Après avoir proposé un nouvel opus de la franchise Call of Duty l’année dernière avec l’utilisation d’un tout nouveau moteur graphique, mais aussi avec un scénario se déroulant à l’ère moderne, l’éditeur Activision est de retour cette fois-ci dans le passé avec Call of Duty: Black Ops Cold War. Tel que son nom l’indique, l’opus développé par le studio Treyarch et Raven Software, avec bien entendu l’aide des autres équipes de l’entreprise américaine tel que Beenox à Québec, se déroule à l’époque de la Guerre froide. Cold War marque également le retour du fameux mode zombie très populaire au sein de la communauté vidéoludique. Est-ce que revenir dans le passé une nouvelle fois était la bonne chose à faire ? La réponse dans ce test complet !

Fiche technique

  • Date de sortie : 13 novembre 2020
  • Style : Jeu de tir
  • Classement ESRB / PEGI ESRB M / PEGI 18
  • Développeur : Treyarch et Raven Software
  • Éditeur : Activision
  • Langue d’exploitation : disponible en français
  • Disponible sur PCPS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series X
  • Testé sur Xbox Series X
  • Prix lors du test : 89,99 $ CA / 79,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

L’espionnage au centre du scénario

La Guerre Froide permet à Call of Duty: Black Ops Cold War de proposer un mode campagne centrée autour de l’espionnage, mais aussi des tensions et des menaces de conflits entre les grandes puissances du monde à l’époque soit les États-Unis et l’URSS. Alors que la menace nucléaire est toujours d’actualité, on se retrouve aux commandes de plusieurs personnages dont une équipe d’espion de la CIA mené par Russel Adler. Ce dernier obtient les autorisations du président Ronald Reagan d’empêcher la menace d’un certain Perseus qui prévoit une attaque qui menacerait l’équilibre des pouvoirs. Bien entendu, l’ensemble des missions sont considérée comme étant secrète et sont effectuées de manière non-officielle. Au cours de la campagne solo, on rencontre des figures historiques et on fait face aux atroces vérités lors de combats de part et d’autre du monde dans des lieux emblématiques comme Berlin-Est, le Vietnam, la Turquie, les quartiers généraux du KGB et bien plus encore.

Si au départ, j’étais réticent de retourner dans le passé alors que Modern Warfare proposait une histoire poignante dans l’ère moderne, je dois avouer que le scénario proposé par Treyarch et Raven Software dans Call of Duty: Black Ops Cold War a réussi à me tenir en haleine du début à la fin. Les missions proposent des tâches diversifiées notamment plus on approche de la fin de cette campagne solo qui se termine en un peu plus de 8h selon votre niveau de difficulté. De plus, il est désormais possible de mener des enquêtes externes qui ont une incidence sur la fin du jeu. En effet, les développeurs proposent plusieurs fins de quoi ajouter un peu de rejouabilité à cette portion du titre. Les indices pour compléter ces missions annexes sont dissimulés tout au long de votre aventure et pour résoudre les énigmes, il faut absolument utiliser nos méninges, car la solution est différente pour chacun des joueurs. Il n’est pas possible de consulter un guide sur Internet pour connaître exactement les réponses aux énigmes. Un petit côté enquêteur qui m’a beaucoup plu, même si selon moi il faudrait un peu plus d’explications. Le jeu propose aussi des choix de dialogues qui n’ont cependant pratiquement pas de réels changements au déroulement de l’histoire sauf vers la fin. Bien entendu, je n’entre pas dans les détails de cette dernière qui gâcherai votre expérience globale.

Quelques améliorations en multijoueur

Tel qu’initialement constaté lors de la phase bêta, le multijoueur de Call of Duty: Black Ops Cold War propose une expérience similaire du dernier opus de la franchise. La plupart des modes de jeu appréciés par la communauté sont disponibles alors que votre objectif sera d’atteindre le niveau maximum pour accéder aux défis et aux améliorations de prestige. Si votre niveau global est réinitialisé à chaque début de saison, votre progression supplémentaire de prestige est conservée. À noter que la première saison débutera en décembre et que vous pouvez augmenter votre niveau via Cold War, mais aussi Modern Warfare et bien entendu Warzone. Une progression qui est aussi cross-platform alors que vous pouvez associer votre compte Activision afin de profiter de vos classes et votre niveau sur l’ensemble des plateformes. Parmi les nouveautés, on retrouve notamment l’ajout du mode Équipe d’assaut intitulé Bombe sale et qui réunit 40 joueurs. Dans ce dernier, le joueur est parachuté et doit se rendre à divers objectifs pour récupérer des ressources et enclenché l’explosion d’une bombe. Au total, 10 unités de 4 joueurs s’affrontent pendant de longues minutes afin d’obtenir le plus de points possibles.

