Alors que le lancement du iPhone était devenu une tradition du mois de septembre, Apple a décidé cette année de surprendre le public en annonçant un nouveau téléphone au mois de mars.

Ce nouveau produit, véritable OVNI des téléphones haut de gamme à cause de sa taille, se positionne comme le modèle d’iPhone le plus abordable lancé par Apple. Il ne faut pour autant pas se laisser avoir par sa taille, le manufacturier promettant des performances de haut niveau.

Nous avons pu essayer le produit durant plusieurs jours, le temps de se faire une bonne idée de la place de l’appareil dans la gamme d’Apple, et de son intérêt pour quelqu’un à la recherche d’un téléphone intelligent aujourd’hui.

iPhone SE - Test Geeks and Com -1

Design

Prendre un iPhone SE dans les mains, c’est un peu avoir l’impression de retourner en septembre 2012 lors du lancement du iPhone 5. Autant dire que l’appareil n’attirera pas les regards sur lui, tant le nombre d’iPhone 5 et d’iPhone 5s en circulation est grand. Le seul moyen de distinguer l’appareil du iPhone 5s est en fait l’inscription SE à l’arrière ou encore la possibilité d’avoir une version « Rose Gold », désormais très chère à Apple.

Bonne nouvelle cependant, ce qui était vrai en 2012/2013, l’est toujours en 2016 : la finition est toujours excellente et le design de l’appareil reste très joli même après plusieurs années. Il faut cependant garder en tête que plusieurs possesseurs d’iPhone 5 ou 5s pourraient être tentés par ce nouveau modèle, et risquent d’avoir l’impression de racheter le même appareil après 3 ou 4 ans. On aurait pu s’attendre à ce niveau à ce qu’Apple lance un téléphone de 4 pouces reprenant plutôt le design du iPhone 6, par exemple.

iPhone SE - iPhone 6S - iPhone 6S Plus - Test Geeks and Com -1

Steve Jobs a longtemps expliqué qu’un écran de plus de 4 pouces n’était pas utilisable à une main, et sur cet aspect l’iPhone SE continue à être exceptionnel. Ayant utilisé de nombreux produits, avec des tailles d’écran allant jusqu’à 6 pouces, repasser sur un appareil si petit m’a effectivement demandé quelques heures d’adaptation. Mais si l’on a des petites mains, l’iPhone SE reste clairement l’un des appareils les plus faciles à utiliser, et le ranger dans une poche est un vrai plaisir tant il sait se faire oublier.

Le design de l’iPhone SE est donc vraiment réussi, même pour un appareil de 2016, et sa taille, qui est son principal argument, sera une question de préférence de l’utilisateur.

Écran

Les similitudes avec l’iPhone 5s se poursuivent au niveau de l’écran, puisqu’on retrouve la même dalle de 4 pouces en 640 x 1136 pixels, soit une densité de pixels de 326ppi, la densité qui avait été à l’origine du nom Retina dans la gamme d’Apple.

Si celui-ci impressionnait en 2012, ce n’est plus réellement le cas en 2016. L’écran du iPhone SE continue à être agréable à utiliser, mais après avoir vu des densités de pixels proches du double et des luminosités parfois plus élevées, on ne peut pas dire que la qualité de l’écran est un argument déterminant pour l’achat de ce nouveau modèle.

Son principal avantage reste finalement sa taille dans l’optique d’une utilisation à une main. Il est très facile d’envoyer un message texte ou de naviguer dans l’appareil lorsque l’on a l’autre main occupée, ce que quasiment plus aucun téléphone haut de gamme ne permet aujourd’hui. Mais cet avantage se transforme également en inconvénient suivant le type de contenus visualisés : qu’il s’agisse de vidéos ou même de navigation sur le web, l’écran des iPhone 6 ou supérieur offre une bien meilleure expérience. On remarque d’ailleurs par exemple que certaines applications ne sont plus adaptées à des écrans si petits, avec du texte qui dépasse de certains boutons. Même iOS doit choisir de ne pas afficher certaines choses, comme les images des contacts dans l’application de messages par exemple.

Connectivité

Côté connectivité, l’iPhone SE fait un mélange entre ce que proposaient l’iPhone 5s et l’iPhone 6s. On retrouve ainsi des vitesse maximales possibles de 150mbps, comme sur l’iPhone 5s, tandis que le Wi-Fi et le Bluetooth sont identiques à l’iPhone 6s avec du 802.11ac et du Bluetooth 4.2 avec A2DP.

Nouveauté au niveau des fonctionnalités de connectivité, l’iPhone SE est désormais équipé d’une puce NFC, comme l’iPhone 6 et ses successeurs. Malheureusement, comme d’habitude celle-ci est réserver à l’utilisation d’Apple Pay et ne peut être exploitée par d’autres applications. Bien évidemment, appareil Apple oblige, il faudra utiliser un câble lightning pour pouvoir relier l’appareil au chargeur ou à un ordinateur.

On est donc loin de ce que proposent certains appareils Android avec du NFC ouvert, du chargement sans fil ou la possibilité de brancher des appareils USB sur le téléphone, mais l’iPhone SE se met au niveau des appareils plus récents d’Apple sur certains aspects.

iPhone SE - iPhone 6S - iPhone 6S Plus - Test Geeks and Com -4

Performances

Apple a positionné son produit lors de l’annonce, comme étant une sorte d’iPhone 6s dans un format d’iPhone 5s. Bien évidemment, nous ne nous sommes pas contentés de les croire sur parole et avons réalisé différents benchmarks sur les appareils, afin de valider le tout.

iPhone 5siPhone SEiPhone 6s
Geekbench 3 Simple coeur141325502511
Geekbench 3 Multi-coeurs246944454332
3D Mark Slingshot Extreme118023662380
3D Mark Ice Storm Unlimited148032928227411
Antutu 6.161771126828123210

Force est de constater qu’Apple n’a pas menti, bien au contraire. L’iPhone SE présente des performances bien supérieures à la version 5s, se permettant même de dépasser l’iPhone 6s dans la quasi-totalité des tests réalisés.

En utilisation quotidienne, on constate en effet que l’appareil est extrêmement fluide et rapide, même si l’on ne parvient pas à discerner de différence avec l’iPhone 6s. Apple propose donc ici un appareil petit mais aux performances rivalisant avec des appareils haut de gamme concurrents bien plus imposants.

L’aspect où l’on constate une nette différence entre l’iPhone 6s et la version SE au niveau des performances est le capteur d’empreintes Touch ID. Le capteur qui équipe l’iPhone SE est en effet le même que celui de l’iPhone 5s, tandis que l’iPhone 6s est équipé de la seconde génération, bien plus rapide. Concrètement, ceux qui ne sont pas habitués aux produits d’Apple ne devraient rien remarquer, mais pour ceux qui ont pu essayer un iPhone 6s, par exemple, on sent une différence. Alors qu’il est quasiment impossible d’appuyer sur le bouton d’accueil de l’iPhone 6s sans que Touch ID déverrouille l’écran, il faut rester appuyé bien plus longtemps sur celui de l’iPhone SE pour que cela se produise.

iPhone SE - Test Geeks and Com -7

Autonomie

S’il y a bien un aspect qui m’a agréablement surpris, c’est celui de l’autonomie. Apple avait promis une meilleure gestion de l’énergie que sur le iPhone 5s, allant même jusqu’à dépasser l’iPhone 6s dans certains usages indiqués sur le site web du manufacturier.

Dans les faits, l’appareil est plutôt bon et parvient à accompagner l’utilisateur durant une journée complète, même si celle-ci est plutôt chargée. C’est vraiment une très bonne surprise à ce niveau.

Pour confirmer le tout, un passage de l’iPhone SE et de l’iPhone 6s au test de batterie de Geekbench a mis en évidence la performance du petit dernier d’Apple. Alors qu’il a fallu 3h15 à l’iPhone 6s pour s’éteindre avec l’écran à 50% de luminosité, il a fallu 4h07 à l’iPhone SE pour vider sa batterie. On constate donc effectivement une autonomie améliorée.

iPhone SE - Test Geeks and Com -8

Appareil photo et vidéo

Après comparaison des fiches techniques, on se rend vite compte que les capteurs présents à l’arrière des iPhone SE et iPhone 6s sont tout simplement identiques. On peut donc s’attendre au même genre de résultats sur les deux appareils. Cela tombe bien, puisque l’iPhone 6s était plutôt bon dans le domaine.

Appareil photo arrière

L’appareil photo du iPhone SE délivre des clichés très bons, avec des images détaillées et des couleurs plutôt bien rendues en bonnes conditions de luminosité. Le capteur de 12 mégapixels permet pour sa part de zoomer dans un image de manière plus efficace que sur l’iPhone 5s et son capteur de 8 mégapixels, sans dégradation de la qualité. L’amélioration est cependant limitée lorsqu’on reste dans une utilisation classique, sans agrandissement.

Par ailleurs, nous avons pu constater une tendance à la teinte verte, lorsque la luminosité diminue. Alors que les Samsung ont tendance à virer au orange, la teinte d’Apple donne parfois une nuance froide aux photos, ce qui peut se révéler gênant lorsque l’on fait des portraits.

[flickr_set id= »72157666639032882″]

L’appareil photo de l’iPhone SE reste donc parmi les meilleurs disponible actuellement, mais ne démontre plus une avancée flagrante par rapport à ses compétiteurs comme cela a pu être le cas dans le passé parfois et se fait donc distancer par les Samsung Galaxy S7 et LG G5.

