Telltale Games est devenu en l’espace de quelques années, la référence concernant l’adaptation d’œuvres en jeu vidéo narratif. Un prestige que possède toujours l’éditeur, malgré des productions moins maîtrisées depuis l’année dernière : si Tales of the Borderlands aura fait l’unanimité, on ne peut pas vraiment en dire autant pour Game of Thrones et Minecraft. Et l’accumulation de projets communiqués par le studio n’aide pas non plus les développeurs à se focaliser sur les soucis techniques. Pourtant, ces problèmes récurrents viennent ternir l’expérience du joueur depuis plusieurs titres maintenant. Alors, un mélange d’appréhension et d’enthousiasme est parvenu à l’annonce de Batman The Telltale Series. Telltale Games auront-ils réussi à proposer un premier épisode de qualité, à nous surprendre une nouvelle fois, ou faisons nous face au jeu de trop?

Fiche Technique de Batman The Telltale Series

  • Date de sortie : 2 août 2016
  • Style : Aventure/Point’n Click
  • Classement ESRB/PEGI : ESRB M / PEGI 18
  • Développeur : Telltale Games
  • Éditeur : Telltale Games
  • Langue d’exploitation : voix en anglais, textes multilingues 
  • Disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 3, Xbox 360, iOS et Android
  • Évalué sur PC et PlayStation 4
  • Prix lors du test : 34,90 $ CA/34,90 € pour la version boîte (disponible le 15 septembre prochain)
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

L’expiation de Gotham

Gotham City n’est jamais à l’abri d’un acte de criminalité soudain, et cet épisode le prouve d’entrée de jeu : la mairie subit un assaut armé d’individu peu scrupuleux à la recherche de données sensibles provenant d’un disque dur. Mais bien évidemment, cela tourne court avec l’arrivée de notre superhéros, venu botter des fesses. Mais il n’y a pas que Batman, et vous serez aussi amené à contrôler Bruce Wayne. Ce sera l’occasion d’introduire comme il se doit les autres personnages du jeu à l’histoire, tels que Harvey Dent, Oswald Cobblepot ou encore Selina Kyle.

Concrètement, le récit exposé se positionne sur différents axes importants de l’univers Batman : dans un premier temps, l’intrigue se veut politique, liée aux différents protagonistes du milieu dans Gotham City. C’est donc sans surprise qu’on trouvera Carmine Falcone dans ce tout premier épisode, avec pour importance l’approche qu’aura Bruce Wayne à son égard. Bien évidemment, cela nous permet d’aborder le deuxième axe, plus lié au ressenti de l’homme derrière le masque, l’importance des actes du justicier de Gotham, mais aussi de son alter ego public.

Sur bien des points, il est encore trop tôt pour juger réellement de la pertinence du scénario, bien qu’il semble complexe et recherché : tout est plutôt convenu et connu, les situations dans lesquels se retrouve notre héros sont déjà exploitées par les comics, films et jeux vidéos tirés du Dark Knight. Seul le duo Batou/Catwoman sort du lot et réussit à nous convaincre le peu de temps qu’il est à l’écran. Mais même cet événement n’apporte rien de neuf, de surprenant. Mais est-ce vraiment ce que nous attendions du jeu? Tout dépend de vos attentes concernant Batman The Telltale Series.

Bruce Wayne Manoir Batman Telltale

Qui est Batman ? En voilà une énigme, n’est-ce pas… Bruce?

Le titre s’amuse toujours plus sur le système de choix moraux, qui semblent avoir un très grand impact dans le futur. Maltraiter un méchant jouera nettement moins en votre faveur qu’en vous débarrassant plus gentiment, par exemple. Gordon pourrait vous en vouloir d’aller trop loin. De là à ce qu’il y ait un véritable importance, il faudra patienter l’arrivée des prochains épisodes. Dans tous les cas, cela propose quelques embouchures intéressantes sur Realm of Shadows, mais reste, comme d’habitude, plutôt limité. Une tendance concernant Telltale Games, mais il est encore trop tôt pour déterminer si l’affaire Game of Thrones touchera aussi Batman The Telltale Series.

Les situations «musclées » démontrent l’aspect plus action voulu pour Batman The Telltale Series. En effet, le titre réussit à mettre en scène quelques moments de bravoures assez intenses visuellement. Néanmoins, tout repose sur des QTE assez lents et rendant le tout très répétitif et mou. Une problématique liée intrinsèquement au moteur Telltale, qui crache ses tripes depuis maintenant la saison 2 de The Walking Dead. Malheureusement, Batman The Telltale Series est le jeu qui subit le plus les ennuis de ralentissement, surtout sur la version PC. Les versions consoles disposent, de plus, d’un souci de synchronisation labiale. À cela, ajoutons le fait que les portages iOS, Android et Mac ne sont toujours pas disponibles (contrairement à un délai d’une semaine sur les titres précédents). Il faut croire que Batman The Telltale Series est sorti dans la grande précipitation.

Les énigmes auraient pu être le point fort du jeu, si Batman The Telltale Series n’était pas si limité ou simple. Un brin paradoxal, puisque nous réunissons ici deux choses qui auraient dû se marier à merveille : Batman, le plus grand détective du monde, et le Point’n Click, un genre conçu pour ce type de mécanique. Pourtant, tout est plat et inintéressant : le contexte est exposé assez rapidement, Batman est guidé du début jusqu’à la fin et aucun véritable challenge n’est proposé. Le sujet est inexploité et fait pâle figure si on le compare aux autres adaptations ludiques (surtout les dernières de Rocksteady). Telltale Games devra explorer le filon un peu mieux dans les futurs épisodes pour que le joueur continue l’aventure.

batman the telltale series

Why so serious ?

Concernant l’ambiance du titre, néanmoins, tout transpire l’univers qu’a créé DC Comics. La direction artistique est en deçà de ce qu’on pouvait attendre, bien qu’elle reste aussi bonne qu’une partie des autres productions Telltale. Le moteur du jeu ne rend pas justice au character design non plus. En fait, le principal souci est qu’il n’y a aucune place à la surprise, alors que c’est en temps normal le point fort du studio : s’approprier un univers existant, et y intégrer sa patte. C’est loin d’être le cas ici, tant l’inspiration des autres œuvres/médias est visible. Pour autant, c’est un plaisir de voir certains lieux clés de Gotham City, comme la Batcave.

La musique, quant à elle, fait le travail attendu. Les thèmes sont simples et maîtrisés, mais ne sont pas marquants particulièrement. Encore une fois, c’est principalement dû à la proximité visible aux autres adaptations, jusqu’à la fameuse série de 1990. Enfin, nous ne pouvons pas passer à côté du très bon doublage choisi pour l’occasion, avec un tout aussi excellent Troy Baker pour Batman (après un rôle important et réussi pour le Joker dans Batman Arkham Origins). Bien qu’il n’y aura sûrement aucun problème de ce côté-là, espérons que ce sera le cas de tous ces aspects pour les prochains épisodes.

Batman the Telltale Series Batcave

Conclusion

C’est un retour plutôt mitigé qui découle de cette critique de Realm of Shadows. Ce premier épisode de Batman The Telltale Series fait le minimum demandé : nous mettre dans l’ambiance, et communiquer cette pression qui pèse sur le Dark Knight. Pourtant, les principales et importantes mécaniques, à savoir la narration et les énigmes, n’arrivent pas à convaincre, car tout n’est exploré qu’en surface. Et n’oublions les nombreux soucis techniques communs aux œuvres Telltale… L’adaptation de trop donc? Loin du monde, du mois selon le premier coup d’œil. Il n’y a plus qu’à attendre ce que donneront les prochains épisodes pour avoir un avis définitif.

Batman Telltale

NOTES
Note
7
PARTAGER
Rédacteur en Chef de la section Jeu Vidéo, administrateur d'une association sur la thématique du Jeu, et grand aficionado du domaine numérique. Passionné de Cinéma, de musique, de dessin, de jeu, de littérature, de NBA, et de la vie en général.