Bien que pour les jeux de tirs cela ne s’observe qu’auprès des joueurs PC qui lève le nez devant nos machines de salons, c’est d’une unanimité générale que le scepticisme s’installe à l’arrivée des jeux de gestion et stratégie sur console et ce, pour des raisons de gameplay. En effet, si le débat des FPS est orienté sur l’aisance et la précision des commandes (clavier vs manette), celui des jeux de gestion se fait sur la pertinence d’intégrer une quantité astronomique de commandes sur quelques boutons en restant agréable à jouer. Pari impossible diront certains ?

Fiche technique

  • Date de sortie : 24 avril 2015 sur PS4 (initialement 23 Mai 2014 sur PC)
  • Style : Gestion
  • Classement ESRB / PEGI : T / PEGI 16
  • Développeur : Haemimont Games
  • Éditeur :  Kalypso Media
  • Langue d’exploitation : Français
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox 360, PC et Mac
  • Prix lors du test : 59,99$ (Amazon Canada) / 47,49€ (Amazon France)
  • Test réalisé grâce à une version digitale donnée par l’éditeur

Quand la dictature prend vie

Dans Tropico, vous êtes amenés à incarner un dictateur tiré de votre imagination qui devra non seulement gérer son petit pays installé sur une île des tropiques mais aussi veiller à s’attirer la sympathie des différentes classes sociales. Bien sur, en début de campagne, celle-ci fractionnée en plusieurs périodes, vous n’êtes qu’un gouverneur catapulté sur la colonie pour imposer et faire prospérer la couronne. Durant cette époque (début 20e siècle), vous devrez gérer la durée de votre mandat tout en mettant en place votre future indépendance dans le cœur de la populace pour finalement devenir EL PRESIDENTE. Et comme la progression historique l’impose, vos possibilités évoluent et augmentent en conséquence, et cela tout au long du jeu ce qui a pour effet de constamment mettre à jour vos installations déjà en place.

El Presidente doit s’imposer !

Comme dans bien des jeux du même genre, vous devrez gérer et administrer vos ressources, vos finances et votre popularité. Tropico se distingue d’ailleurs de ses concurrents sur ce point car en instaurant vos politiques économique, militaire et social vous ferez des mécontents au sein de la population et des choix s’imposeront afin de mettre au pas les rebelles. Les méthodes sont très variées, allant de l’arrestation, en passant par les pots de vin ou même les meurtres des citoyens les plus récalcitrants. Les mesures employées, même pour un seul individu, continueront sans cesse d’influer sur la population. Vous pouvez même empêcher toute remise en cause de la population en ayant main mise sur les médias et en contrôlant l’information. Toujours pour satisfaire le plus grand nombre, Tropico 5 vous propose d’établir une constitution dans laquelle vous pourrez façonner votre société. Celle-ci, tout en vous proposant encore de multiples choix allant de l’état militaire, au vote exclusif pour les hommes, à l’imposition de la religion, etc. Vous l’aurez compris, les possibilités sont nombreuses et se multiplient au cours de votre progression.

tropico5_01

Faire beaucoup avec très peu…

Qui dit beaucoup de possibilités, dit commandes variées. Disons-le, la manette de PS4 n’est peut-être pas la plus adaptée pour cette jouabilité. Il y a beaucoup de commandes à garder en mémoire et bien qu’elles s’effectuent facilement une fois maitrisées, cela s’avère très fastidieux lors des premières heures de jeux. Un mode didacticiel vous est d’ailleurs proposé afin de retenir les commandes. Malheureusement celui-ci se veut relativement long et l’on regrette qu’il ne soit pas directement intégré à la campagne principale. Il faut de plus mentionner que celui-ci est, à mon sens, incomplet. En effet, lors de la campagne, plusieurs missions vous sont proposées sans aucune indication de la manière de procéder. L’interface quant à elle est plus transposée de la version PC que réellement adaptée. Certains onglets du menu, positionnés verticalement à l’écran, se parcours à l’aide des boutons L1 et R1 ce qui, toujours à mon sens, est peu intuitif. De ce fait il est étrange que les développeurs n’aient pas intégrer l’utilisation du pavé tactile de la manette. Je salue tout de même la fluidité du jeu qui, tout au long de la navigation, se fait dans des décors beaux, détaillés et vivants.

tropico 5 screen

L’accent des tropiques

Je ne peux pas passer à côté, la trame sonore de Tropico 5 frappe dès les premières minutes. Bien qu’elles soient peu nombreuses, les chansons qui nous suivent tout au long de notre dictature nous apportent un brin d’exotisme sans jamais devenir lassantes. Mieux encore, les voix des personnages qui viennent à nous offrir différentes tâches offrent des prestations qui viennent agréablement pimenter l’expérience et ce malgré les multiples interruptions qui viennent briser le rythme du jeu. Mention spéciale à l’animatrice de radio toujours divertissante dans ses propos.

Conclusion

Le portage console de Tropico 5 est en demi-teinte. Bien que le jeu s’avère amusant et bourré d’humour à la manière de Street Wars, un jeu PC sorti fin des années 90 que je vous recommande fortement, le portage n’en est pas moins dur d’accès dans sa maniabilité et on lui reprochera le manque de prise de risque (que je qualifie même de paresse) dans les possibilités qu’aurait pu offrir la manette PS4. Les amateurs du genre qui n’ont pas peur de s’acharner découvriront avec plaisir un titre extrêmement riche. Dans le cas contraire, l’expérience est profitable sur PC depuis un bon moment.

NOTES
Note
7
PARTAGER

Infographiste qui a grandi entouré de The legend of Zelda, des Ninjas Turtles et de Batman. Les jeux vidéo ont toujours eu une place de choix dans ma vie, mais je me plais à toucher à tout ce qui se rapproche de la culture geek. Ce qui ne fait pas de moi un expert dans un seul domaine, mais un connaisseur de surface qui peut démocratiser l'information au plus grand nombre.