500 nouveaux employés pour EA à Montréal

 

Electronic Arts (EA) voit grand. Dans le cadre d’une entente avec le gouvernement du Québec, la société s’engage à créer plus de 500 emplois sur 10 ans majoritairement au sein du dernier studio montréalais de la famille, Motive Studios.

Cette vague d’embauche s’inclut dans un processus d’investissement de 500 millions de dollars sur 10 ans «ce qui inclut le personnel, les installations et d’autres types d’investissements». Ces 500 nouveaux employés s’ajouteront aux quelque 200 travailleurs que compte déjà EA dans ses trois studios montréalais. D’ailleurs, en vue de cette expansion, les trois studios viennent tout juste de déménager dans l’ancienne Maison Alcan. Les nouveaux locaux de quatre étages auraient nécessité un investissement de cinq millions de dollars.

Pour le ministre des Affaires municipales, M. Martin Coiteux, «La création de près de 500 emplois produira d’importantes retombées économiques dans la métropole. Cette annonce renforce la position de Montréal en tant que véritable chef de file dans l’industrie du jeu vidéo.»

De grandes intentions pour Motives Studios

Fondé en 2015 par l’ancienne directrice d’Ubisoft Toronto, Jade Raymond, Motive Studios se spécialise dans les jeux d’action-aventure. L’équipe travaille présentement à la conception du prochain Star Wars Battlefront avec DICE, de même que sur une toute nouvelle série de jeux d’action.

En moins de deux ans, le studio compte déjà plus de 100 employés, ce qui en fait le deuxième plus gros studio d’EA à Montréal après BioWare. Une petite équipe travaillant sur le moteur de jeu Frostbite complète le trio.

Des crédits d’impôt en échange

Cette entente entre le gouvernement du Québec et EA permet à la société de devenir la troisième entreprise vidéoludique majeure à bénéficier des crédits d’impôt remboursables pour la création de jeux vidéo après Ubisoft et Warner. Ce sont ces crédits qui ont permis, depuis 1996, la création de nombreux studios de Jeux vidéo dans la province de Québec.

«Nous offrons à Electronic Arts un cadre fiscal stable, prévisible et compétitif lui permettant d’aller de l’avant avec cette expansion d’envergure. Comme la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise l’a clairement démontré, le crédit d’impôt offert aux entreprises de ce secteur a des retombées économiques significatives dont bénéficie l’ensemble de la société québécoise», a déclaré le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Letao.

Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE