AMC aurait-il trouvé la bonne formule pour sa série phare The Walking Dead ? Après le final de la saison 5, l’heure est au bilan, et celui-ci est plus que positif. Étant un fidèle lecteur du comics, et amateur des jeux Telltale The Walking Dead, j’ai toujours été déçu du traitement de la série TV. Selon moi, les responsables n’avaient pas réussi à saisir l’essence du comics. Néanmoins, la quatrième saison a commencé à amorcer un changement, que se soit en terme de réalisation, que de traitement de l’intrigue et des personnages. Cette cinquième saison poursuit dans cette voie et devient sans aucun doute la meilleure de la série.

Trois intrigues pour une saison

L’une des choses que je reprochais à The Walking Dead était son immobilisme, je pense notamment aux saison 2 et 3. Dans le comics, le passage dans le ferme de Herschel et la prison ne durent que quelques pages, dans la série TV, chaque évènement est développé sur une saison entière ! Cette dernière saison est à l’opposé de ce traitement. Les premiers épisodes sont ici pour clôturer l’intrigue débutée à la fin de la saison 4, puis une nouvelle commence et se termine à l’épisode 8, enfin une troisième débute et se poursuit jusqu’aux derniers épisodes. Les choses bougent, les personnages évoluent, des évènements graves se produisent, on ne s’ennuie jamais ! Enfin la série réussit à développer ses propres intrigues, tout en s’appuyant sur le comics, pour arriver à un mélange homogène et maitrisé.

Les vivants sont le plus grand danger

C’est l’une des choses dont l’on se rend compte en lisant le comics, les marcheurs ne sont pas la pire menace qui pèse sur les survivants. Le danger est souvent bien plus important lorsque des hommes et femmes bien vivants sont impliqués. Tout comme dans le comics, les zombies servent ici de toile de fond, ils ne sont qu’un contexte pour se concentrer sur le cœur de The Walking Dead : Comment vivrait-on dans ce monde ? On voit différentes manières de survivre dans ce monde à l’agonie où les anciennes règles ne peuvent plus s’appliquer. L’évolution de Rick, depuis la fin de saison 4, est fascinante, et j’ai particulièrement apprécié le voir reprendre sa place de leader au sein du groupe. D’autres personnages prennent une importance encore plus forte qu’auparavant, notamment Carol qui est certainement l’un des personnages les plus marquants de cette saison.

Des thèmes plus développés

Le rythme instauré lors de ces 16 épisodes, ainsi que les nombreux évènements s’y déroulant, ont permis à cette saison de développer de nombreuses thématiques. La mort aura été l’une des principales. Rarement une saison de The Walking Dead aura fait mourir autant de personnages importants en si peu d’épisodes. Ces morts auront des conséquences graves sur certains personnages qui verront s’écrouler leurs convictions, leur volonté, leur envie de vivre. Depuis la moitié de la saison 4, jusqu’aux derniers épisodes de cette cinquième saison, Rick et son groupe ont survécu, sans attaches, sans points de chute. La découverte d’Alexandrie sera l’occasion de voir s’affronter deux leaders représentant chacun un mode de pensée. La perte de repères et le retour à une certaine réalité est également développé à travers les différents personnages. L’innocence et la brutalité sont également mises en avant.

Une réalisation enfin à la hauteur

La réalisation de la série a également continué sur la même lancée que celle de la saison 4, un montage plus dynamique, et parfois symbolique. La présence de musiques accompagne ce changement, pour un résultat pas toujours convaincant, mais tout de même appréciable. Globalement je n’ai pas grand chose à reprocher à la réalisation de cette saison, si ce n’est l’éternelle présence de moments incohérents avec l’esprit du comics, et du comportement des personnages. Je regrette également que les réalisateurs aient choisi de nous montrer un certain personnage dès le premier épisode, pour ne le faire intervenir qu’en fin de saison, l’effet de surprise disparait complètement et n’a aucun intérêt.

Conclusion

J’ai été conquis par cette cinquième saison de The Walking Dead, et je ne suis pas le seul puisque la série a battu des records d’audience. Selon moi, il s’agit sans aucun doute de la meilleure de la série, le changement amorcé dans la saison 4 continue de faire effet. La série est mieux rythmée, les intrigues plus nombreuses, les personnages évoluent et certaines prestations des acteurs sont réellement bluffantes. Enfin, The Walking Dead réussit à approcher un niveau de qualité proche des grandes séries contemporaines tel que Game of Thrones, ou Breaking Bad. Il ne reste plus qu’à espérer qu’elle continuera sur cette lancée, pour une sixième saison qui s’annonce forte en évènements.

NOTES
Note
8
PARTAGER
De nature passionné et rêveur, je suis avant tout un fervent joueur, amateur des cultures de l'imaginaire, et fan de Metal Gear Solid, Kojima-San, Mass Effect et Deus Ex. Le Jeu Vidéo me passionne aussi bien en tant qu'art, qu'en tant qu'industrie. J'aime également la science-fiction, la fantasy, le cinéma, les séries TV, la culture japonaise et bien d'autres choses.