L’équipe canadienne de HB Studios est présente depuis le début des années 2000. En effet, le studio créé par Jeremy Wellard et situé en Nouvelle-Écosse au Canada à travailler sur de nombreux projets sportifs donc notamment NBA Live, RBI Baseball ou encore The Golf Club. La dernière expérience de cette franchise a notamment connu un grand succès avec l’intégration des licences officielles de la PGA. C’est à ce moment que l’éditeur américain 2K Sports a pris la décision d’épauler la petite équipe afin de développer PGA Tour 2K21. Ce dernier est disponible dès maintenant sur de nombreuses plateformes, voici notre avis complet !

Fiche technique

  • Date de sortie : 21 août 2020
  • Style : Simulation et sports
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : HB Studios
  • Éditeur : 2K Sports
  • Langue d’exploitation : disponible en français
  • Disponible sur PC, Stadia, PS4, Xbox One et Nintendo Switch
  • Testé sur Stadia
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 69,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par Google

Un mode carrière toujours plus immersif

Tel qu’annoncé initialement par l’équipe d’HB Studios, PGA Tour 2K21 intègre un mode carrière encore plus immersive que les opus précédant. En effet, le joueur a la possibilité de créer son propre personnage avec notamment la technologie My Player bien connue des amateurs des expériences proposées par 2K Sports afin de créer un protagoniste à son image. Par la suite, les développeurs proposent de commencer votre carrière directement en PGA ou encore de franchir les étapes une à une afin de devenir le meilleur jour de golf et remporté la fameuse FedEx Cup. J’ai trouvé que même si le titre n’intègre pas de cinématique ou ce genre d’élément, l’immersion est tout de même bien présente. Les règles officielles du championnat ont été intégrées, et même si un néophyte veut tenter de comprendre le fonctionnement de la PGA, il pourra le faire via les nombreuses informations et explications qui accompagnent le joueur tout au long du mode carrière. Une excellente façon, à mon avis, de démocratiser toujours plus le sport et de donner la chance à tout le monde de pouvoir comprendre sans passer par des explications longues et difficiles. Je me suis bien habitué à gravir les échelons pour atteindre la plus haute marche du championnat.

Difficile à maîtriser

Si PGA Tour 2K21 se veut accessible avec la présence de plusieurs didacticiels et mode d’entraînement, il faut plusieurs heures de jeu avant de comprendre l’ensemble des subtilités. Un peu comme dans la vraie vie, on doit s’adapter aux différentes conditions sur le terrain, mais aussi bien connaître notre équipement. Ces derniers ont une incidence directe sur nos performances. J’ai toujours eu du mal avec l’aspect du putting dans les jeux vidéo et je dois admettre que j’ai été agréablement surpris par le travail d’HB Studios. Même si ce n’est pas nécessairement facile, le titre propose suffisamment d’option paramétrable pour personnaliser au maximum notre expérience et s’adapter à nos compétences. Je n’ai pas ressenti vraiment de frustration même quand je manquais totalement un coup. Au contraire, je comprenais beaucoup plus les raisons qui expliquent mon mauvais coup. Du côté de l’interface, les amateurs de ce genre de jeux ne seront pas dépaysés alors que le tout est assez standard. Nous avons accès à l’ensemble des informations nécessaires pour réaliser nos coups sur l’écran ou encore en utilisant les outils supplémentaires que les développeurs ont intégrés. Si la jouabilité est accessible, elle reste assez difficile à maîtriser.

Les licences officielles

Un peu comme le précédent opus, la grande force de PGA Tour 2K21 est de proposer les licences officielles de la PGA tant au niveau des règlements qu’au niveau des circuits et des joueurs. Malheureusement, ces derniers sont présents en train petit nombre et je trouve que c’est un élément qui déçoit dans ce genre d’expérience. J’aurais grandement apprécié que la PGA, un peu comme la LNH ou la NBA, donnent accès à l’ensemble des joueurs à l’équipe canadienne d’HB Studios. J’imagine qu’il s’agit de problème de droit avec les différents agents, mais un peu comme les derniers jeux de tennis, il n’y pas assez de joueurs professionnels officiels présent. Néanmoins, on reconnaît la plupart des circuits du championnat qui ont bien été modélisés.

Au niveau de l’apparence visuelle en tant que telle, PGA Tour 2K21 propose une expérience tout à fait honnête sans non plus nous époustoufler. Malgré la bonne modélisation, des visages et des circuits provenant des licences officielles, le tout reste assez sommaire. Si jamais, 2K Games prévoit une suite sur les consoles de la nouvelle génération, j’espère que le tout sera amélioré. Pour moi, c’est l’un des aspects les plus importants si on souhaite obtenir une expérience vidéoludique réaliste et immersive.

Plusieurs modes multijoueurs

Un autre point fort de ce PGA Tour 2K21 est la présence de plusieurs modes multijoueur afin de parcourir les différents terrains officiels avec des amis. Il est possible de jouer en local ou en ligne dans les modes Alt-Shot, Stroke Play, Skins et 4-Player Scramble, mais aussi de créer sa propre association. En effet, il est désormais possible de participer à des saisons et à des tournois et de créer des règles et des conditions de participation tout en modifiant l’ensemble des paramètres. Des options très intéressantes si vous avez envie de vous amuser avec des amis et selon moi, c’est une fonctionnalité qui devrait être présente sur la totalité des jeux de sports.

Conclusion

PGA Tour 2K21 est selon moi l’expérience la plus aboutie pour l’équipe d’HB Studios. Néanmoins, quelques détails viennent faire de l’ombre au jeu notamment au niveau des licences officielles qui ne sont pas exploitées complètement ou encore le retard visuel que l’on peux ressentir si on joue à d’autres jeux sportifs. L’expérience globale reste satisfaisante et propose une immersion intéressante surtout pour le mode carrière. Les amateurs de golf n’ont pas souvent l’occasion de pouvoir jouer à des jeux de leur sport favoris et je salue l’effort constant des développeurs depuis plusieurs années.

NOTES
Note
7.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.