capitaines et de chefs de guerre dans un temps limité. Il y a un système de classements mondiaux pour les plus compétiteurs.

Les graphismes et la technique : coincés entre deux générations ?

En moyenne, le jeu est plutôt joli. Le design des personnages est réussi et les animations sont de bonne qualité. J’ai particulièrement apprécié les environnements de jour où les effets de lumière sont à nouveau plutôt beaux. En revanche, j’ai remarqué des ralentissements lors de batailles avec un nombre important d’ennemis à l’écran. Certaines textures comme les cheveux ou les roches ressemblent encore à des textures dignes des anciennes consoles. De plus, la direction artistique aurait pu nous créer un Mordor digne de la description de Tolkien. On a parfois l’impression de se balader dans Hyrule ou dans des prairies sans soucis. J’aurais aimé frissonner dans ce monde sombre, mais ce ne fut jamais le cas. La musique est agréable, mais moins majestueuse que la B.O. des films de Peter Jackson. Bref, la technique n’est pas le point fort du jeu, mais les défauts ne viennent pas entacher l’expérience globale du jeu qui reste très bonne.

Middle Earth Shadow Of Mordor La Terre du Milieu Ombre du Mordor 5

Replay du Live Twitch de Geeks and Com’ sur L’Ombre du Mordor

Vous trouverez ci-dessous le replay du Live sur le jeu que j’ai fait la semaine dernière sur le compte Twitch de Geeks and Com’. Je vous y montre notamment le début du jeu et les mécaniques de base du gameplay. SPOILER : je fais en grande partie la quête liée à Gollum donc si vous ne voulez pas la voir, vous êtes prévenus.

Conclusion

L’Ombre du Mordor est un très bon clone des franchises Batman et Assassin’s Creed et une belle reproduction de gameplays maîtrisés à la perfection dans un univers qui aurait pu nous faire rêver. Malheureusement la mauvaise direction artistique et certains soucis techniques sont là pour nous rappeler que ce jeu a été créé à la fois pour les anciennes et nouvelles générations de consoles. Le gameplay addictif nous transporte à travers le scénario peu palpitant. Au final, le jeu est peu profond, mais fun et c’est tout de même ce qui compte.

Test de La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor sur PlayStation 4
"
    Les points positifs :
  • C'est un très bon clone
  • Le gameplay huilé à la perfection
  • Le système Némésis
  • La personnalité de Talion
  • La beauté des effets de lumière
  • Un large contenu
    Les points négatifs :
  • C'est un très bon clone
  • La difficulté mal dosée au cours du jeu
  • Un Mordor trop fleuri/verdoyant
  • Des erreurs techniques
"
8
Print Friendly, PDF & Email