Ce que j’en ai passé des heures sur le premier Destiny! Même après l’annonce de Destiny 2, je défiais les assauts, nuit noire et raid avec mon groupe d’amis. Ce n’est donc pas sans surprises que je vous annonce que j’étais excité à l’approche du lancement du nouveau jeu de Bungie. Il faut dire qu’ils ont mis la barre haute avec un premier trailer de jeu excitant en plus de nous montrer que l’histoire semblait beaucoup plus alignée que son prédécesseur. Je me suis donc lancé le 6 septembre dernier dans une grande et longue aventure qui, après une trentaine d’heures de jeu, laisse croire que Bungie a finalement trouvé la lumière!

  • Date de sortie : 6 septembre 2017
  • Style : MMO shooter
  • Classement ESRB / PEGI : RP / PEGI 16
  • Développeur : Bungie
  • Langue d’exploitation : Anglais et Français
  • Disponible sur PlayStation 4 et Xbox One au lancement, PC pour le 24 octobre
  • Évalué sur Playstation 4
  • Prix lors du test : 79.99 $ ou 59.99 €

La lumière VS Ghaul

Longuement critiquée par les joueurs ayant suivi de près l’histoire, cette dernière manquait un peu de profondeur dans Destiny 1. On se transporte donc aujourd’hui après les événements d’Atheon, Cropta et Oryx (qui sont d’ailleurs souvent mentionnés dans l’histoire, merci Bungie) où Ghaul, empereur Cabal, jaloux que les Gardiens soient les seuls à pouvoir posséder la lumière, descend sur Terre dans le but de s’emparer du Voyageur qui contient la lumière des gardiens. Accompagné de sa flotte, il combat les Gardiens et réussit même à enlever toute trace de lumière de ceux-ci. L’histoire, partageant un bon temps d’antenne entre les missions très prenantes et les vidéos d’animation nous montrant ce qui se passe dans le vaisseau de Ghaul, est sincèrement très bien réussie. Je me surprenais à écouter les dialogues des personnages et à suivre une certaine intrigue. On revoit aussi beaucoup de personnages qui sont restés plus discrets dans le premier volet, notamment les trois héros de classes Zavala, Cayde-6 et Ikora, mais aussi le Guide, parole du voyageur et de la lumière. Une histoire qui nous amènera de planète en planète en nous laissant au passage plusieurs quêtes optionnelles dont je vous parlerai plus tard. Du coup, chapeau Bungie pour l’histoire plus convaincante et prenante.

Qu’en est-il de l’ambiance du jeu?

Quand on pense à un jeu du genre, on s’imagine peut-être que le titre sera moins beau visuellement et moins immersif d’un côté sonore au profit de plus d’action rapide et de plus de tactique. Eh bien semble-t-il que Bungie a trouvé la manière de jumeler le tout ensemble, car franchement le jeu bénéficie d’une beauté incroyable et d’une ambiance sonore à couper le souffle. Que ce soit dans les passages plus discrets, l’action aux armes lourdes ou bien dans les moments de victoires en événements publiques, l’ambiance sonore est au rendez-vous pour nos mettre encore plus dans le jeu. Pour y avoir joué avec casque ou directement sur la télévision, ces deux manières vous donneront de bons moments. Visuellement, je me suis surpris à arrêter plusieurs fois pour regarder les nombreux paysages offerts dans l’aventure, mais aussi la beauté des personnages et ennemis. Comme vous le verrez dans les différentes images du jeu, le rendu graphique est excellent, et ce, sans l’aspect 4K d’une Playstation PRO.

Un loot vaut mieux que deux tu l’auras.

Comme à chaque début de jeu ou d’expansion de la franchise Destiny, l’objectif de la majorité des joueurs est d’atteindre le niveau maximal le plus rapidement possible pour profiter du contenu post-histoire. On y arrive d’ailleurs après une dizaine d’heures de jeu pour ceux qui le font en accéléré (sans les quêtes secondaires ou les découvertes de planètes) et en une quinzaine ou vingtaines d’heures pour l’aspect exploration. Par la suite commence la guerre des loots. Le niveau maximal étant fixé à 20, il vous faudra monter en lumière avec des différentes pièces d’équipement pour aller combattre les défis plus haut. À titre d’exemple, vous terminerez l’aventure près de 190 de lumière et devrez monter 230 pour faire la nuit noire et 260 pour faire le raid. Ceux-ci sont des recommandations minimales, je vous conseille d’être 10 à 20 niveaux supérieurs à ce qui est recommandé. Pour augmenter la lumière, il vous faudra faire, refaire et refaire les activités, aventures, missions, assauts et parties en PVP pour espérer dénicher un meilleur équipement. Le genre MMO nous a habitués à ce type de passe-temps, mais les moins habitués y trouveront peut-être une redondance à la longue.

