Que celui qui n’a jamais rêvé d’être un ninja assassin lève la main ! Non, jamais ? Dans ce cas, que celui qui n’a jamais rêvé d’être un ninja assassin pouvant voyager dans le temps au rythme de la musique des années 80 lève la main. Je savais que je n’étais pas le seul. C’est pourquoi Askiisoft a entendu notre souhait et nous arrive avec un titre haut en couleur et en sang intitulé Katana ZERO. Le rêve que l’on chérit tous (bon, je sais, j’exagère légèrement) aurait-il dû rester un rêve ou la réalité est assez pour y vivre ? C’est ce que nous serons dans ce test… meurtrier !

Fiche technique

  • Date de sortie : 18 avril 2019
  • Style : Plateforme
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 16
  • Développeur : Askiisoft
  • Éditeur : Devolver Digital
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Disponible sur Nintendo Switch et PC
  • Évalué sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 14.99 € / 18,89 $

Faire ce qui est juste…un coup à la fois!

Dans un cabinet, en train de compter vos problèmes personnels à un psychologue. Vos horribles cauchemars qui vous réveillent en plein milieu de la nuit, ces sombres pensées. Puis, la séance termine. Finalement, il ne s’agit pas QUE d’un psy. Il vous donne également un dossier que vous devez consulter immédiatement et brûler par la suite. Il s’agit de votre prochaine cible. Et, avant de partir, il vous donne votre médicament, votre traitement. Et c’est ainsi, jour après jour…

Voici la prémisse que l’on vous impose dans Katana ZERO. On ne connait que très peu d’information du personnage et c’est pourtant ce qui le rend attachant. On veut en savoir plus et on veut surtout savoir pourquoi celui-ci doit obéir aux ordres de cet homme. Qui est-il ? Et qu’est-ce que les victimes ont fait pour mériter un tel sort ? Finalement, que veulent dire ces affreux rêves ?

Des dialogues captivants

Un des points super intéressants dans Katana ZERO est sans aucun doute les dialogues. On a l’impression d’être en réel contrôle de ce que le personnage peut dire à tout moment. Soit que l’on peut interrompre en tout temps avec une réponse cinglante de notre héros ou bien développer une conversation. Ces conversations peuvent alors être très amusantes ou très sérieuses selon la manière dont on se sent face à notre interlocuteur. Bien que ces dialogues soient très bien faits, on n’a jamais l’impression que le fait de répondre un choix plutôt qu’un autre fait une réelle différence. Mais ça reste rafraîchissant et réellement divertissant. Certaines de ces conversations vous amèneront un grand sourire au visage.


Meurtre, Matrice style!

Dès que l’on est lancé dans l’aventure, on constate rapidement les influences culturelles qui ont amené les développeurs à réaliser Katana ZERO, La Matrice, par exemple, avec l’effet de ralentissement que notre superhéros possède. Ce pouvoir est vraiment génial et on a le choix de l’utiliser ou non. Autant il est plaisant, mais autant ne pas le prendre nous donne l’impression d’être très puissants, ce qui est loin d’être désagréable. Parce que des ennemis à la douzaine, il y en a et ce n’est pas évident de les éliminer un à la fois.

C’est alors que la deuxième influence embarque, soit Hotline Miami. Alors que Katana ZERO est plutôt en défilement latéral, Hotline Miami de son côté est en vue isométrique. Malgré tout, l’impact d’un coup puissant est le même dans les deux jeux : une mort instantanée. Autant pour vous que pour vos ennemis, dès que quelqu’un est touché, c’est la mort assurée, à l’exception des combats contre les boss. Bref, le jeu ne pardonne pas vraiment les erreurs.

Mais le jeu apporte une dimension intéressante à la mort. En fait, notre héros peut voir dans le temps et anticiper les prochaines actions qu’il va faire. Lorsque cela ne fonctionne pas, c’est à ce moment qu’il décide de recommencer et de rembobiner le tout, comme une vieille vidéocassette. C’est uniquement lorsque l’on réussit le segment que cela est accepté et que l’on peut passer au segment suivant. C’est présenté de façon très dynamique et esthétique. Vraiment excellent.

De la bonne musique… pour tuer!

Le dernier point que j’aimerais apporter concernant Katana ZERO est la musique dans laquelle on nous berce. Dans chacun des tableaux, notre héros commence son carnage avec une piste sonore qui correspond au passage que nous allons affronter. Honnêtement, il y a un peu de tout dans le jeu qui se prête merveilleusement au passage qui se trouve devant nous. Cela aide grandement à rester dans le moment présent et à affronter la prochaine horde de méchants qui mérite un bon coup de katana.

Verdict

Katana ZERO est une réussite. Par son style visuel, ses combats dynamiques et sa musique de qualité, Askiisoft réussit un beau tour de force. Oui, le jeu est tout de même relativement court alors qu’il vous en prendra au maximum 6 heures pour faire le tour, mais l’aventure en vaut largement la chandelle, surtout avec son prix. Une belle aventure qui vaut le détour.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.