Bienvenue dans la jungle, là où les humains ne sont pas les bienvenus… à part Mowgli. Le film Le Livre de la Jungle a fait son entrée au Québec le 15 avril tandis qu’en France, le film est déjà sorti sur les grands écrans depuis le 13 avril dernier.

Produit par Walt Disney Pictures, ce long-métrage raconte l’histoire de Mowgli, un petit homme qui a été élevé dans la jungle par une famille de loups. Par contre, un événement poussera le personnage principal à quitter son nid familial pour partir dans un voyage qui se veut captivant. Guidé par Bagheera, une panthère noire, et Baloo, un ours rigolo, ils vivront ensemble une aventure qui sera hors du commun.

Fiche technique

  • Date de sortie la 13 avril 2016 (France)/15 avril 2016 (Amérique du Nord)
  • Genre : Aventure, Fantastique, Famille
  • Classement  : Tous Publics
  • Réalisé par Jon Favreau
  • Scénariste : Justin Marks, d’après l’œuvre de Rudyard Kipling.
  • Producteur : Brigham Taylor.
  • Compositeur : John Debney.
  • Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures
  • Titre original : The Jungle Book

Un monde virtuel réaliste

Un monde virtuel réaliste ? Oui vous avez bien lu !  En effet, ce long-métrage a été fait en entier par ordinateur. Le film est offert en 3Dimensions pour ajouter du réalisme et de la profondeur à la jungle. Il n’y a pas de véritables animaux dans le film, cependant les studios de Disney ont réussi a créé un monde qui semble réel, mais dans un univers virtuel.

Les graphistes ont réussi à rendre les animaux plus vivants que jamais dans toutes les scènes du film. Il existe même une proximité entre Mowgli (interprété par Neel Sethi), le personnage principal, et tous les animaux qui s’approchent de lui. Un exemple parfait, lorsque Mowgli est assis sur le ventre de Baloo dans la rivière, on y croit, on observe cette scène, puis on se dit bien oui on pourrait voir une personne assise sur un ours dans l’eau.

La beauté des films de Disney, c’est d’embarquer dans le même bateau pour accéder à un monde imaginaire hors du commun et pouvoir y croire et de l’imaginer dans sa tête également. Avec Le Livre de la Jungle, c’est l’exemple parfait parce qu’on peut facilement s’imaginer dans une jungle avec plein d’animaux autour et interagir avec eux pour mieux les connaître et les comprendre. Alors l’équipe à la conception visuelle a fait du très bon boulot pour créer un effet WOW en écoutant le film.

N’oublions pas le travail du réalisateur Jon Favreau (Kung Fu Panda) ! Il a fait un très bon travail avec le jeu d’acteur du personnage principal avec son environnement. Le réalisateur a su bien intégrer les animaux virtuels avec Mowgli pour donner un film cohérent et beau visuellement.

Une histoire qui n’a rien de nouveau pour Le livre de la jungle

L’origine de l’histoire Le Livre de la Jungle débute en 1894 avec l’auteur Rudyard Kipling. Elle poursuit sa route dans les mains des studios de Walt Disney Pictures avec une première adaptation de l’histoire en film d’animation en 1967. L’histoire sera adaptée par la suite quatre autres fois pour arriver à ce film-ci (1967, 1994, 2003 et 2016).

Dans le film Le Livre de la Jungle réalisé par Jon Favreau, l’histoire reste la même que les dessins animés. Il n’y a pas cet aspect de nouveauté étant donné que ce n’est qu’une adaptation. Pour celles et ceux qui ont déjà écouté les précédents films animés sur Mowgli, dans ce film, l’histoire reste la même et ne surprendra pas pour autant les spectateurs.

Pour un classique de Disney, il y avait deux options, soit la réalisation du film comme il est déjà et être sûr qu’il y aura un succès ou changer quelque parties de l’histoire et se faire détruire par les critiques parce qu’on ne peut pas changer un classique de Disney. La question est ambiguë sur le sujet et elle le restera.

Une distribution québécoise intéressante

En ce qui concerne le doublage québécois, on retrouve la voix de Normand D’Amour derrière le personnage du Roi Louie, un énorme orang-outan qui désire au plus profond de soi la fleur rouge. De plus, la chanteuse et coach à La Voix, Ariane Moffatt, a prêté sa voix pour le rôle de Kaa, un serpent aux allures hypnotiques qui tente de garder Mowgli à elle seule. Pour terminer, l’humoriste Laurent Paquin interprète le personnage de Baloo, un ours rigolo et un peu profiteur, mais qui est tout de même gentil.

Ensemble, ils ont fait un très bon travail pour garder le français le plus international possible. Fidèles à leur personnage, ils ont su malgré tout donner une petite touche de leur personnalité. C’est un défi qui a été relevé haut la main pour ces artistes québécoises et québécois! Vous pouvez par ailleurs retrouver notre entrevue du trio.

Entrevue Doubleurs - Livre de la Jungle -Normand Damour -Ariane Moffat -Laurent Paquin

Conclusion

Le film Le Livre de la Jungle est très bien réussi sur l’aspect des effets spéciaux. Ils ont su créer un monde virtuel réaliste par la proximité des animaux avec le personnage principal. En ce qui concerne l’histoire du film, on peut dire qu’elle est simpliste. Il n’y a pas d’aspect de nouveauté, simplement un classique de Disney. Pour terminer, les voix des doubleurs québécois collent parfaitement aux personnages qu’ils interprètent, on peut même reconnaître les personnalités de chacun dans le film.

Pour celles et ceux qui adorent les classiques de Disney, ce film est pour vous et pour les autres qui pensaient avoir du nouveau, vous allez peut-être être déçus.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Diplômée en Animation et recherche culturelle à l'UQAM, grande admiratrice de films d'animation, oui oui parce que je suis un enfant dans l'âme. Je suis une passionnée de cinéma, de séries télé québécoise et américaine, de musique, de livres, de spectacle d'humour et tout ce qui concerne la culture.