L’équipement se sépare en 5 catégories :

  • Équipement gris : régulier, le premier genre d’équipement que vous trouverez
  • Équipement vert : communs, ils possèdent de légers ajouts à vos attaques
  • Équipement bleu : rares, ils possèdent de meilleurs ajouts à vos attaques
  • Équipement mauve : légendaires, ils ont un niveau possible de lumière très élevé et vous permettrons d’avoir des bonus sur des armes et sur votre défense.
  • Équipement jaune : exotiques, ils sont les plus rares du jeu. Vous pourrez équiper seulement une pièce d’équipement jaune et un fusil jaune à la fois.

Au moment d’écrire ces lignes, mon personnage principal est au niveau 270 de lumière et je vous avoue ne pas trouver le jeu redondant ou lassant à faire. Il est vrai que l’on doit répéter plusieurs activités, mais on y trouve un certain plaisir à les refaire encore et encore, peut-être pour les belles qualités mentionnées plus haut.

Trois personnages, trois nouvelles doctrines!

Nous étions en droit d’attendre quelques modifications à nos personnages préférés. Que vous choisissiez le titan, l’arcaniste ou le chasseur, sachez que ceux-ci ont complètement été remodelés aux fonctions d’une nouvelle méthode d’amélioration. Toujours 3 doctrines disponibles soit solaire, cryo-électrique et abyssale, celles-ci seront améliorés en fonction de point d’amélioration que vous gagnerez à chaque niveau (jusqu’au niveau 20) et par la suite selon des quêtes que vous ferez dans les planètes. Chaque perso possède trois branches déblocables (où vous pourrez choisir un élément seulement à l’intérieur des branches) ainsi que 2 ensembles de 4 talents améliorables selon votre style de jeu. Pour les nouvelles doctrines, le chasseur verra ses lames cryo remplacées par un bâton électrique foudroyant tout sur son passage, l’arcaniste deviendra un lanceur d’énergie solaire avec son épée et le titan se transformera en Capitaine America avec son bouclier. À noter que ce dernier voit aussi sa compétence cryo modifié, offrant maintenant un bouclier comme abris aux joueurs. J’avoue adorer ses nouvelles compétences et heureux de voir le retrait de retour à la vie de l’arcaniste qui rendait les raids de niveau maximum trop faciles.

Et après le niveau 20, on fait quoi?

Et voilà, la question qu’on se pose tous! Qu’est-ce qu’on fait une fois l’histoire terminée, une fois le niveau maximum atteint et qu’il ne nous reste qu’à monter la lumière? Beaucoup d’activités s’offrent à nous et Bungie a mit beaucoup d’efforts pour rendre les activités lassantes de Destiny 1 plus attirante dans Destiny 2, à commencer par les événements publics. Maintenant indiqués sur la carte en plus d’un compte à rebours, ils offrent un défi ponctuel intéressant aux joueurs en plus d’offrir la possibilité de débloquer chacun d’eux en mode héroïque à l’aide d’une mission cachée à l’intérieur de l’événement. Les patrouilles sont aussi de retour et s’ajoutent à elles les aventures, indications orange sur la carte offrant une nouvelle mission aux joueurs afin de gagner des bonus d’équipement ou des points d’amélioration. Consultez le responsable de chaque planète pour avoir de nouvelles aventures une fois qu’elles sont complétées.

Les assauts sont aussi de retour et oui, finalement, ceux-ci se stabilisent maintenant en fonction du niveau que vous avez! Fini les assauts normaux, épiques et autres. Maintenant, on fait l’assaut et selon la lumière du groupe les ennemis seront moins ou plus puissants. Au nombre de 5 à la sortie du jeu, chacun d’eux met en vedette les différents ennemis de Destiny 2 avec une possibilité de loot selon votre niveau. La nuit noire fait aussi son retour et prendra, chaque semaine, l’un des assauts pour le rendre encore plus difficile avec des enjeux supplémentaires comme une limite de temps, des dégâts plus forts d’un type d’arme ou même des attaques plus fortes lorsque vous êtes en l’air. Chacune des activités présente aussi d’ailleurs des défis, quêtes secondaires que vous pourrez faire dans les activités pour avoir des jetons de maison permettant d’obtenir de l’équipement auprès d’eux.

Finalement, je ne pouvais pas faire ce test sans vous parler de l’activité ultime de Destiny en PVE, le raid. Prévu pour le 13 septembre, le niveau minimal de celui-ci a été fixé par Bungie à 260. Comme vous pouvez le voir sur les images plus bas (attention, spoilers), nous nous sommes rendus jusqu’à la deuxième grosse étape de ce raid qui semble gigantesque. Beau, vaste et avec un défi assez relevé jusqu’à maintenant, je vous encourage fortement à être à un minimum de 270 de lumière si vous ne voulez pas avoir mal à votre estime durant l’aventure. Félicitation d’ailleurs au passage au clan The Legend Himself qui s’est vu remettre par Bungie la mention de premier clan à avoir battu le raid de Destiny 2. Celui-ci semble d’ailleurs beaucoup plus long et complexe que dans les précédents du premier volet de la série. Mon clan Prince of the Nine s’est d’ailleurs rendu jusqu’aux jardins dans notre premier essai, mais sans succès. Sans dévoiler trop de contenu, disons simplement que les missions discrètes ne sont pas notre force!

Sommes toutes, les avis seront partagés sur le contenu post-histoire du jeu Destiny 2 alors que plusieurs auraient pris plus d’assaut et de missions alors que d’autres continuent d’en découvrir d’avantage. Je suis entre les deux, toujours sur la vague du lancement du jeu, mais ayant hâte de voir la difficulté du raid. Si celui-ci s’avère un bon challenge, ce sera chapeau pour Bungie.

Comment s’en tire le PVP dans tout ça?

Finalement, parlons un peu PVP. Bungie avait annoncé des changements majeurs dans l’aspect PVP du jeu amenant premièrement les escouades à 4 joueurs, lui qui était anciennement à 6. Le principe du PVP met beaucoup l’accent sur le travail d’équipe, forçant les joueurs à rester groupé et ne pas s’aventurer tel un Indiana Jones dans les cartes et honnêtement, ça fonctionne très bien! Stratégique, avec plusieurs nouveaux modes de jeu dont survie (le premier à éliminer toutes les vies de l’équipe adverse) et celui tiré de Counter Strike où il faut placer ou désamorcer une bombe de l’autre équipe, le PVP rempli très bien son mandat. Les joueurs adverses sont d’ailleurs aussi maintenant affichés dans le haut de l’écran en plus des Supers de ceux-ci, permettant de jouer plus défensif lorsqu’ils sont actifs et plus offensifs lorsque votre équipe les a tous chargés. Deux manières de jouer sont aussi disponibles :

  • Partie rapide : manches plus courtes, plusieurs niveaux de joueurs jumelés ensemble et moins d’accent sur les doctrines des joueurs.
  • Compétition : manches de jeu régulier, plus long pour trouver des joueurs, car le jeu prendra en considération les joueurs ayant un niveau de lumière près du vôtre. Les escouades seront aussi formées selon votre classe au mieux possible.

Jusqu’à maintenant, Bungie s’en tire assez bien côté PVP. Les cartes sont très intéressantes à 4 joueurs, le niveau est bon et aucun fusil ne semble tellement supérieur aux autres en comparaison au premier volet. Reste à voir la suite des choses et le retour de la bannière de fer pour voir l’évolution de ce mode!

NOTES
Points d'appréciation
9
PARTAGER

Que ce soit en amuse-­gueule ou en plat principal, le Geek en moi dévore chaque petite nouveauté technologique, de Mario ou Kratos, en passant par Sanctuaire et Azeroth. Le jour, vous me trouverez formateur en télécommunication pour une compagnie du Québec, alors que le soir, je vous propose d'être votre humble serviteur de chroniques technologiques.