Dès mon plus jeune âge, j’adorais la série Zoo Tycoon. Cette franchise iconique a sans aucun doute marqué les esprits des plus petits et des plus grands. Le tout dernier opus ressemblait cependant beaucoup plus à un jeu pour enfant qu’à un vrai jeu de gestion. Néanmoins, le studio Frontier Developments, les créateurs de RollerCoaster Tycoon, semble bien déterminés à prendre sa place sur le marché des jeux de gestion avec notamment Planet Coaster commercialisé en 2016. Après le retour des dinosaures dans Jurassic World Evolution, les développeurs proposent Planet Zoo. Ce nouveau jeu de gestion animalier est-il le grand successeur à la série Zoo Tycoon ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 25 novembre 2019
  • Style : Gestion et Simulation
  • Classement ESRB / PEGI : E10+ / 3
  • Développeur : Frontier Developments
  • Éditeur : Frontier Developments
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible uniquement sur PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 51,49 $ / 44,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de lancement de Planet Zoo

Des personnalités uniques

Dans un jeu de gestion mettant de l’avant les animaux, il est essentiel de proposer une expérience réaliste et de créer un attachement entre le joueur et ses petits protégés. Planet Zoo offre un peu de nouveauté en ce sens en utilisant des personnalités uniques pour chacun de nos pensionnaires. Par exemple, si vous avez une famille de lion, chaque membre de cette colonie possède son tempérament et a un comportement différent. Avec la possibilité de choisir un nom à l’animal, on créer un fort lien d’attachement avec celui-ci, car d’une certaine façon, il est unique.

Des comportements qui diffèrent au sein de la même espèce

En plus d’adapter les enclos et notre façon de jouer selon la personnalité de chacun de nos animaux, nous devons aussi s’assurer de leur bien-être. Bien entendu, il est essentiel de subvenir aux besoins primaires tels que la nourriture, l’eau ou encore l’habitation en générale. Pour ce faire, les développeurs ont mis à notre disposition des outils de création pratiquement sans limite. On peut, donc, facilement créer des barrières naturelles empêchant les animaux de semer la folie dans notre parc, créer des bâtiments intérieur pour contrôler correctement la température et l’humidité ou encore utiliser les outils terrains pour créer des montagnes, et mêmes des grottes. Vous l’aurez compris, la création d’enclos sur Planet Zoo est réaliste et très amusante. On peut vraiment adapter l’environnement pour l’animal et plusieurs tableaux indiquent si ce dernier a besoin de plus de végétation, de colline, d’eau, etc.

Le bien-être de vos animaux avant tout !

Une question sociale

Aujourd’hui, l’appellation Zoo est un sujet de polémique. Que l’on soit contre ou pour l’existence des parcs zoologique, il est clair qu’un jeu comme Planet Zoo suscite des débats dans la société. Néanmoins, les développeurs ont souhaité mettre l’avant le côté de préservation naturelle plutôt que celle du capitalisme. En effet, plusieurs éléments du jeu ont été insérés afin d’instruire un maximum de personne. En plus d’une encyclopédie plus que complète pour l’ensemble des animaux du jeu, le joueur peut et doit placer des panneaux d’informations sur les espèces ainsi que des haut-parleurs pour instruire ses visiteurs. Plus ces derniers ont accès à des objets instructifs, plus ils seront nombreux à parcourir votre parc.

La protection des animaux mis de l’avant par le jeu

Planet Zoo permet également de relâcher des animaux directement dans la nature. En combinant des bons gênes et aussi une bonne qualité de vie, certains de vos espèces peuvent être relâché dans la nature. Une fois la réinsertion complétée, vous remportez des points spéciaux pouvant servir à vous procurer d’autres animaux. À noter qu’il est possible de remporter des points de conservation en acceptant d’adopter des espèces plus veilles ou encore en danger d’extinction. Je trouve ce côté très intéressant et qui démontre que Frontier Developements est au courant des débats actuels autour des parcs zoologiques.

Augmenter le bien-être de vos animaux pour les relâcher dans la nature

Un parc à notre image

L’un des points les plus positifs de ce Planet Zoo est l’ensemble des possibilités qui s’offrent à nous pour créer un parc à notre image. Tout comme son prédécesseur Planet Coaster, le titre offre une très grande variété de matériaux et d’accessoire de décoration pour créer ce que l’on veut. La seule vraie limite est notre imagination et notre patience. En effet, même si les possibilités sont pratiquement infini, l’interface et les raccourcis ne sont pas toujours facile à utiliser et retenir. À de nombreuses reprises, je devais retourner dans les options de commande afin de faire ce que je souhaitais réaliser. De plus, selon moi le système de groupe qui permet de relier plusieurs objets et matériau ensemble n’est pas très simple à utiliser. Si on peut attribuer un mur ou encore un objet à un édifice précis, j’ai remarqué que le titre avait du mal à comprendre tout le temps ce que l’on souhaite faire. Cela peut même devenir rapidement frustrant lorsque l’on tente d’aligner nos objets.

Votre imagination est votre seule limite

Beau, mais mal optimisé

Planet Zoo ne fera sans doute jamais la manchette comme étant le plus beau jeu de 2019. Cependant, le titre possède tout de même un bel aspect visuel dans l’ensemble. Le plus gros souci que j’ai eu lors de mon test est les problèmes d’optimisations qui semblent réduire le nombre d’images par seconde. Sans oublier que les chargements initiaux peuvent parfois être très long ou encore faire fermer le jeu sans préavis. Des éléments qui, selon moi, peuvent être réparés dans les prochains mois via des futures mises à jour.

Sans être une claque visuelle, Planet Zoo demeure très joli

Plusieurs modes de jeux

Planet Zoo propose plusieurs modes de jeux dont un mode campagne comprenant plusieurs dizaines de missions. Chacune d’elles permet d’en apprendre plus sur le jeu et de se familiariser avec l’ensemble des opportunités que nous offre les développeurs. Il y a également le mode franchise qui permet de construire plusieurs parcs zoologiques partout à travers le monde et échanger nos animaux ainsi que nos ressources entres nos différentes locations. Bien entendu, on retrouve le mode bac à sable qui permet de se soucier uniquement de la création sans l’ensemble des éléments de gestion et financier. Sinon, il y a également le mode défi qui ajoute ces deux fonctionnalités. Sans réinventer la roue, la proposition est claire et suffisante.

Terminer plusieurs missions dans le mode campagne

Conclusion

Ce n’est pas facile de remplacer l’une des meilleures séries de gestion animalière dans l’histoire du jeu vidéo. Lors de son annonce en avril 2019, Planet Zoo avait réveillé les amateurs de la première heure. Cependant, les joueurs avaient de grandes attentes pour ce nouveau titre. Les développeurs du studio Frontier Developments ont, selon moi, réussi dans la grande majorité leur pari. Si la qualité visuelle n’est pas la meilleure et que plusieurs problèmes de contrôle et d’optimisation peuvent nuire au jeu, Planet Zoo demeure la meilleure simulation de ce genre depuis de nombreuses années.

NOTES
Note
8.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.