Si le thème de la survie contre les zombies commence à s’essouffler, celui de la survie contre les humains est de plus en plus populaire. Plusieurs jeux ont déjà fait leurs marques parmi lesquels on retrouve H1Z1-Kink of the kill, Rust ou ARK : Survival Evolved. C’est justement l’un des pionniers du genre qui nous présente aujourd’hui un jeu qui porte son nom de joueur et qu’il espère bien en faire la nouvelle référence dans le genre, PLAYERUNKNOWN’s BATTLEGROUNDS.

On se lance !

Un point très intéressant du jeu, c’est que les parties se lancent rapidement. Dès qu’on est prêt à débuter, on choisit le type de jeu qui nous intéresse. Que ce soit en solo contre les 99 autres joueurs de la partie, en duo qui permet de jouer avec un ami ou en équipe qui nous permet de jouer jusqu’à 4 joueurs ensemble contre les autres équipes.

On se retrouve alors sur une île qui nous sert de salle d’attente pendant que le reste des joueurs se connectent. À peine 60 secondes plus tard, on saute dans l’action. On nous transporte en avion au-dessus d’une l’île de 8 km carrés et l’on doit décider de l’endroit où l’on désire sauter en parachute pour commencer notre bataille royale.

De l’action du début à la fin

Dès que notre parachute touche le sol, on doit rapidement se mettre à la recherche d’armes, d’équipements et d’éléments en tout genre. L’objectif est simple, il faut s’armer le plus efficacement possible et tuer les 99 autres joueurs de la carte. On doit être attentif à tout ce qui nous entoure : les bruits, les portes ouvertes, les combats qui font rage tout autour de nous. Nos sens sont en éveil sans arrêt et la mort peut survenir à chaque instant.

Afin que l’action soit toujours au rendez-vous et qu’on ne soit pas perdu sur un coin de l’île tout seul, une zone de combat est déterminée quelques minutes après le début d’une partie et diminue de plus en plus pour ne recouvrir que quelques mètres en fin de partie.

Les joueurs à l’extérieur de la zone de combat perdent leur vie progressivement et finiront par mourir s’ils n’arrivent pas à rejoindre la zone à temps. Ce système permet aussi d’offrir des sessions de jeux qui ne s’éternisent pas et, donc, d’y jouer même si l’on dispose de peu de temps.

Pas tout à fait au point…

Malgré le fait que PLAYERUNKNOWN’s BATTLEGROUNDS soit actuellement en version anticipée, il est quand même grandement fonctionnel et il permet d’offrir aux joueurs une expérience de jeu complète qui comporte tout de même un gros bémol…

Le jeu manque d’optimisation et l’Unreal Engine 4, qui permet d’offrir de sublimes rendus dans certains jeux, offre ici des graphismes plutôt moyens et exige une configuration matérielle d’envergure pour ne pas subir des ralentissements conséquents. J’ai aussi eu quelques petits ralentissements de réseau durant mon expérience qui ont, la plupart du temps, causé ma mort. Fort heureusement, il semble que ce soit actuellement là-dessus que travaille l’équipe de développement.

Conclusion

PLAYERUNKNOWN’s BATTLEGROUNDS ne réinvente rien dans son genre et offre une vision très classique d’un jeu de style Bataille Royale. Par contre, ce qu’il offre demeure solide et surclasse déjà certains titres sur le marché.

Si la communauté amateur de ce genre de jeu ressent parfois l’impression d’avoir été abandonnée par certains studios qui tardent à apporter de nouvelles améliorations ou des corrections majeures à leurs titres, le studio Bluehole pourrait enfin leur offrir le sauveur tant attendu en espérant que son titre phare ne reste pas coincé en accès anticipé pendant plusieurs années comme ses prédécesseurs…

NOTES
Nos Impressions
70 %
PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.