Depuis la sortie de la PlayStation 3, la série Uncharted fait le bonheur d’un grand nombre d’amateur de jeux vidéos. Tant par sa réalisation, son action ou ses moments mémorables, chaque sortie d’un nouveau membre à la famille créée généralement un buzz dans le milieu vidéoludique. Cette fois, avec Uncharted : The Lost Legacy, nous avons affaire à une dynamique complètement nouvelle: l’utilisation d’un nouveau personnage principal. En effet, Naughty Dog a décidé de ne pas sortir Nathan Drake de sa retraite pour continuer l’univers de Uncharted. L’enthousiasme connu d’une parution d’un nouvel opus dans la série ne semble pas aussi important cette fois mais ce dernier en vaut-il la peine ou est-il un réel membre de la franchise? L’équipe de Geeks and Com’ a pu l’essayer pour vous.

Fiche technique

  • Date de sortie : 22 août 2017
  • Style : Action – Aventure
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 16
  • Développeur : Naughty Dog
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment
  • Langue d’exploitation : Français, Anglais
  • Exclusif au PlayStation 4
  • Prix lors du test : 49,99 $ CA / 44,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Où est Nathan Drake?

Pour plusieurs, la série Uncharted repose en grande partie sur son personnage principal, découvert avec la sortie de la PlayStation 3, Nathan Drake. Devenu une image de marque pour Sony, ce dernier possède la plupart des caractéristiques d’un héros contemporain: humour, charisme, intelligence et aptitudes physiques. Lorsque Uncharted : The Lost Legacy a été annoncé au PlayStation Experience à la fin de 2016, plusieurs se demandaient comment un jeu de la série Uncharted pouvait se passer de Nathan Drake, à la retraite depuis le titre précédent.

Personnellement, je faisais partie de ces quelques septiques sans toutefois être fermé à l’idée d’utiliser un autre personnage dans cette nouvelle aventure. En effet, cette fois, nous incarnons Chloe Frazer, une chasseuse de trésor que nous connaissons depuis Uncharted 2 : Among Thieves. Celle-ci conserve la même assurance qu’elle possédait dans le passé mais semble être capable de réaliser de plus grandes choses par elle-même. Toutefois, pour cette aventure, elle engage Nadine Ross pour l’accompagner. Cette dernière nous avait été présentée dans un rôle opposé dans Uncharted 4 : A Thief’s End. En effet, elle était l’antagoniste de Nate en dirigeant la compagnie Shoreline, un regroupement de mercenaires paramilitaires. Cette fois, Ross est engagée comme mercenaire mais dans le but d’aider Chloe dans la recherche d’un trésor indien d’une valeur inestimable.

La relation entre Chloe est Nadine va se développer tout au long du jeu et c’est, à mon avis, le point le plus faible du nouveau jeu de Naughty Dog. Personnellement, ça m’a pris un peu plus de temps qu’à l’habitude pour embarquer dans le récit. Bien qu’on nous propulse rapidement dans le vif du sujet comme dans tous les Uncharted, la relation entre les deux protagonistes prend du temps à démarrer. C’est probablement ce qui fait aussi que le côté humoristique et bon enfant de la série prend du temps également à décoller.

Un nouvel environnement

Uncharted : The Lost Legacy nous amène dans des paysages n’ayant pas encore été visités au courant de la série. En effet, nous nous retrouvons dans les Ghats occidentaux, une chaîne de montagnes du Sud-Ouest de l’Inde. C’est dans cette région que Chloe tente de trouver la défense dorée de Ganesh, un vieil artefact indien représentant une défense du dieu de la sagesse dans l’hindouisme, généralement représenté avec une tête d’éléphant. La quête de ce trésor dans les ruines de l’empire Hoysala est la mission première de Chloe et de Nadine dans The Lost Legacy.

Les paysages indiens représentés tout au long de l’aventure sont tout simplement sublimes. Amateurs de la série Uncharted, vous ne serez pas déçus par la qualité visuelle du titre qui est, encore une fois, exceptionnelle. Les couleurs, les jeux de lumière et le nombre d’éléments interactifs simultanés à l’écran nous en mettent plein la vue. On retrouve dans ce nouvel environnement, un beau mélange entre des milieux humides et arides mais la présence de l’eau semble avoir été mis de l’avant dans ce nouveau Uncharted. En effet, le nombre de chutes et de cascades croisé tout au long du récit est assez imposant.

Comme faire du vélo

Ne vous attendez pas à ce que le gameplay de Uncharted : The Lost Legacy ait été complètement amélioré ou modifié dans cette nouvelle entrée dans la série. En effet, on retrouve toutes les mêmes mécaniques de jeu dont nous sommes habitués: séquences d’escalades, combats furtifs ou armés et séquences cinématiques interactives sont toutes présentes dans The Lost Legacy. À mon avis, on ne change pas une recette gagnante et c’est exactement ce que Naughty Dog a décidé de faire dans leur nouvel opus. Pour les amateurs de la série, et j’en suis un, mon expérience s’est comparée grandement aux précédents titres dans la manière de jouer. Une réalisation comportant un agréable dosage d’action, d’exploration et de cinématiques m’a permis de passer à-travers The Lost Legacy comme si c’était la continuité de Uncharted 4.

N’en déplaise aux dénigreurs des Uncharted, la plupart des irritants des titres passés sont toujours présents. Comme j’expliquais, aucun changements autres que subtils ont été apportés. Par exemple, l’intelligence artificielle des ennemis et de notre compagnon n’est pas toujours à la hauteur. Personnellement, peut-être parce que ce n’est pas quelque chose qui m’a dérangé par le passé, je ne peux pas dire que ces irritants minent l’expérience globale de jeu.

À bien y penser, il est quand même possible de trouver un élément de gameplay nouveau dans The Lost Legacy. C’est, je crois, la première fois où on amène une forme de monde ouvert dans la série. En effet, à un certain moment, nous devons utiliser une carte dans un des chapitres de l’aventure qui nous montre différents temples à visiter et à compléter pour continuer notre périple. On se déplace de temple en temple en 4×4 tout en suivant les indications de leur localisation sur la carte. Ce déplacement se fait de façon non linéaire (ce qui est rare dans la série) et où on peut revenir librement partout dans la zone illustrée sur la carte. De plus, on peut également trouver un artefact spécial en poussant notre exploration de cette zone un peu plus en profondeur. Je ne me souviens pas personnellement d’un autre épisode de ce genre dans la série Uncharted et ce fut une belle découverte pendant mon test.

Une quantité de contenu bien suffisante

Lorsque Uncharted : The Lost Legacy a été annoncé l’an dernier, il l’a été tout d’abord comme une expansion à Uncharted 4 : A Thief’s End. Quelques temps plus tard, ce supposé contenu téléchargeable est devenu un titre vendu séparément. Plusieurs ont dû penser, moi y compris, qu’il s’agissait d’une méthode mercantile facile d’augmenter les profits de la compagnie sur le dos de la série. Car, comme mentionné précédemment, un jeu ne possédant pas son personnage iconique et se trouvant un peu à cheval sur la trame narrative de l’univers duquel il provient provoque souvent un résultat plutôt malheureux soit au niveau de la qualité ou de la quantité de contenu.

Étant donné que j’ai déjà parlé de la qualité du contenu, la quantité est, quant à elle, surprenante. Comme je disais, lors de l’annonce que The Lost Legacy allait se vendre comme un jeu en part entière et au prix affiché de près de 50$, j’avais une vague impression que le contenu serait plutôt mince et que la valeur d’achat n’en vaudrait pas la chandelle. Et bien, je me suis trompé. Tout d’abord par la longueur de la campagne solo. En effet, il m’a pris près de 11 heures eu niveau difficile pour passer au-travers de The Lost Legacy. Il est certain, j’ai dû recommencer certains passages de combat vu la difficulté choisie, ce qui a pu augmenter le temps de complétion du jeu. Toutefois, si on compare aux Uncharted sur PS3, nous ne sommes pas très loin du même temps requis pour traverser le titre.

