Samsung représente aujourd’hui plus d’un cinquième du marché mondial du smartphone (20.9% au Q2 de 2018), devant Huawei (15.8%) et Apple (12.1%). C’est pourquoi, chaque fois que la marque coréenne sort un nouveau modèle, le monde de la nouvelle technologie retient son souffle. Et quoi de mieux que son modèle haut de gamme, le Samsung Galaxy Note9, pour nous présenter tout son savoir-faire. Nous avons pu tester plus longuement ce fleuron de la marque sud-coréenne que nous avions déjà pu prendre en main quelques jours avant sa sortie. Nous vous dévoilons toutes nos impressions dans ce test. C’est parti !

Petit récapitulatif des nouveautés:

  • Écran Super AMOLED Infinity Display de 6,4 pouces (0,1 pouce de plus que le Note8),
  • Processeur  Snapdragon 845 en Amérique du Nord et Exynos 9810 en France,
  • 8Gb de mémoire RAM (6Gb en Europe),
  • Batterie qui passe de 3300 mAh à 4000 mAh,
  • Mémoire interne de 128Go ou 512Go avec une mémoire externe qui peut accueillir jusqu’à un 512Go supplémentaires,
  • Capteur d’empreinte qui passe sous le double capteur photo,
  • Mode bluetooth ajouté au stylet S-Pen,
  • Disponible au prix de 1 299.99$ (1009 euros) pour la version 128Go et 1 629.99$ (1209 euros) pour celle à 512Go.

Ergonomie et prise en main

La première prise en main permet un constat très rapide, ce Note9 possède une qualité de fabrication indéniable. On ne constate pas de jeu dans les boutons et les matériaux utilisés sont de qualité. Cependant, plusieurs défauts m’amènent à nuancer ma première impression. Tout d’abord, les boutons de volume sont à mon sens un peu trop durs et placés un peu haut. La localisation du capteur d’empreinte, qui a je le rappelle été déplacé sous le double capteur photographique, n’est à mon sens pas optimale pour deux points. Le premier, c’est la proximité avec le capteur photo. Cet emplacement fait qu’une trace de doigt sur le capteur peut vite arriver. Alors certes, Samsung à pensé à ajouter une alerte pour signaler la présence d’une trace obstruant le capteur, mais cette alerte ne se montre pas toujours efficace. Second point, le capteur d’empreinte est pour moi trop haut et franchement pas pratique à utiliser lorsque l’on cherche à l’atteindre avec l’écran tourné vers nous. Ce sont certes des détails, mais pour un appareil de ce standing, ils ternissent mon impression. À ce niveau de prix, le diable se niche dans chaque détail.

Côté design, le Note9 ne surprend pas. Samsung, tout comme de nombreux constructeurs, a choisi la continuité à la surprise. Le modèle testé arbore un dos bleuté du plus bel effet, quoiqu’un peu salissant. Mais si vous choisissez de le porter avec une coque ou tout autre accessoire, ce défaut n’est pas un problème.

Parlons maintenant de l’écran. Celui-ci gagne 0,1 pouce par rapport au Note8. Pour le reste, il est toujours aussi performant. La réputation de Samsung dans ce secteur n’est plus à faire. Il n’est d’ailleurs pas étonnant qu’Apple ait également doté son iPhone X d’un écran OLED fabriqué par le géant coréen. Que ce soit au niveau de la résolution, de la qualité des couleurs, du contraste ou de la luminosité, les écrans OLED de Samsung seront encore pour un bon moment en haut de l’affiche.

Un écran toujours aussi performant !

Le S-Pen se pare d’un module Bluetooth

C’est la grosse nouveauté de ce modèle: l’intégration du Bluetooth dans le S-Pen. Et je dois dire que les fonctionnalités qui en découlent sont intéressantes. En mode photo, vous pourrez ainsi aisément passer de la caméra principale à la caméra frontale. Vous avez envie de faire un selfie avec des amis ? Déclenchez la photo grâce au stylet !Pratique si le téléphone est posé et que vous être un peu loin pour l’atteindre.

