Cela se confirme de plus en plus et il est impossible de le nier : malgré le fait que nous ayons le droit à d’excellents titres de qualité sur la génération de console actuelle, il faut admettre qu’il s’agit principalement de la génération des jeux remasterisés. Certains trouveront le temps de s’en plaindre alors que d’autres y voient l’occasion de profiter de jeux qui ont malheureusement été oubliés de leur part ou qui sont passé inaperçu lors de leur sortie initiale. Peut-être même que l’on peut y voir la chance de replonger dans un titre qui nous avait fasciné auparavant. Bref, que l’on soit pour ou contre, il vaut mieux s’y faire et tenter d’y trouver son compte. Et je vous conseille fortement de le faire avec la version peaufinée de  Valkyria Chronicles, un petit trésor fait par SEGA sorti en 2008.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 17 mai 2016
  • Style : RPG
  • Classement ESRB/PEGI : Teen / 16
  • Développeur : Sega
  • Éditeur : Sega
  • Langue d’exploitation : disponible uniquement en anglais avec sous-titre anglais
  • Disponible sur Playstation 4
  • Évalué sur Playstation 4
  • Prix lors du test : 39,99 $ (Amazon) / 24,99 € (Amazon)
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

De retour à Gallia, là où tout a commencer

Il est préférable de commencer par le début, n’est-ce pas ? Nous voici donc en plein guerre dans un monde fictif entre l’Alliance impériale et la Fédération Atlantique. Entre les deux, la principauté de Gallia, neutre et fragile qui ne demande que la paix pour ses habitants. Malheureusement, elle dispose de source non-négligeable de matière essentielle et stratégique qui pourrait faire pencher l’avantage à celui qui la contrôle. C’est donc en raison des dangers potentiels qu’une milice urbaine est créée afin de protéger ses habitants. Viens donc en renfort Alicia Melchiott, jeune et jolie boulangère qui désire plus que tout revenir à une vie paisible. Sur son chemin, Welkin Gunther, jeune homme qui se passionne pour la nature et son fonctionnement. Ils ne le savent pas encore, mais ils traverseront plusieurs épreuves qui permettra à tous de vivre loin de la peur de l’Empire, premier responsable de cette affreuse guerre. Mais ce ne sera pas de tout repos…

Au fil de l’aventure, nos deux jeunes protagonistes vont faire la rencontre de nouveaux compagnons qui viendront leur prêter main forte contre l’envahisseur. Il deviendra alors moins évident d’être en accord avec tous et chacun puisqu’ils ont leur personnalité propre. Néanmoins, c’est avec un travail d’équipe soutenu et un respect mutuel pour ses comparses que l’escouade 7 rentrera dans l’Histoire. On développe un attachement pour certains et il faudra s’assurer que ceux-ci ne meurent pas sur le champ de bataille.

Une esthétique particulière

La première appréciation de Valkyria Chronicles est assez évidente, il s’agit du choix graphique qui a été fait pour le titre. Le tout est en cel-shading mais il y a également un trait de couleur particulier que je n’ai jamais vu auparavant qui ressort de l’écran. De plus, lorsque l’on regarde les cinématiques, on peut apprécier toute la beauté du jeu et toute sa splendeur mais alors que l’on croyait que cela était suffisant, on remarque que nous avons droit aux même soucis du détail lorsque nous jouons. Certains seront peut-être rebutés mais c’est un choix esthétique qui est entièrement assumé que le studio maîtrise à la perfection. Une fois en jeu, on pourrait croire que le rendu risque de ne pas être aussi bien en raison des déplacements et des angles de caméra mais il n’en est rien. En fait, SEGA semble avoir travaillé avec plus de finesse que la version précédente sur cet aspect. C’est beaucoup plus fluide et agréable à l’œil, un luxe apprécié.

Au niveau des menus, le tout est construit afin que l’on puisse se déplacer de façon intuitive. En fait, il s’agit d’un livre dans lequel on peut passer d’une page à l’autre rapidement et efficacement, selon le chapitre que l’on désire voir ou revoir. De plus, il est possible de se promener entre différents onglets qui constituent une ressource non-négligeable d’informations sur tout ce qui englobe le jeu. Bref, c’est bien pensé et c’est tant mieux pour nous.

Un système de combat bien fignolé

Si vous devez mentionner ce qui vous a le plus accroché lors de votre aventure, j’espère sincèrement que la réponse est le système de combat, baptisé BLITZ. C’est complexe mais si simple à la fois. Pour commencer, vous devez choisir quels sont les classes qui viendront en renfort durant votre mission suite au briefing de celle-ci. Ensuite, une carte vue du ciel vous permettra de dicter les déplacements de vos troupes aux endroits que vous jugez stratégiques. Il faut cependant faire attention car selon ce que vous décidez, il vous en coûtera un certain nombre d’AP, qui correspond au système de point de déplacement. Par exemple, un tank coûte beaucoup plus cher lors de ses mouvements qu’un simple soldat.

Une fois le choix concernant la prochaine action fait, on embarque dans le feu de l’action : une vue à la troisième personne nous est offerte et on doit bouger de manière adéquate. Vous le devinez, il est impossible de se mouvoir éternellement, il faut donc minutieusement penser à chacune de ses actions. Le but peut être différent d’une mission à l’autre, soit d’éliminer un ennemi en particulier ou bien de prendre le contrôle du camp ennemi par exemple. Ne pensez pas que l’adversaire restera inactif. Après votre tour, lui aussi pourra tenter de vaincre votre escouade et d’en ressortir vainqueur. Prenez le temps de bien comprendre votre environnement et placez vos troupes à des endroits stratégiques.

Autres aspects à ne pas négliger : l’entraînement de vos soldats ainsi que le développement de vos ressources. Il est évident que lorsque vous vous entraînez, vous devenez plus fort et possédez à ce moment une force de frappe bien plus grande. Pour ce qui est de vos ressource, armes à feu, tanks, grenades, outils et plus peuvent être améliorés et peuvent faire une vraie différence entre la victoire et la défaite. Soyez aux aguets et prenez le temps de développer vos atouts.

Conclusion

Lors de sa première sortie, Valkyria Chronicles avait constitué, à mon point de vue, une des plus belles sortie de sa génération. Le seul point négatif avait été que trop peu de gens avaient eu la chance de connaître la perle de SEGA. Il est temps de remettre les pendules à l’heure et de profiter de la deuxième chance qui s’offre à vous !

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.