De plus en plus populaires dans le monde entier, les voitures électriques semblent être l’avenir dans le domaine des transports. Pour limiter l’impact des changements climatiques, de nombreux gouvernements ont choisi d’investir dans la conception ou encore dans la commercialisation de véhicules électriques. L’année dernière, les ventes de ce type d’automobile ont d’ailleurs augmenté de 60 % malgré une baisse considérable du prix du pétrole. De nombreux experts prévoient qu’en 2020 il y aura près de 40 millions de voitures électriques en circulations dans le monde entier. Cependant, la technologie électrique automobile est-elle à point en 2016 ? L’équipe de Geeks and Com » a eu l’occasion d’essayer la Ford Focus électrique 2016 et vous propose ses impressions ainsi que son avis sur le sujet.

Les avantages de l’électricité sont-ils suffisants ?

Bien entendu, aujourd’hui les enjeux concernant l’utilisation de l’électricité au lieu de matériaux rare telle que le pétrole sont bien connus de la population. Le véhicule électrique permet des déplacements rapides, doux, silencieux et peu polluants en environnement industriel et urbain notamment. Il n’y a aucun doute sur ces points. Lors de notre essai avec la Ford Focus électrique 2016 nous avons rapidement constaté le silence que procura la voiture lors de nos déplacements. Un avantage à long terme qui pourrait venir régler le problème de la pollution sonore de certaines villes.

Cependant, malgré tous les bienfaits qu’elle représente, l’électrification des transports ne peut être présentée comme la seule solution afin de lutter aux changements climatiques et à la dépendance au pétrole dans le domaine des transports. En effet, on remarque que même si la commercialisation de ce type de voiture a débuté en 2011, la technologie n’est peut-être pas encore au point. Le principal désavantage des batteries est qu’elle se décharge assez rapidement. Lors de notre essai routier, nous nous sommes amusés à activer certains appareils et fonctions de la Ford Focus électrique 2016 afin de déterminer l’impact sur la consommation d’énergie. Il est déplorable que même encore aujourd’hui le simple fait d’activer la climatisation réduise largement la distance que l’on pourra parcourir avec la voiture, près de 45 % de perte d’autonomie.

Améliorer l’autonomie, un objectif à atteindre

Comme mentionné précédemment, l’autonomie d’une voiture électrique ne permet pas d’atteindre le même résultat qu’un moteur traditionnel. Cependant, peu importe le modèle et le constructeur, chaque entreprise travaille et imagine de nouvelles technologies afin d’augmenter l’autonomie des batteries des voitures électriques. Du côté de la Ford Focus électrique 2016, on retrouve l’utilisation d’un système de récupération d’énergie au freinage. Une technologie qui est bien connue par les amateurs de course automobile, car on la retrouve dans plusieurs championnats, dont celui de la Formule 1.  Son utilisation est très efficace et l’utilisateur n’a pas besoin d’activer quoi que ce soit. Dès que le conducteur appuie sur le frein de la voiture ou enlève son pied de l’accélérateur, le système se met en marche afin de récupérer l’énergie du freinage et de la redistribuer sur la batterie. Une technologie qui fonctionne avec une étonnante facilité. Ce type de fonction permet d’empêcher la batterie de perdre de l’autonomie sur des routes ayant, par exemple, des problèmes d’embouteillage.

Adapter sa conduite, c’est essentiel

Bien entendu, le rôle du conducteur est très important afin de bien utiliser les technologies électriques de ces voitures. Même si vous possédez ce genre de véhicules, il faut bien connaître les possibilités qu’offre chaque modèle. Dans le cas de la Ford Focus électrique 2016, en plus du système de récupération d’énergie au freinage, la société américaine offre une interface personnalisée pour améliorer sa conduite et permettre d’atteindre une plus grande distance sans devoir recharger la voiture. L’utilisation du logiciel Sync 3 permet efficacement de proposer différentes options au conducteur. Par exemple, vous pouvez regarder la puissance utilisée par la batterie lors d’accélération. Une manière efficace de modifier ses habitudes de conduite afin d’augmenter la vitesse du véhicule en douceur et augmenter l’autonomie de la voiture.

Conclusion

Après un essai de plus d’une semaine, la Ford Focus électrique 2016 s’est avérée être une voiture possédant de nombreuses qualités technologiques afin de proposer aux consommateurs une solution plus écologique dans le domaine des transports. Bien évidemment, il existe de nombreuses voitures électriques un peu partout dans le monde. Même si certains modèles se démarquent, on note que la technologie n’est peut-être pas encore au point en 2016. L’utilisation d’un système de récupération d’énergie au freinage combiné au logiciel automobile Sync 3, dont vous pouvez retrouver notre avis sur le site de Geeks and Com’, permet à la Ford Focus électrique 2016 de rejoindre la concurrence. Encore aujourd’hui, je ne crois pas que l’électricité est utilisée à sa pleine capacité dans le domaine des transports. Cependant, il est essentiel de poursuivre les efforts et les recherches afin de réduire notre impact sur l’environnement.

NOTES
Note
75 %
PARTAGER

Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j’étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l’UQAM. Malgré mon jeune âge, j’ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j’ai ensuite rejoint l’équipe de l’Épée Légendaire jusqu’à la fusion avec l’équipe Geeks and Com’. J’ai aussi eu l’occasion d’être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d’explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d’HypnoticMarc.