Le stylet peut également vous servir à faire défiler vos diapositives lorsque vous êtes connectés à un téléviseur via le Samsung DeX (qui se connecte dorénavant par un simple câble). Vous êtes un grand consommateur de contenu sur YouTube ? Passez vos vidéos ou stoppez-les grâce à une simple pression du bouton central du S-Pen. Vous voulez noter un numéro de téléphone ou une adresse ? Sortez le stylet de son encoche et notez ça directement sur l’écran en veille. Bref, beaucoup de possibilités s’offrent à vous. Personnellement, je me suis beaucoup servi de cette dernière fonction pour la prise de note. C’est rapide et efficace.

Des performances qui le place dans le peloton de tête

Côté performances, on est pas déçus. Le Note9 est à l’aise sur tous les terrains. Les applications s’ouvrent rapidement et la fluidité dans les menus ou dans les applications plus gourmandes est excellente. Les benchmarks le montrent d’ailleurs très bien, puisque le Note9 se classe parmi les meilleurs smartphones du marché.

Source: Tomsguide.com

Côté performances, on nest pas déçus. Le Note9 est à l’aise sur tous les terrains. Les applications s’ouvrent rapidement et la fluidité dans les menus ou dans les applications plus gourmandes est excellente. Les benchmarks le montrent d’ailleurs très bien, puisque le Note9 se classe parmi les meilleurs smartphones du marché.

Un double capteur photo qui fait des merveilles

La qualité du capteur photo est probablement ce qui m’a le plus impressionné chez ce Note9. Il n’y a qu’à voir les photos que j’ai prises en toute fin de journée durant l’événement du jardin des lumières au Jardin botanique de Montréal. Les couleurs sont fidèles, le piqué est excellent tout en maintenant un bruit très faible dans l’image.  Une vraie performance dans ce type de conditions !

Les caméras du Note9 offrent aussi la possibilité de simuler un flou d’arrière-plan, comme sur les photos prises avec un appareil de type reflex. Ici, ce flou d’arrière-plan est artificiel. L’appareil photo capte l’objet que vous souhaitez mettre en valeur et va créer autour un flou afin de simuler cet effet tant recherché lors de la prise de portrait par exemple. Bien que ce mode montre ses limites une fois la photo agrandie, il s’avère correct dans une utilisation simple comme une diffusion sur les réseaux sociaux par exemple. À noter que l’on peut également créer ce flou d’arrière-plan avec la caméra frontale. Et c’est plutôt intéressant si vous vous adonnez régulièrement à la pratique du selfie.

Le Note9 qui simule un flou d’arrière plan.

Pour le reste, l’interface photo reste similaire à ce qui se fait chez Samsung. Tout tombe rapidement sous la main. Rien à redire là-dessus.

Bixby et l’intelligence artificielle

Commençons par parler de Bixby Home. C’est une sorte de page d’accueil que vous pouvez rejoindre en balayant vers la droite. Celui-ci vous donnera tout un tas d’information sur les lieux à proximité, il vous fera un compte rendu de vos diverses notifications, il vous présentera la météo ou vos sites web les plus visités, etc. Bien que le principe soit intéressant, je l’ai trouvé très brouillon. Si bien que je ne l’ai presque pas réutilisé par la suite.

Un Bixby Home trop brouillon.

Vous l’avez probablement remarqué, l’intelligence artificielle se développe de plus en plus. Et le secteur des smartphones ne fait pas exception à cela. Avec l’application Bixby Vision, le Note9 nous donne un aperçu de ce que ce puissant outil sera possible de faire à l’avenir. Je dis ça parce que pour l’instant, bien que les fonctionnalités soient intéressantes, le tout reste encore un peu jeune. Mais les perspectives sont alléchantes. On peut notamment voir en réalité augmentée la localisation des restaurants, bars et autres commerces. Le Note9 est également capable de reconnaître des objets, des étiquettes de vins, etc. C’est plutôt gadget pour l’instant, mais cette fonctionnalité a de l’avenir.

