De plus en plus, la scène indépendante retourne vers des jeux plus classiques autant dans leurs jouabilités que dans leurs styles. Le studio Red Hook a développé un titre fort intéressant reprenant les bases mêmes des jeux de rôle. Disponible pendant près d’une année en accès anticipé sur la plateforme de téléchargement Steam, Darkest Dungeon est maintenant disponible en version complète et l’équipe de Geeks and Com’ vous offre son avis sur PC.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 19 janvier 2015
  • Style : Aventure/RPG
  • Classement ESRB/PEGI : ESRB NR / PEGI 12
  • Développeur : Red Hook Studios
  • Éditeur : Red Hook Studios
  • Langue d’exploitation : Voix anglaises/Sous-titré en Français
  • Disponible sur PC, Mac et Linux
  • Évalué sur PC
  • Prix lors du test : 21,99 CDN/20 € sur Steam
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Définir le genre

Avant même de s’attaquer aux points positifs et négatifs de Darkest Dungeon, il est important de déterminer et de définir les différents genres et types de jeux auxquels il est associé. Tout d’abord, le titre développé par Red Hook Studios est un jeu de rôle de type rogue-like au tour par tour. Vous comprenez, donc, qu’il est important de s’assurer d’avoir une définition générale de ces types de jeux afin de bien comprendre Darkest Dungeon.

Un rogue-like est tout simplement un jeu dans lequel les personnages principaux peuvent mourir, voire même DOIVENT mourir. En effet, dans Darkest Dungeon, les protagonistes peuvent et vont mourir lors de votre partie. Vous devez donc bien gérer les améliorations que vous accordez à chacun des héros, car il ne faut pas perdre votre investissement. Comprenant des éléments de jeux de rôles, il vous faudra équiper vos personnages de différents éléments afin de parvenir à atteindre vos objectifs. Pour terminer, Darkest Dungeon se joue au tour par tour, ce qui signifie que chacune de vos actions sont très importantes, car une fois réalisées vous ne pouvez pas revenir en arrière avant que votre adversaire ou encore vos ennemis aient terminé leur tour.

Un univers très sombre

Comme son nom l’indique, Darkest Dungeon propose un univers et une aventure très sombres. Vous incarnez donc un héros qui doit rétablir l’ordre et éradiquer l’ensemble des forces obscures qui habitent le donjon. C’est sans un sou dans vos poches que vous tenterez de recruter des aventuriers afin de récupérer différents objets et redorer le blason de la famille propriétaire des lieux afin de démontrer que ces hantises ne sont pas les bienvenues.

Il est temps de faire le ménage

On retrouve deux phases dans Darkest Dungeon. La première est la préparation et la deuxième est la quête. Chacune de ces étapes est très importante afin de réussir à rassembler les objets de la famille et d’accomplir votre objectif. Lors de la première partie, vous pouvez recruter de nouveaux membres pour vos quêtes, mais également vous assurez qu’ils ne sont pas trop stressés, car oui la peur est bien présente. Les développeurs ont instauré un élément peu commun de ce type de jeu en proposant d’augmenter ou encore de diminuer le stress de vos protagonistes. Le tout peut être contrôlé avec des objets, telles que de torches afin de générer de la lumière ou encore en envoyant des héros se reposer à la brasserie ou à les envoyer à l’église pour se confesser. À noter qu’il est très important de diminuer au maximum cet effet de stress pour ne pas causer de conséquence à long terme pouvant être un vrai handicap dans votre équipe.

Lorsque votre équipe de 5 est complétée et fin prête à affronter les horreurs du donjon, il est maintenant l’heure d’effectuer les quêtes qui vous amèneront aux quatre coins de la propriété. À l’aide d’un simple clic, le joueur déplacera son équipe de salle en salle afin de libérer chaque partie du Darkest Dungeon. Lors de vos expéditions, vous y rencontrerez de nombreux ennemis. Vous devrez alors les affronter dans un combat au tour par tour très stratégie. En effet, les développeurs ne sont pas arrêtés seulement à créer des combats demandant de bien gérer chacun de ses coups. La position de chacun de vos héros à son importance, car chacune des attaques a une portée bien précise. On se retrouve donc à déplacer nos protagonistes un peu comme une partie d’échecs pour adapter le combat et parvenir à l’emporter. Je le rappelle, la mort d’un personnage est définitive ! Tout au long du jeu, votre but est d’améliorer votre équipe tout en explorant et éradiquer l’ensemble des forces obscures du donjon.

Un jeu pas très facile

Darkest Dungeon est très difficile. Certains affirmeront même qu’il est trop difficile, mais je n’aborde pas dans ce sens. En effet, le titre à une courbe de progression extrêmement sadique et rapide. Les développeurs ne vous prennent pas par la main et cela en dérangera certains sans aucun doute. Cependant, les amateurs de ce type d’expérience vidéoludique seront charmés en ayant l’occasion d’avoir qui a une réelle difficulté et demande une attention particulière.

De bons effets visuels

L’une des autres qualités de Darkest Dungeon est sans aucun doute son aspect visuel, mais également les différents effets ajoutés lors des combats par les développeurs. Ces derniers ont effectué un travail acharné et le résultat est très joli. Les cinématiques sont dignes des plus grandes franchises AAA et sont un réel ajout à l’univers sombre du jeu.

Conclusion

Darkest Dungeon sera, sans aucun doute, en lice pour le titre du meilleur jeu indépendant 2016. L’accès anticipé proposé par les développeurs de Red Hook Studios a permis de peaufiner parfaitement le jeu et de rendre une version finale de très grande qualité. Malgré sa difficulté pas très adaptée au néophyte du genre, Darkest Dungeon demeure accessible à la majorité des amateurs du genre sans pour autant être trop facile. L’aspect graphique du jeu n’a rien à envier à la concurrence et les effets visuels permettent de démarquer le titre des autres. Sans aucune hésitation, je vous conseille d’essayer Darkest Dungeon si vous êtes curieux de ce que peut apporter un jeu de rôle tour par tour indépendant et ayant une très grande communauté.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.