Kena: Bridge of Spirits, une aventure dans un monde merveilleux

Depuis de nombreuses années, il est rare d’observer la création d’un nouvel univers ou d’une nouvelle franchise. La plupart des studios préfèrent souvent aller dans un terrain qu’ils maitrisent. Pour obtenir de la fraîcheur, on doit se tourner vers les équipes indépendantes comme Ember Labs. Connus principalement pour son travail sur des publicités ou des courts-métrages, les membres talentueux de ce studio ont pris la décision de développer leurs propres jeux vidéo. Intitulé Kena: Bridge of Spirits, il s’agit d’un nom que vous avez sans doute déjà entendu parler après avoir fait une forte impression lors de la présentation des premiers jeux à venir sur PlayStation 5. Également disponible sur PC, cette nouvelle aventure tente de charmer le joueur et de l’amener dans un monde merveilleux encore inconnu.

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 21 septembre 2021
  • Style : Aventure et Action
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Ember Labs
  • Éditeur : Ember Labs
  • Langue d’exploitation : Sous-titres disponible en français
  • Disponible sur PC, PS4 et PS5
  • Testé sur PS5
  • Prix lors du test : 53,49$ CAD / 49,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par léditeur

Guider les esprits

Kena: Bridge of Spirits est un jeu d’action et d’aventure mettant en vedette le personnage de Kena qui est une jeune guide d’esprits en route pour un village abandonné et en quête du temple de la montagne sacrée. À son arrivée au village, elle retrouve des édifices très abîmés voir abandonnés. Ce village oublié est atteint d’une étrange malédiction empêchant notre jeune héroïne d’accomplir sa mission. Votre devoir est d’aider les esprits coincés dans cet endroit autrefois majestueux et de restaurer ce monde. Pour l’aider, Kena fait la rencontre des Rots. Ces derniers sont de minuscules esprits de la forêt qui jouent un rôle essentiel dans le cycle naturel de la décomposition et de la renaissance. Les Rots sont aujourd’hui dispersés un peu partout et se cachent de la corruption qui gangrène la forêt et vous aller devoir les retrouvés avec l’aide du chef de leur bande. Bien entendu, l’histoire est parsemée de multiples rencontres et de péripéties, c’est pour cela que je préfère ne pas dévoiler les éléments importants du scénario. Tout ce que vous venez de lire concerne uniquement les premières minutes de l’aventure. Sachez simplement que l’histoire est tout de même bien racontée même s’il m’a fallu de nombreuses heures avant de bien comprendre les petites subtilités. De plus, le titre ne réinvente rien et le scénario propose quelque chose d’assez classique. Au total, il vous faudra une dizaine d’heures pour terminer l’aventure principale.

Détruire la corruption

Comme indiqué précédemment, la corruption du village abandonné bloque le passage et vous allez devoir détruire cette menace afin de restaurer le monde et d’accéder à cette fameuse montagne sacrée. Kena: Bridge of Spirits est un jeu d’action et d’aventure assez standard dans sa manière d’être joué. À l’aide d’une vue à la troisième personne, vous vous déplacez dans ce petit monde ouvert à la recherche d’esprit égaré et accomplissez les différentes missions pour ensuite affronter un ennemi bien plus puissant. Ces derniers sont particulièrement difficiles à vaincre, mais les développeurs ont prévu le coup en proposant plusieurs niveaux de difficulté qui peuvent être modifiés en cours de partie si jamais on fait face à un défi trop important pour nous. Malgré ces couleurs et ses animations enfantines, le titre propose une vraie difficulté et les habitués du genre seront très surpris du défi qu’offre l’expérience de l’équipe d’Ember Labs. Certaines phases pourraient être revues comme par exemple ceux de plateforme qui manque parfois de précision surtout lors des sauts. Néanmoins ce genre de problème est parfaitement excusable lorsqu’il s’agit de la création d’un premier jeu.