Une autre fonctionnalité assez intéressante se passe avec l’appareil photo. Le capteur peut désormais reconnaître si le sujet à photographier est une personne, une plante ou de la nourriture. Et en fonction du sujet, le capteur adoptera des paramètres propres qui vous permettront de prendre la meilleure photo possible. J’ai fait l’expérience et je dois dire que la reconnaissance du sujet fonctionne très bien (notez le petit pictogramme au centre de la photo, au-dessus de celui du flash). Par contre, il est difficile à dire si le fait de reconnaître le sujet va améliorer ou non la qualité de la photo. En plus de cela, le Note9 vous informera si votre capteur est sale ou si votre photo est floue.

Depuis plusieurs années Samsung possède son propre assistant vocal nommé Bixby, cependant le français ne fait toujours pas partie des langues qu’il parle. Dommage !

Un déverrouillage à la carte

Côté sécurité, les options sont multiples. Si vous souhaitez sécuriser efficacement votre Note9 vous aurez au choix la possibilité de le déverrouiller avec vos empreintes digitales, par reconnaissance faciale, par reconnaissance de l’iris ou en dessinant un modèle. Tous ces modes sont assez inégaux à mon goût. Le dessin de modèle (dessiner une suite de segments sur une maille de 3×3) est rapide, mais présente la sécurité la plus faible. La reconnaissance faciale est bien trop lenteet inefficace par basse lumière ou à contre-jour, idem si vous portez ou non vos lunettes. La reconnaissance de l’iris semble fiable, mais nécessite de placer ses yeux bien en face du capteur et est assez lente. N’espérez donc pas déverrouiller votre smartphone discrètement. Et enfin la dernière méthode, le capteur d’empreinte. Ce dernier est à mon sens le meilleur compromis entre sécurité et rapidité. Cependant, sa localisation n’est à mon goût pas optimal. Il aurait été plus pratique un demi-centimètre plus bas.

Une autonomie qui fait plaisir à voir

L’autonomie est bonne. Le téléphone tient aisément deux jours en utilisation normale. En utilisation intensive (vidéos, jeux, etc.) il faudra surveiller la batterie le deuxième jour. Je vous conseille également d’enlever le mode Always-on qui se montre assez gourmand (ce mode permet d’afficher l’heure, la date et des notifications en continu).

Le Note9 tiendra aisément deux jours d’autonomie. Prenez garde tout de même au mode Always-on.

Avis final

Mon avis final sur ce Samsung Galaxy Note9 est très positif. Bien que ce modèle ne vient pas révolutionner la gamme, il s’attache à améliorer l’existant tout en ajoutant des touches de nouveautés. Cette stratégie qui fait consensus dans le secteur permet de ne pas perdre l’utilisateur habitué aux produits de la gamme. En somme Samsung nous gratifie d’un smartphone qui se classe parmi les meilleurs téléphones haut de gamme en ce qui a trait à la qualité de l’écran, celui du capteur photo et de l’ergonomie. Le Note9 n’est pas exempt de défauts, mais ceux-ci s’avèrent si anecdotiques qu’il est difficile de lui en faire reproche. Notons tout de même l’ajout du module Bluetooth dans le S-Pen qui amène son lot de nouveautés. Bref, si vous hésitiez encore à mettre ce Note9 sous votre sapin pour la fin d’année, ne doutez plus. Vous aurez affaire ici avec un excellent smartphone.

NOTES
Note finale
9
PARTAGER
C'est depuis l'acquisition d'une Megadrive à l'âge de 5 ans, que je me passionne pour l'univers du jeux-vidéo. Que ce soit manette en main ou non, tout ce qui touche le secteur m'intéresse (développement, marketing, journalisme). Également amateur de cinéma et de séries TV, j'essaierai par mes critiques de vous donner envie de courir dans les salles obscures ou de vous lancer dans un marathon TV.