L’année 2017 signe le grand retour des ennemis de la guerre des consoles, soit Mario et Sonic. Si le premier est toujours aussi populaire qu’à ses premières aventures, le second ne cesse de décevoir, lui qui avait conquis de nombreux joueurs sur Mega Drive. Aujourd’hui, alors que Sonic Team travaille présentement sur Sonic Forces, un jeu dans la lignée des précédents jeux de la série, Headcannon et PagodaWest Games nous arrivent plutôt avec un jeu 16 -bits en 2D, Sonic Mania. Les développeurs nous garantissaient un retour aux sources qui ont permis au hérisson bleu de gagner en popularité, mais après plusieurs versions décevantes, avons-nous enfin une version qui en vaut la chandelle? 

Fiche technique

  • Date de sortie : 15 août 2017
  • Style : Plateformes
  • Classement ESRB/PEGI : E / 3
  • Développeur : Headcannon et PagodaWest Games
  • Éditeur : Sega
  • Langue d’exploitation : Anglais
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox One, PC, Nintendo Switch
  • Testé sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 25,99 $ CA/19,99 
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Un hommage à la carrière de Sonic

Pour cette nouvelle version, les deux studios à la tête du jeu n’ont pas cherché à renouveler la licence. Au contraire, ils ont cherché à appliquer à nouveau la recette qui a fait le succès du hérisson bleu à ses débuts en deux dimensions. Comme à l’origine, nous nous retrouvons avec un scénario simple, voire presque inexistant, où la jouabilité prime sur l’histoire. Encore une fois, nous pouvons incarner l’un des trois personnages principaux de la série, Sonic, Knuckles et Tails, qui devront traverser les niveaux afin de vaincre le vilain Eggman sans princesse ni amis, comme nous a habitué le célèbre plombier de Nintendo.

Parlant des niveaux, ceux-ci ne renouvelleront pas le genre, laissant la nostalgie faire le travail pour amuser les joueurs. En effet, des 24 niveaux sur 12 zones présentes dans le jeu, la majorité de ceux-ci sont des versions réimaginées de plusieurs célèbres environnements de la série. Des zones telles que Stardust Speedway, Green Hill et Chemical Plant sont de retour sous une forme différente et avec de nouveaux secrets. Toutefois, n’ayez crainte, de nouvelles zones sont également présentes pour surprendre le joueur, comme Studiopolis.

Un level design de qualité

Ce qui frappe surtout dans ces niveaux, c’est à quel point le design du niveau a été revu pour varier les phases de jouabilité. Contrairement à Sonic 4 et à quelques autres jeux de la licence, nous avons cette fois-ci une réelle impression de vitesse sur laquelle nous avons enfin le contrôle du personnage. De plus, les développeurs ont varié avec justesse les différentes phases, alternant à répétition entre la vitesse et le côté plus plateforme du titre. Cela donne des niveaux plus longs qu’à l’habitude et où la limite de temps de 10 minutes peut être atteintes à quelques reprises.

Aussi, chaque niveau se termine par un affrontement face à un ennemi différent et varié. En plus d’Eggman, de nombreux personnages de la série, comme des nouveaux, seront à vaincre de différentes façons pour continuer l’aventure. À vous de découvrir les surprises!

Un appel à la nostalgie

Également, les développeurs ne se sont pas limités aux zones connues pour raviver la nostalgie des joueurs. En effet, ils ont cru bon de faire un petit clin d’œil à l’époque 3D du hérisson en incorporant divers niveaux secrets et bonus qui permettront d’acquérir les émeraudes pour accéder à la vraie fin du jeu.

Inspirés surtout de Sonic CD et de Sonic 3, la plupart de ces niveaux bonus sont atteignables dans des coins cachés de niveaux ou au-dessus des points de contrôle et ont divers objectifs à atteindre, comme collecter le plus de boules d’une couleur, atteindre un objectif ou courir après un ovni. Malheureusement, pour la plupart d’entre eux, en cas d’échec, il faudra recommencer le niveau pour y accéder à nouveau. On peut toutefois se consoler en se disant que cela augmente la durée de vie du jeu. De toute façon, les niveaux sont tellement agréables que je ne peux m’empêcher de les recommencer plusieurs fois pour découvrir tous les coins et recoins.

En plus du mode histoire, nous retrouvons également un mode compétition à deux joueurs qui permet de jouer en écran splitté horizontalement comme c’était le cas lors des premiers opus. Un mode contre la montre est également présent pour nous permettre de comparer nos meilleurs résultats avec des gens du monde entier grâce à son classement en ligne.

Une jouabilité simple et efficace

Si les développeurs ont su revenir à la base avec les niveaux 2D fort efficaces, sachez qu’il en est tout autant avec les contrôles. Il n’est maintenant possible que de sauter, de courir et de se mettre en boule pour aller plus vite. L’attaque téléguidée, qui a mon avis n’a jamais eu sa place tant dans les titres 3D que dans Sonic 4 en raison d’une mauvaise utilisation dans les différents titres, a enfin disparu, permettant à Sonic de se limiter qu’à la vitesse et à la plateforme.

Rien de nouveau également du côté des personnages. On sent toujours autant cette différence entre les différentes jouabilités, Sonic s’occupant de courir, Tails de voler avec ses deux queues et Knuckles de s’accrocher aux parois.

Conclusion

En conclusion, cela aura pris 20 ans et quelques jeux décevants, mais nous avons enfin un Sonic digne de ce nom avec Sonic Mania, une première depuis Sonic Adventure. Les studios Headcannon et PagodaWest Games ont finalement réussi là où Team Sonic a échoué de nombreuses fois en nous offrant un jeu avec des niveaux plus gros que jamais, un level design de qualité, de même qu’un mélange parfait de nouveauté et de nostalgie. Ne reste plus qu’à attendre la sortie de Sonic Forces à la fin de l’année pour avoir la réplique des créateurs du hérisson bleu, eux qui nous promettent un jeu digne des aventures sur Dreamcast.

NOTES
Score global
9
PARTAGER
Passionné de jeux vidéo et de sports, j'étudie présentement en Communication publique à l'Université Laval. Je suis aussi journaliste sportif pour le journal Impact Campus.