Pour moi, les équipes de Treyarch et Raven Software ont pris la bonne décision en ce qui concerne le multijoueur de ce Call of Duty: Black Ops Cold War en se basant sur le dernier opus de cette célèbre franchise. Si on retrouve quelques nouveautés tels que le fait que l’on aperçoit la santé d’un ennemi directement en visant avec notre arme, l’expérience est très similaire au dernier jeu et permet une meilleure transition. Selon moi, Modern Warfare était pratiquement parfait au niveau de la jouabilité et il est tout à fait normal de réutiliser cette même base. J’apprécie néanmoins un peu moins les cartes de Cold War jusqu’à maintenant. À voir les prochaines qui seront ajoutées au cours des prochains mois alors que les développeurs ont déjà annoncé qu’il y aura du contenu supplémentaire sans frais pour l’ensemble des joueurs.

Le retour du mode zombie

Plusieurs joueurs avaient été déçus sur Modern Warfare alors que le jeu ne proposait pas un mode zombie tant appréciée par la communauté vidéoludique. Le mode fait son grand retour dans ce Call of Duty: Black Ops Cold War avec une toute nouvelle histoire et de nouveaux moyens de progresser, des atouts emblématiques et tout un arsenal d’armes de la Guerre froide pour aider vous aidez à dominer les légions de morts-vivants. Le mode Dead Ops Arcade est aussi de retour et sachez que pour la première fois l’ensemble du contenu du mode Zombie est disponible en cross-play tout comme pour les modes multijoueur. Vos exploits dans ce mode sont également compris dans votre niveau général et ne disposent pas d’une progression exclusive comme auparavant. Les joueurs peuvent donc continuer de progresser peu importe le mode auquel ils souhaitent jouer.

L’arrivée de la Next-Gen

Pour les possesseurs de la PS5 ou encore de la Xbox Series X/S, il est possible d’accéder à certaines améliorations. En effet, ces versions de Call of Duty: Black Ops Cold War proposent notamment un taux de rafraîchissement (FPS) plus élevé, mais également une résolution allant jusqu’à la 4K. Sans oublier l’ajout de la technologie du ray tracing qui permet d’offrir des effets de lumières beaucoup plus réalistes. J’ai été assez impressionné de ce côté alors que nous avons largement l’occasion de constater cette technologie tout au long de la campagne solo. Bien entendu ce type d’amélioration est moins visible en multijoueur alors que nous sommes en action dans la grande majorité du temps. Si de mon côté, je n’ai pas eu de problème technique avec ces versions, je dois tout de même vous informer que de nombreux joueurs ont émis des plaintes à Activision à la suite de bogues autant sur les consoles de Microsoft que chez Sony. Plusieurs personnes ont réalisé que le jeu faisait planter leurs nouvelles machines ou encore que les améliorations de cette nouvelle génération n’était pas disponible. L’entreprise américaine à mentionner néanmoins que des correctifs seront appliqués dès possible.

Conclusion

Call of Duty: Black Ops Cold War poursuit la lancée de son prédécesseur tout en effectuant quelques modifications notamment au niveau des modes multijoueur. Si la campagne solo propose un scénario tout de même intéressant, l’ordre chronologique aurait pu être modifié alors que les très bonnes idées qui ont été intégrés auraient pu être beaucoup plus utilisé et arrivée plus tôt dans le déroulement du scénario. Le titre développé par l’équipe de Treyarch et Raven Software permet aussi le retour du mode zombie qui selon moi devrait réjouir de nombreux amateurs. J’espère que les problèmes techniques seront résolus afin que chaque personne puisse profiter pleinement de ce nouvel opus.

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.