Appareil photo avant

Les amateurs de selfies vont être déçus, Apple a conservé le capteur photo frontal de l’iPhone 5s et non celui du modèle 6s. On se retrouve donc avec un capteur de 1.2 mégapixel contre 5. Quand on sait que certains haut de gamme actuels offrent des capteurs en avant de 8 mégapixels ou plus, avec de très bons résultats, on ne peut qu’être déçus à ce niveau.

Live Photos

Nouveauté annoncée par Apple avec son iPhone 6s et reprise dans l’iPhone SE, les Live Photos sont de courtes séquences vidéo qui incluent la photo prise par l’utilisateur, ainsi que quelques secondes avant et après l’appui sur le bouton. Cela permet, selon Apple, de revivre le moment de la prise photo afin de mieux profiter de ses souvenirs.

Concrètement, un nouveau bouton fait son apparition dans l’interface de l’appareil photo, et un simple appui suffit pour activer ou désactiver Live Photos. Le résultat est amusant et permet de voir s’animer les photos saisies. Cependant, chaque photo prise avec ce mode utilise le double de place, ce qui peut se révéler très vite gênant avec un modèle d’iPhone SE de 16 Go.

Cette fonctionnalité est donc un ajout amusant, qui peut se révéler pratique, mais que beaucoup désactiveront par manque de réel besoin. Il aurait peut être été préférable de voir une activation automatique lorsqu’il y a beaucoup de mouvement à l’image, afin que l’utilisateur n’ait pas à réfléchir s’il va ou non souhaiter conserver une courte vidéo du moment capturé.

Caméra vidéo

La partie vidéo de l’iPhone SE est également identique à celle de l’iPhone 6s. Le téléphone est donc capable de filmer en 4K à 30 fps, et les différents modes de ralenti en 120 fps en 1080p et à 240 fps en 720p sont bien présents.

Dans l’ensemble, la plupart des modes vidéo se débrouillent très bien. Les séquences en 4K sont superbes, même si lors de mouvements on regrette l’absence de stabilisation optique. Les ralentis sont toujours aussi efficaces, mais le mode 240 fps compresse beaucoup chaque image, sans doute pour conserver un débit raisonnable, ce qui entraîne une pixellisation comme sur l’iPhone 6s.

iPhone SE - Test Geeks and Com -5

Multimédia

Regarder une vidéo sur un écran de 4 pouces n’est pas une expérience plaisante lorsqu’elle est effectuée sur la durée. Une courte séquence de quelques minutes peut passer, mais après avoir essayé des appareils de 5 pouces et plus, on se rend compte que l’expérience multimédia n’est vraiment pas optimale sur un petit écran.

Au niveau de la compatibilité des formats vidéo, le lecteur d’origine supporte principalement les formats mp4 et mov, tandis qu’il faudra passer par un lecteur de type VLC pour lire les plus classiques MKV ou avi. La lecture s’effectue alors sans aucun problème, même lorsqu’il s’agit de contenu 4K avec des sous-titres.

Le haut-parleur, toujours mono, donne un bon rendu du son sans trop saturer, mais on reste bien en deçà d’appareils stéréo tels que les HTC One ou le Nexus 6, par exemple. Dans tous les cas, on continue donc à conseiller l’utilisation d’écouteurs. On aurait donc préféré deux haut-parleurs en façade comme sur d’autres téléphones sur le marché, surtout que l’emplacement dans le bas de l’iPhone peut malheureusement causer des problèmes si notre main bouche le haut-parleur.

Le multimédia n’est donc pas l’une des grandes forces de l’iPhone SE, mais cela n’est pas nouveau par rapport à l’iPhone 6/6s, et ceux qui se satisfaisaient du précédent modèle ne seront donc pas déçus avec celui-ci.

iPhone SE - Test Geeks and Com -9

Conclusion

Il est facile de penser que l’iPhone SE n’est qu’un modèle entrée de gamme pour Apple, comme l’était l’iPhone 5C dans son temps. Pourtant, c’est bien trop réducteur puisqu’il s’agit d’un très bon appareil pour les personnes à la recherche d’un téléphone intelligent haut de gamme performant et compact.

Lorsque l’on regarde le positionnement de l’appareil dans la gamme d’Apple, on se rend compte que le produit a beaucoup de caractéristiques similaires à l’iPhone 6s, pour un prix bien inférieur. Il est même moins cher que l’iPhone 6, qui embarque pourtant des composants moins puissants. On n’ira donc pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un appareil abordable, mais il permet tout de même à Apple de s’adresser à un nouveau marché en proposant un produit d’entrée de gamme performant.

NOTES
Design
8,5
Performances
8,5
Écran
8
Système d'exploitation
9
Autonomie
8,5
Appareil photo et vidéo
9
PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).