Tout au long de l’aventure, on débloque aussi des pouvoirs supplémentaires en lien avec nos amis les Rots comme la possibilité de lancer des bombes, de tirer à l’arc ou tout simplement de ralentir le temps. Chacune de ces compétences est accessible via un petit arbre de compétence. Chaque fois que vous éliminez un ennemi, vous rapporter des points qui une fois accumulée peuvent servir à déverrouiller des pouvoirs supplémentaires. Il y a aussi beaucoup d’objets dissimulés un peu partout pour ceux qui aiment fouiller pendant des heures pour trouver le moindre petit objet de collection.

L’un des principaux problèmes de Kena: Bridge of Spirits est son côté répétitif qui se fait ressentir après seulement quelques heures de jeux. On explore, on élimine des ennemis et on affronte un boss. Ce principe est ensuite répété près d’une dizaine de fois sans réellement proposer de changement. Oui, les ennemis que l’on rencontre n’attaquent pas de la même façon, mais cet aspect de découverte disparaît au milieu de l’aventure. La difficulté grimpe aussi très rapidement sans trop de raison comme pour rallonger l’expérience du titre. J’aurai presque préféré une aventure un peu plus courte, mais avec une plus grande diversité dans ses affrontements.

Digne des plus grands films

Sans grande surprise, la principale force de ce Kena: Bridge of Spirits est sa direction artistique. On s’immerge rapidement dans ce monde coloré et de cette forêt dense. L’univers nous permet de nous évader, de rire et même parfois d’être touché. L’aventure est divisée en plusieurs chapitres comprenant chacun plusieurs cinématiques. Ces dernières sont dignes des plus grands films d’animation. La qualité est exceptionnelle et on remarque rapidement le talent indéniable de cette jeune équipe qui propose ici son tout premier jeu vidéo. Les Rots, eux, sont très mignons et il n’est pas rare d’avoir un petit sourire en coin lorsque l’on fait la rencontre d’une de ces petites créatures. Le titre sur PlayStation 5 propose un mode graphisme permettant d’atteindre la résolution 4K ou encore une expérience plus fluide via un mode performance. Vous pouvez, alors, adapter votre expérience selon votre préférence.

Les chargements entre les cinématiques et les phases de jouabilité sont pratiquement invisibles. Il ne faut pas non plus oublier la bande sonore qui est tout à fait somptueuse et qui transporte littéralement le joueur. Les environnements sont de leur côté assez répétitif eux aussi et j’aurai préféré une plus grande variété dans les zones de corruptions ou dans la forêt en elle-même. Néanmoins, il n’est pas facile de créer un univers de zéro et de proposer une aventure cohérente. À noter que le jeu propose un doublage uniquement en anglais. Des sous-titres sont disponibles dans plusieurs langues au besoin !

Conclusion

Ember Labs n’a absolument rien à envier aux gros studios AAA de PlayStation. Avec une toute petite équipe, le studio a réussi à créer un univers totalement inédit pour Kena: Bridge of Spirits. La direction artistique, le gameplay, la bande sonore et le scénario sont étroitement liés et toutes actions sont parfaitement cohérentes. Si le titre s’inspire des autres jeux du genre et ne réinvente pas grand-chose, il a l’honneur d’être constant dans sa proposition. Le jeu perd quelques points surtout vers le milieu du jeu alors qu’on sent que certaines phases ont été ajoutées pour prolonger l’expérience qui aurait pu être plus courte au finale. La difficulté monte aussi étrangement et ne propose pas quelque chose de graduel. Selon moi, l’équipe de moins de 20 personnes peut être fière du résultat et prendre des notes afin d’offrir une expérience encore meilleure la prochaine fois. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, Ember Labs à le talent nécessaire pour proposer dans le futur d’autres petites pépites.

Kena: Bridge of Spirits, une aventure dans un monde merveilleux
Kena: Bridge of Spirits n'est pas sans défaut en ayant des problèmes de redondance au bout de quelques heures ou encore en n'innovant pas dans le domaine du jeu d'action et d'aventure. Néanmoins, Ember Labs réussit son entrée dans le domaine avec un premier jeu complet ayant sa propre identité et sa propre histoire inédite. Un merveilleux univers et des cinématiques époustouflantes pour une toute petite équipe indépendante. Le titre met la barre très haute pour les gros studios qui souhaiterait proposer ce même genre d'expérience dans le futur !
8.5
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE