Comme tout le monde, j’ai adoré Astro Bot Rescue Mission en 2018. Selon moi, c’est encore aujourd’hui le titre qui met le mieux de l’avant les fonctionnalités du PlayStation VR. Deux ans plus tard, ASOBI Team récidive pour le lancement de la PlayStation 5. Encore une fois, notre mignon robot voulait servir de démonstration du potentiel de la console et tout particulièrement de la manette DualSense. Comme expérience préinstallée sur la PS5, est-ce qu’Astro’s Playroom est la vitrine parfaite pour propulser Sony dans la nouvelle génération ?

Fiche Technique de Astro’s Playroom

  • Date de sortie : 12 novembre 2020
  • Style : Jeu de plateforme 3D
  • Classement ESRB / PEGI : E10+ / 7
  • Développeur : ASOBI Team
  • Éditeur : Sony
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Exclusivité PlayStation 5
  • Prix lors du test : préinstallé sur les consoles PlayStation 5
  • Site officiel
  • Reçu avec la console offerte par PlayStation Canada

Une grande célébration PlayStation

Le nouveau monde d’Astro’s Playroom est présenté comme si c’était les différents morceaux de la PlayStation 5. En effet, Astro visite différents mondes qui empruntent le nom de composantes comme GPU, CPU, RAM et SSD dont chacun est inspiré. Une visite dans le monde SSD nous place devant des plateformes qui bougent rapidement où les données sont transmises très rapidement. Un autre exemple est le monde du refroidissement qui représente le système de ventilation de la console. Celui-ci est très froid et c’est donc sans surprise qu’il s’agit d’un monde de glace.

Or, dans chacun d’eux, on retrouve plusieurs clins d’œil qui font référence aux grandes franchises qui ont marqué les consoles PlayStation au fil des générations. C’est toujours assez comique parce que ce sont les petits robots de l’univers qui empruntent l’apparence d’un personnage que vous avez bien connu. Alors, un robot vêtu de l’accoutrement d’Aloy ou Kratos ne devrait pas vous surprendre, mais ça nous fait grandement sourire. D’ailleurs, j’ai particulièrement rigolé en voyant ces petits personnages répliquer des scènes comme Elie, Joel et un Infecté ou encore une tête de pyramide de Silent Hill.

Astro's Playroom PS5

Puis, un autre important objectif d’Astro’s Playroom et de ramener des reliques des anciennes consoles PlayStation. Pour se faire, Astro a son propre Labo où le parquet est divisé en quatre sections pour chaque Playstation de la 1 à la 4. À travers les tableaux, il y aura donc une tonne de ces items de collections à trouver et ils vont ensuite se retrouver dans le labo. Or, ça ne s’arrête pas aux consoles, car un grand nombre d’accessoires officiels y sont aussi présents du premier PlayStation Eye au processus de la PS VR. Bref, c’est vraiment amusant d’avoir ce retour dans le temps qui est présenté un peu comme un musée.

Une démonstration impressionnante de la DualSense

Ensuite, je tiens à dire que c’est vraiment impressionnant à quel point le jeu réussi à promouvoir parfaitement les nouveautés de la manette DualSense. D’abord, ça se ressent principalement grâce aux vibrations qui sont générées par des moteurs à l’intérieur de la manette. Évidemment, ce n’est pas différent de tout ce qui est « rumble » et qui existe depuis bien longtemps, mais cette fois c’est beaucoup plus précis.

Or, comment est-ce que ça se traduit dans Astro’s Playroom ? Eh bien, on peut littéralement ressentir les pas de notre petit robot chaque fois qu’il est en mouvement. D’autre part, on peut sentir d’autres éléments comme la glace se briser ou lorsqu’on rebondit sur une surface. Ce ne sont que quelques-uns des nombreux exemples qui brisent le 4e mur entre le joueur et son personnage.

Des gâchettes adaptatives

Par la suite, la manette profite aussi de gâchettes adaptatives qui peuvent offrir une certaine sensation de résistance. Dans le jeu, on le constate lorsqu’on grimpe des murs et ça se traduit avec une impression d’effectivement tenir une corde ou une paroi. Si on ajoute à ça l’accéléromètre qui est encore plus efficace, on peut dire que la manette est plus importante que jamais.

Malheureusement, c’est difficile d’expliquer à quel point c’est efficace et immersif sans l’avoir dans les mains. Alors, c’est dommage qu’avec la pandémie, il n’y ait pas de station d’essais possibles en magasin pour l’essayer. Selon moi, elle gagnerait à se faire découvrir par de nouveaux utilisateurs, car elle va se vendre toute seule.

Enfin, même au niveau sonore, la Dualsense repousse les limites et agrémente notre expérience de joueur. Il semble que la petite enceinte qui est incluse dans la manette est plus puissante et émet donc mieux les sons. Avec celui-ci, on peut carrément entendre notre robot ce qui complète encore plus l’expérience sonore. Il ne faut donc pas jouer avec des écouteurs pour profiter pleinement de l’aventure. Ah et même le microphone de la DualSense est utilisé pour souffler pour faire tourner les hélices ou les ventilateurs dans Astro’s Playroom.

Accessible et plaisant

Passons maintenant à la jouabilité puisqu’encore une fois, le jeu se démarque. Tranquillement, les jeux de plateformes 3D refont surface et Astro Bot Rescue Mission nous avait prouvé que Sony pouvait aussi faire évoluer le genre. Or, c’est encore le cas ici alors que le studio joue bien avec les perspectives et les éléments de la nature pour créer un jeu de plateforme superbe. L’expérience est à la fois stable et fluide, malgré la quantité de détails et d’animations qui passent dans l’écran.

Sans être particulièrement difficile, il y a une belle variation dans les décors qui permet une certaine variété de la jouabilité. Je dirais qu’il y a un bon équilibre au niveau de la difficulté pour que le titre soit à la fois accessible tout en offrant un certain défi. Surtout lorsqu’on veut commencer à obtenir tous les items à collectionner. Enfin, Astro’s Playroom a une durée idéale relativement qui n’est ni trop longue ni trop courte. Ainsi, ça fait en sorte qu’on ne s’en lasse pas.

Astro's Playroom glacce

Verdict sur Astro’s Playroom

Pour conclure, je dirais que Sony a visé dans le mille en incluant Astro’s Playroom directement sur la console. Effectivement, c’est la première expérience qui me donne réellement des sensations de prochaine génération de jeu vidéo. Tout ça passe donc principalement par l’utilisation des technologies fortement avancées de la manette DualSense qui amplifie l’immersion comme jamais. Bref, si c’est signe de ce qui s’en vient sur PlayStation 5, c’est fortement encourageant !

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !