Une des meilleures séries de la dernière génération et une de mes préférées est arrivée tout récemment sur Nintendo Switch. Encore aujourd’hui, l’histoire de Bioshock The Collection me vient régulièrement à l’esprit. Bioshock et Bishock 2 avaient été tellement révolutionnaires à l’époque en nous présentant un monde dystopique hyper riche. Puis, Bioshock Infinite est venu compléter la trilogie de brillante façon en approfondissant l’univers à tous les égards. Or, c’est le studio Virtuos qui était responsable de transporter cette série sur Switch et la bataille n’était pas gagnée. Alors, que vaut cette compilation complète sur la toute dernière console de Nintendo ?

Fiche Technique de Bioshock The Collection

  • Date de sortie :  29 mai 2020
  • Style : Action, FPS
  • Classement ESRB/PEGI : M17+ / 18
  • Développeur : Blind Squirrel Games, Virtuos Games
  • Éditeur : 2K Games
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Testé sur : Nintendo Switch et Nintendo Switch Lite
  • Aussi sur : PlayStation 4, Xbox One et PC
  • Prix lors du test : 59,99 $ / 50,99 €
  • Site officiel

Un ensemble très complet

Premièrement, regardons de près ce qui est inclus dans l’ensemble, car je crois que c’est le meilleur argument de vente. Pour le prix suggéré, on obtient BioShock 1 et 2 en version Remastered en plus de BioShock Infinite.

Au niveau du premier titre, on retrouve aussi quelques clips cachés dans le monde qui présentent les commentaires du directeur Ken Levine et Shawn Robertson Lead Animator sur le titre. Les dix segments sont particulièrement intéressants pour un amateur de la franchise comme moi. Le duo va en profondeur dans le processus créatif du jeu et les décisions prises en cours de route. En plus de ces commentaires, il y a les challenge rooms et le museum of orphaned concepts qui complémentent bien le premier jeu. C’est juste un peu dommage qu’on s’arrête au premier jeu et non sur toute la BioShock The Collection.

Du côté du deuxième titre, l’ensemble comprend Minerva’s Den, le DLC d’histoire que j’avais trouvé vraiment bon à l’époque. Il nous fait visiter une nouvelle section de Rapture tout en bouclant la boucle pour plusieurs personnages de l’univers. L’autre contenu téléchargeable du 2e jeu intitulé The Protector Trials est aussi compris, mais il ajoute peu à l’histoire.

Enfin, la version de BioShock Infinite de l’ensemble est aussi très complète. Les deux DLC Burial at Sea ont leur place et ils sont très importants pour l’ensemble de l’histoire de la trilogie. Encore aujourd’hui, selon moi, il s’agit d’un des meilleurs contenus téléchargeables tous jeux confondus. De plus, les joueurs ont aussi droit à quelques bonus qui vont les aider dans le jeu principal comme des pièces d’équipements et des potions. Même le challenge supplémentaire Clash in the Clouds a été ajouté à la collection. Bref, on en a pour notre argent et pour ceux qui n’ont jamais fait la trilogie, BioShock The Collection est la version idéale.

Un portage qui tient

D’abord, BioShock a récemment été optimisé pour la Xbox One X et c’est évident qu’on ne peut pas comparer ces deux versions. BioShock 1 et 2 Remastered sur PS4 et Xbox One avaient reçu quelques ajustements importants par rapport à la PS3 et la Xbox 360. Bien sûr, la résolution et l’ajustement des textures sont ce qui frappe le plus, mais le framerate n’est pas loin derrière. Dans un jeu d’action aussi intense que celui-ci, passer de 30 à 60 FPS faisait une grosse différence.

Malheureusement, c’est un peu le prix que la version Switch a dû payer. Le jeu roule bel et bien en 1080p sur le dock, alors que c’est plutôt en 720 p en mode tablette. Du côté de la qualité de l’image, il y a bien plus de détails dans les décors que la version originale. Par contre, ça vient avec un jeu de lumière amoindri et un retour à 30 FPS. J’ai relancé le jeu sur mon PC et sur ma PlayStation 4 Pro et c’est vrai qu’on ressent la différence. La bonne nouvelle, c’est que j’ai commencé en finissant le premier jeu et en faisant la moitié de BioShock Infinite. J’ai donc beaucoup moins ressenti la différence puisque je n’y avais pas joué depuis quelques années.

BioShock The Collection Rapture

Au niveau des contrôles, c’est là que j’ai un petit peu accroché. C’est mélangeant quand on passe des deux premiers titres à Infinite parce que la configuration des boutons est totalement différente. J’aurais aimé qu’on trouve un standard qui se tient pour toute la BioShock The Collection. De plus, je vous recommande aussi de jouer avec la sensibilité de la caméra parce que ça ne tournait pas toujours assez vite à mon goût. Pour un jeu qui nous bombarde d’ennemis, c’est important d’avoir un contrôle complet.

Enfin, en mode tablette le son du jeu était un peu trop bas dans BioShock 1 et 2. J’ai mis ma Switch et maximum et je devais avoir une pièce très silencieuse pour bien entendre. Étrangement, le problème n’a pas suivi sur Infinite.

  • BioShock The Collection Infinite
  • BioShock The Collection Infinite 2

Verdict sur BioShock The Collection

On peut dire que ce portage sur Nintendo Switch se retrouve quelque part entre la version Xbox One et celle sur Xbox 360. Selon moi, dans l’ensemble, Virtuos Games a fait de l’excellent boulot pour amener ces trois énormes jeux sur Switch. Cependant, ça va vous coûter un peu trop cher à mon goût au niveau de l’espace sur votre carte mémoire.

Si c’est votre première visite, je suis convaincu que vous allez trouver l’univers tout aussi immersif que moi. Le jeu commence peut-être à se faire vieux et on le ressent surtout dans la modélisation des personnages. Par contre, c’est encore une des meilleures franchises de jeu vidéo sur le marché. L’histoire est à la fois percutante et brillante et je suis convaincu que vous en profiterez autant que moi. BioShock The Collection est un incontournable pour tous les fans de jeux vidéo et cette version Switch est une excellente option pour s’y lancer.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !