Les rumeurs vont de bon train depuis l’annonce officielle de la Xbox Series X le 12 décembre dernier. La plus récente semble être confirmée et voudrait qu’aucun jeu durant les deux premières années de la console ne soit exclusivement compatible avec celle-ci. Depuis, plusieurs se sont montrés outrés par cette décision et j’espère qu’ils ne gèrent pas d’entreprise, parce que c’est tout simplement logique.

En mauvaise position en Europe et au Japon

Peu importe ce qui arrive d’ici le lancement de la Xbox Series X dans quelques mois, Microsoft part avec 2 prises contre sa console. Ses deux prises, sont bien sûr, le marché européen et le marché asiatiques où PlayStation domine outrageusement.

Pour vous donner une idée, en date du 4 janvier, VGChartz rapportait des ventes de 35,2 MM pour la PS4 versus 29,9 MM pour la Xbox One en Amérique du Nord. La différence de 5,3 MM n’est pas trop percutante.

Xbox Series X

Les choses sont pas mal différentes lorsqu’on se retourne du côté de l’Europe où la PS4 s’est écoulée à un impressionnant 43,5 MM contre 11,6 MM pour la Xbox One. Au Japon, on parle de 8,8 MM de PS4 vendues tandis que c’est seulement 110 000 au total pour la Xbox One. Bref, la différence est énorme et sera visiblement insurmontable à court ou moyen terme.

C’est donc dire que même avec plusieurs achats de studios, PlayStation semble avoir sécurisé deux des trois plus gros marchés pour les ventes de consoles. On peut bien parler de guerre Xbox Series X versus PlayStation 5, mais même Microsoft ne se fait pas d’illusions.

Réduire les barrières à l’entrée

Maintenant que Microsoft a reconnu ce problème, la question suivante se pose : comment est-ce qu’on peut amener plus de gens vers l’écosystème Xbox ? La réponse est simple : il faut réduire les barrières qui empêchent les gens de s’y joindre. Or, quelle est justement la barrière la plus importante : le prix d’achat d’une autre console.

Soudainement, le fait d’annoncer qu’il n’y aura aucun jeu exclusif à la Xbox Series X provenant des Xbox Game Studios a beaucoup plus de sens. Au lieu de s’acheter une console à probablement 499-599 € ou 599-699 CAD, les gens n’auront qu’à utiliser leur console existante et s’abonner à Game Pass Ultimate. Et c’est ce service-là, la clé pour Microsoft.

Halo Infinite

Grâce à l’abonnement Game Pass Ultimate, que ce soit en streaming ou en téléchargement, tous les abonnés auront accès aux prochains jeux Xbox. Que ce soit via Xbox One, Xbox Series X, PC ou mobile, il n’y aura pas de prime additionnelle pour rejoindre l’écosystème. Pour moi, c’est une bonne nouvelle parce qu’au lieu de commencer avec une base de joueurs restreinte, beaucoup plus de gens risquent de se lancer ensemble sur des jeux comme Halo Infinite. Ce ne sera pas limité aux quelques joueurs plus aguerris qui s’achètent une console dès le lancement.

Microsoft sur les traces de Netflix

Ensuite, on le sait depuis très longtemps, les compagnies ne font pas d’argent en vendant des consoles. La compagnie voulait déjà aller vers le dématérialisé lors du lancement de la Xbox One, mais elle s’est finalement ravisée en voyant que c’était trop rapide pour certains. Aujourd’hui, pour la Xbox Series X, ça semble une idée beaucoup moins folle surtout avec l’offre de service de Game Pass qui ne cesse de croître.

Disponible prochainement sur les appareils mobiles via xCloud, Microsoft emprunte le modèle Netflix à plusieurs égards pour son service d’abonnement. En plus d’être arrivée rapidement sur le marché, la compagnie a réussi à convaincre plusieurs grands éditeurs de les rejoindre. Durant la dernière année, on a eu droit aux excellents Devil May Cry 5, Metro Exodus, PES, Frostpunk, GTA V et beaucoup plus. Même du côté des jeux indépendants, on a eu quelques bijoux comme Ashen, Overcooked 2 et Untitled Goose Game.

Project XCloud
Est-ce que xCloud est la solution ?

C’est difficile de connaître exactement le modèle économique proposé par Microsoft pour que les éditeurs s’y joignent. Les ententes sont secrètes, mais on imagine que c’est similaire à Netflix avec un montant de base et une sorte de ristourne chaque fois que le jeu est téléchargé. Bref, si Microsoft peut convaincre EA à la sortie des jeux FIFA de prochaines générations, l’Europe va sûrement porter plus attention.

Alors, pourquoi une Xbox Series X ?

Puis, la question se pose : pourquoi arriver avec une nouvelle console ? La réponse est pourtant assez simple, il y aura toujours des joueurs qui voudront l’expérience ultime. C’est souvent eux qui sautent le plus rapidement dans l’achat des nouvelles consoles en se procurant en plus une télévision 4K HDR. Or, comme la photo de profil Twitter de Phil Spencer nous le rappelle, la console sera compatible 8K donc la meilleure image et la meilleure expérience au prix le plus intéressant pour Game Pass Ultimate sera probablement sur la Xbox Series X.

Hellblade II

Si, en plus, l’autre rumeur voulant que Steam et le Epic Game Store soient aussi accessibles sur la Xbox Series X s’avère véridique, Microsoft aura des arguments de taille pour plaire à plus de joueurs.

Finalement, nous avons encore beaucoup de questions et pas trop de réponses, mais je pense qu’on peut comprendre les décisions de Microsoft. C’est une compagnie et le but ultime est de faire de l’argent. Si le géant américain a évalué que la meilleure façon est via Game Pass Ultimate, alors le choix s’explique. Vivement les prochains mois pour découvrir tous les détails de la prochaine génération.

PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.