Dirt 5 : sortir à nouveau des sentiers battus !

Les jeux de course. Ce n’est pas mon dada et jamais ce ne le sera. Que ce soit les Forza, Gran Turismo ou F1 de ce monde, je n’ai pas de talent pour conduire et comprendre les subtilités de la course automobile. Les ajustements nécessaires, les nombreuses voitures disponible et autres options prennent pour moi trop d’importance et je n’arrive pas à m’y retrouver. Mais pour une raison que j’ignore, la série Dirt, pour sa part, a toujours eu une place près de mon coeur. Le drift, la conduite considérée dangereuse, les nombreux défis sont à mon avis bien plus intéressant que les milliers d’ajustements requis pour un podium. Mine de rien, malgré que le jeu comporte la mention 5, nous sommes rendu bien plus loin que cela dans le nombre total dans la franchise. Est-ce que ce Dirt 5 sera une belle découverte? Ou seulement un de plus dans la série? Voyons cela dans notre test complet !

Fiche technique de Dirt 5

  • Date de sortie : 6 novembre 2020
  • Style : Jeu de course
  • Classement : ESRB E / PEGI 12
  • Développeur : Codemasters Inc.
  • Éditeur : Codemasters Inc.
  • Langue d’exploitation : disponible en français
  • Disponible sur PCPS4, Xbox One, PS5, Xbox Series X/S et Stadia
  • Testé sur Stadia
  • Prix lors du test : 79,99$ CAD / 79,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

De retour aux sources

Il faut le dire dès le départ, Dirt a perdu des lettres de noblesse avec le temps. Personnellement, alors que le deuxième et le troisième opus étaient les meilleurs jusqu’à maintenant, les suivants n’étaient pas au sommet de leur forme. Pas que les jeux n’étaient pas de qualité mais il manquait un petit quelque chose qui faisait en sorte que l’on voyait une réelle différence entre un opus et le précédent. Ou pire encore, on retirait un élément du jeu que les amateurs appréciaient particulièrement. Parce qu’en dehors de voir des pistes différentes, pourquoi se procurer un autre Dirt si le reste revient du pareil au même ? Ou si on retire un mode de jeu aimé de tous, pourquoi s’acheter la nouvelle édition ? Certains jeux ont eu de la difficulté a se remettre de ce genre de décision (je vous vise EA avec GM Connected sur NHL). Mais faisons fi du passé et focussons sur le futur avec cette nouvelle mouture.

Premièrement, quand on dit un retour aux sources, c’est que Dirt 5 est beaucoup plus accessible que son dernier prédécesseur. Du moins, on retrouve l’aspect beaucoup plus arcade dans celui-ci. Comme nous étions habitué avec les tous premiers de la série. La structure permet donc une partie très rapide du mode histoire et on passe à autre chose par la suite. Certains y trouveront un manque de profondeur alors que pour ma part, je préfère justement ce manque de complication et l’accès à une partie rapide. Puis les courses sont très variées avec des types de véhicules différents entre chacune, ce qui amène beaucoup de variété durant votre mode carrière. Il faut toutefois admettre que certains types de courses se ressemblent énormément mais bon, on est là pour le plaisir après tout, n’est-ce pas ?

Dirt 5 New York

Un paysage sublime

Tout comme les autres titres, Dirt 5 nous propose des pistes de course aux 4 coins de la planète. En fait, 10 endroits précis seront sur notre parcours pour devenir le meilleur pilote. Que ce soit New York, la Norvège, la Chine et j’en passe, le décor est vraiment varié et il devient difficile de se concentrer sur l’important à l’occasion. Parce que voyez-vous, jouer à Dirt 5 c’est un peu comme faire un voyage sans le déplacement nécessaire. En toute transparence, on ressent vraiment la culture de l’endroit où on se trouve. Par exemple, les pistes en Afrique sont remplis d’arbres, de broussailles et de pistes tout terrain. Alors qu’à New York, c’est les lumières et les couleurs vives qui prennent le dessus. Vraiment, Codemasters a fait un superbe travail afin de nous faire ressentir l’effervescence de l’endroit où on compétitionne.

L’élément qui le démontre sans doute le plus est les courses sur la glace. Au départ, la neige accompagne souvent ces dites courses et nous positionne dans un superbe décor. Puis, évidemment, le drift devient franchement plus intéressant sur ces pistes, laissant aller notre talent. Honnêtement, ce sont mes courses préférés et j’espère toujours en avoir plus dans un Dirt. Bien content que celui-ci n’ait pas oublié d’en inclure parmi la sélection de pistes.

Dirt 5 Norvège

Du multijoueur ? Quel multijoueur ?

Évidemment, qui dit Dirt 5 dit multijoueur, n’est-ce pas ? C’est un élément assez important pour ne pas dire essentiel d’un jeu de course et Dirt 5 n’en fait pas exception. Donc, qu’en est-il de ce multi ?

En toute transparence, je dirais mi-figue, mi-raisin. Pourquoi ? Premièrement, le bon côté des choses, qui correspond au mode Playgrounds. Ce mode permet de construire votre propre arène pour les autres joueurs de la planète. Mode très complet, si vous avez beaucoup de talent, vous allez y mettre des heures et des heures sans voir le temps passé. Il faut cependant y avoir le sens de l’esthétique et aussi une bonne connaissance de ce qui fait une piste de course quelque chose d’intéressant, ce que je n’ai définitivement pas. C’est pourquoi je préfère la deuxième option, sois le multijoueur bien simple. Et c’est là que le bas blesse. Malheureusement, alors que le jeu est disponible depuis pas si longtemps que cela, on dirait que les gens ont déjà fuit le mode. Ce qui fait en sorte que j’ai joué contre la même personne pour 3 courses consécutives. Cela ne fait aucun sens pour un jeu qui vient de voir le jour.

Au moins, si jamais vous en ressentez le désir et que vous êtes suffisamment à la maison, le mode splitscreen est disponible. Vous pourrez alors vaincre votre famille ou vos amis dans le confort du même salon. Ou vous faire humilier, c’est selon.

Dirt 5 Playgrounds

Verdict de Dirt 5

Cet opus ne passera pas à l’histoire comme étant le meilleur de la série mais il n’est pas non plus le pire. Dirt 5 bénéficie du fait qu’il est sur console Next-Gen et sublime sur chacune des consoles. Le mode Carrière est amusant et bien rempli, Playgrounds également et cela résume très bien le jeu. Divertissant, magnifique et entrainant. Personnellement, c’est ce que je demande d’un jeu de course. Mais je peux comprendre que les puristes ou amateurs de réalisme ne soient pas du même avis que moi. Au moins, ils auront été avertis.

Dirt 5 : sortir à nouveau des sentiers battus !
"Dirt 5 est un bon opus. Pas le meilleur mais loin d'être le pire. Il est excessivement beau et très amusant. Il va répondre beaucoup plus à l'amateur de jeux de course, celui qui aime jouer une partie de temps en temps. Ceux qui recherchent un jeu de course réaliste devront passé leur tour sur celui-ci. "
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE