Mario et Sonic sont de retour avec leur série bisannuelle alors qu’ils enfilent leurs plus belles espadrilles afin de participer aux Jeux olympiques d’été à Rio pour cette édition 2016. Que ce soit en solo ou en multijoueur, ce nouvel opus propose une panoplie d’épreuves présentées sous différents formats pour éveiller votre esprit compétitif. Inspiré de vraies catégories de sports, Nintendo nous plonge dans sa propre vision des Olympiques là où les héros de l’univers de Mario, ceux de Sonic et même vos Mii pourront démontrer leurs aptitudes physiques. En tant que titre portant le sceau officiel des JO, est-ce que le jeu a plus à offrir qu’une simple passe d’argent rapide ?

Fiche technique de Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Rio 2016

  • Date de sortie : 24 juin 2016
  • Style : Sports / Party
  • Classement ESRB/PEGI: ESRB G / PEGI 3
  • Développeur : Sega Sports R&D
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : offert en français 
  • Disponible sur Wii U et 3DS
  • Évalué sur Wii u
  • Prix lors du test : 74,99 $ CA/34,54 € pour la version boîte (disponible le 15 septembre prochain)
  • Site officiel
  • Version physique envoyée par l’éditeur

Bienvenue à Rio

Le jeu nous plonge dans la peau de notre Mii alors qu’il atterrit sur la plage de Copacabana pour le début de la compétition. Sur place, il a le choix de participer à chaque compétition de manière individuelle dans le but de se pratiquer. C’est un petit mode relax et assez amusant que je vous recommande de faire avant toutes compétitions plus sérieuses afin de vous familiariser avec les contrôles.

Il a aussi le choix de se lancer dans une vraie épreuve classée autant en solo ou multijoueur. Ainsi, vous aurez la chance de passer à travers les rondes préliminaires, la demi-finale et la finale afin de devenir le champion de la catégorie. En plus de proposer plusieurs niveaux de difficulté qui vous pousseront à la limite de vos capacités, vous pourrez même établir des records olympiques. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’à un certain niveau chaque petit détail est important pour aller chercher les derniers centimètres et la moindre erreur peut ruiner vos chances d’atteindre l’objectif ultime.

Mario vs Sonic

Le dernier mode confronte directement l’équipe de Mario à celle de Sonic, mais il faut d’abord remporter plusieurs épreuves pour le débloquer. Dans ce mode, le joueur a le choix de son allégeance et on vous plonge dans une longue compétition avec de multiples épreuves. Chaque équipe a le droit à un total de 9 membres + 3 extras au besoin. Lorsqu’une des deux équipes remporte une épreuve, elle peut infliger des handicaps à l’adversaire ou donner un certain avantage à ses joueurs. En fin de compte, celui qui a le plus de nombres de joueurs actifs à la fin des rondes l’emporte. C’est dans ce mode que j’ai eu le plus de plaisirs. Les compétitions étaient féroces et chaque personnage avait ses propres forces et faiblesses dans les différentes épreuves ce qui nous forçait à être un peu plus stratégiques.

Une panoplie d’épreuves

On peut dire que Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Rio 2016 proposent un éventail très large d’épreuves avec un total de 17 allant du Rugby à 7 jusqu’au saut à la perche. D’ailleurs, j’ai trouvé les compétitions en équipe particulièrement amusante et surtout le Rugby puisque ça m’a permis de comprendre un peu mieux le fonctionnement de ce sport intéressant dont je ne connaissais pas du tout les règles. Puis, bien que les épreuves d’équipe requièrent l’usage de quelques boutons, la majorité de celles en solo s’en tient à appuyer rapidement sur un même bouton. Bien que j’aie aimé la diversité des compétitions, je trouve l’absence de l’utilisation du GamePad assez décevante. Je pense qu’on aurait pu aller chercher une bonne valeur ajoutée grâce à l’écran tactile ou avec le gyroscope de cette manette. Malheureusement, rien de tout ça n’est vraiment exploité.

En revanche, je crois que ce tout dernier opus des aventures de Mario et Sonic m’a offert une expérience plus divertissante en solo que n’ont pu le faire les dernières éditions de la franchise Mario Party. Je pense que c’est dû au fait qu’il nous fait plonger directement dans les mini-jeux au lieu de nous faire patienter longtemps entre chacun. Je pense aussi que l’ambiance générale qui promeut le côté compétitif aide beaucoup.

Personnaliser votre Mii

Ensuite, comme bien d’autres jeux de Nintendo paru dans les dernières années, on vous incite à collectionner tous les tampons que le jeu cache. La majorité d’entre eux peuvent être obtenus en tournant un boulier qui s’active en échange des sous accumulés durant le tournoi. Dans ce boulier, on peut aussi y trouver différents costumes pour personnaliser notre Mii. La plupart augmentent aussi les attributs de votre personnage ce qui pourrait lui donner un bon coup de main pour aller chercher les quelques centimètres manquant pour remporter votre prochaine grosse compétition. Enfin, plus vous progressez dans le jeu, plus il y a de Mii qui court sur la plage. Si vous prenez le temps de les accoster chacun individuellement, vous allez découvrir qu’ils représentent tous un pays différent et qu’ils veulent simplement vous partager un peu plus d’informations sur celui-ci. C’est souvent une manière amusante de s’éduquer.

Enfin, je me souviens très bien en 2014 lors de la sortie de Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Sotchi que j’avais été vraiment impressionné par la qualité des graphiques du titre. Lorsqu’on dévalait les pentes en perspective à la 3e personne avec Mario, Sonic ou n’importe quel personnage, on pouvait admirer les détails dans chaque personnage. Considérant qu’on n’a pas eu de titre de Nintendo en style plateforme 3D depuis des lustres, on pouvait tout de même immédiatement en voir le potentiel visuel. Cette fois, c’est moins frappant que lors de la dernière édition, mais je me rends compte que depuis la sortie de la console Wii U en 2012, aucun jeu n’a vraiment exploité la pleine capacité qu’elle peut offrir. La seule exception est peut-être Super Mario 3D World.

Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Rio 2016 7

Conclusion

Pour conclure, Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Rio 2016 représentent un effort honnête de mettre en place un titre en l’honneur de cet événement mondial majeur. Avec un bon nombre d’épreuves proposant un excellent niveau de difficulté, ce nouveau titre pourra plaire aux joueurs solos et aux groupes. Pendant que nos athlètes performent très bien, ce jeu est un bon complément pour faire passer le temps entre deux compétitions à la télé et comme il peut être entièrement joué sur GamePad, c’est facile de faire les deux.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.