Une fois terminé, il est toujours possible de refaire les chapitres ou les combats en le choisissant dans un menu. Ceci nous permet de refaire des sections ou de récupérer des trésors que nous aurions manqués. Cette chasse aux trésors secondaire est identique à celles retrouvées dans tous les titres de la série. Notez que je me suis laisser prendre avec le mode photo inclus dans The Lost Legacy. Apparu sous une mise à jour dans Uncharted 4, le plus récent amène des nouvelles fonctions de cadres, de filtres, d’expressions faciales et même de réglage de l’angle du rayonnement du soleil.

Un multijoueur également inclus

Depuis Uncharted 2: Among Thieves, la série Uncharted contient un mode multijoueur quand même intéressant. Il est certain que la force de la franchise repose sur la narration du récit et de l’action découlant de notre aventure. Par le passé, j’ai quand même eu du plaisir dans le modes multijoueur proposés. Lors de la sortie de Uncharted 4: A Thief’s End, Naughty Dog a poussé cette partie du jeu beaucoup plus loin en incorporant des habiletés fantastiques et une forme de progression pouvant être accélérée par des achats intégrés.

Je vous invite à la section sur le multijoueur du test que nous avions fait de Uncharted 4 pour en savoir un peu plus sur la mécanique de ce mode car il est en tout point indentique. Les mêmes menus sont présents, les mêmes habiletés mais certaines nouveautés ont été ajoutées. Par exemple, la présence de nouveaux personnages provenant de The Lost Legacy tel que Asav, l’antagoniste principal du jeu. De plus, depuis la sortie de ce mode il y a plus d’un an, de nouvelles cartes ont été ajoutées et des nouveaux modes de jeu également tant au niveau compétitif qu’au niveau coopératif. Notez le retour du mode survie en coopératif où la succession de vagues d’ennemis était vraiment apprécié dans les précédents titres de la série.

Pour le moment, des nouveaux modes, j’ai uniquement pu essayer les modes coopératifs car les serveurs ne trouvaient aucune partie avec d’autres joueurs autres que contrôlés par l’ordinateur. Cela est sûrement dû au fait que lors de mon test, le jeu n’était pas encore sorti. Ceci dit, étant donné qu’il s’agit essentiellement du même mode multijoueur qu’Uncharted 4, les modes compétitifs devraient être à la hauteur de son prédecesseur.

Conclusion

Quand j’ai entendu parler de Uncharted : The Lost Legacy pour la première fois, j’ai eu des sentiments plutôt partagés. Comment Naughty Dog allait réussir à continuer de faire vivre sa franchise phare une fois son personnage principal à la retraite (pour de bon semble-t-il). Après un départ canon avec la scène du début, The Lost Legacy a quelque peu ralenti de rythme et je me suis dit que l’absence de Nathan Drake commençait à se faire sentir.

Toutefois, cette perception s’est vite dissipée lorsque la chimie entre Chloe et Nadine a commencé à être de plus en plus présente. Cette appréciation mutuelle a amené vers la trame narrative que nous connaissons un peu plus dans la série Uncharted : humour, action et rebondissements et pas toujours dans cet ordre. Généralement, dans mes expériences passées avec la franchise, je trouvais toujours qu’au milieu de chaque opus, il y avait quelques petites longueurs. Dans The Lost Legacy, on trouve se manque de rythme au début mais ensuite, on retrouve une succession de scènes d’action, d’escalade, de poursuite en véhicules et de casse-tête comme on en retrouve dans tous les autres membres de la famille des Uncharted.

À la fin de mon aventure, j’ai eu le même sentiment qu’à chaque fois que je terminais un titre de la série: j’en veux plus! Et ce, pas parce qu’il n’y a pas assez de contenu mais bien parce que la réalisation du jeu nous amène un équilibre entre tous les éléments qui font de la franchise Uncharted, une franchise qui traverse les années et qui conserve ses adeptes tout en étant capable d’aller chercher des nouveaux joueurs. Les mécaniques de jeu demeurent simples et accessibles et même si on ne connaît pas tout de l’univers de la série, un néophyte peut embarquer sans problème dans The Lost Legacy. Je recommande ce nouveau titre sans hésitation à tous les amateurs des Uncharted et ne pensez surtout pas qu’il s’agit d’un demi jeu.

NOTES
note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.