J’ai acheté la PlayStation 4 Édition Destiny parce que je trouvais la console plutôt jolie et très originale tout en blanc. Avec cette console venait un jeu qui connaissait un lancement béton et qui allait, de nouveau, remettre Bungie sur la route des grands studios de jeux vidéo.

J’ai joué de longues heures au premier Destiny et j’ai adoré son principe. L’idée d’un FPS en ligne dans lequel on croise d’autres joueurs dans un vaste univers cohérent me faisait penser énormément à un MMORPG.

Malgré tout, n’étant pas particulièrement amateur de FPS sur console, j’ai préféré attendre une version sur PC afin de profiter pleinement du jeu. Malheureusement, il n’y a jamais eu de version disponible pour les joueurs qui favorisent le clavier et la souris. C’est donc avec un peu d’amertume, mais surtout beaucoup d’excitation, que j’ai accueilli l’annonce de Destiny 2, ENFIN disponible sur Windows.

Fiche technique

  • Date de sortie : 24 octobre 2017 ( Microsoft Windows )
  • Style : MMO Shooter
  • Classement ESRB / PEGI : RP / PEGI 16
  • Développeur : Bungie
  • Éditeur : Activision
  • Langues d’exploitation : Anglais et Français
  • Disponible sur PlayStation 4,Xbox One et PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 79.99 $ CA / 59.99  ( Ensemble de base )
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Je suis Ghaul !

La cité principale des gardiens est envahie par Ghaul, général en chef de l’empire Cabal. À l’aide de sa Légion Rouge, Ghaul parvient à retirer la lumière que possède le Voyageur.
Privés de leur lumière, les gardiens sont désormais mortels et beaucoup périssent lors de l’attaque de la Cabal.

Vous devez donc parvenir à récupérer vos pouvoirs afin de vaincre Ghaul et de libérer le Voyageur. L’histoire est plutôt simple, mais demeure plus intéressante et approfondie que celle du premier.

Un port de bonne qualitée

On ne peut pas nier que la version PC est clairement un port. Heureusement, le travail fait par le studio Vicarious Vision est digne de mention. Non seulement le jeu est fluide, mais il
est aussi très beau sans être trop gourmand. Bien que plusieurs joueurs en aient fait mention, je n’ai, pour ma part, jamais eu de plantage ou de ralentissement majeur durant mes sessions de jeux.

Le seul bémol dans le port PC est que malgré que le jeu soit hébergé avec l’infrastructure du studio Blizzard, il n’offre pas de système de discussion digne de ce nom. L’absence de discussion entre les membres d’un même clan me semble tout à fait ridicule.

Pour parler aux membres du clan, vous devrez soit utiliser un logiciel d’échange comme Discord ou alors passer par l’application Destiny Companion. Ça devient aussi complexe de communiquer que sur la console et c’est très dommage. J’ai joint et quitté 5 guildes en 7 jours et ils avaient tous en commun un silence total ou alors une difficulté énorme de communication.

Destiny DEUX ? Pas vraiment….

C’est là où j’ai quelques réticences. Destiny 2 est un bon jeu qui est, pratiquement en tous points, supérieur au premier. Malheureusement, il n’y a rien dans le jeu qui mène à penser que c’est une suite et non une extension.

Aucune nouvelle classe, des changements assez mineurs aux classes actuelles et une réutilisation massive des éléments graphiques du premier font en sorte que quiconque a joué à Destiny 1 n’aura pas le sentiment de découvrir un tout nouvel univers dans cette nouvelle mouture. Donc, au final, vous avez droit à une extension de bonne qualité pour environ 80 dollars.

C’est grand, c’est vaste et c’est beau

Le jeu est vraiment beau, les cartes dans lesquelles on joue sont immenses et très variées. Le tout regorge de grottes et d’endroits secrets à explorer afin d’y trouver des trésors ou d’accomplir diverses tâches pour aider les gardiens. Même si le titre n’est pas comparable aux plus récents FPS qui roulent sous la dernière version du Frostbyte Engine, il n’en demeure pas moins époustouflant de par l’originalité de ses environnements et à son utilisation de palette de couleurs qui rappelle celle de No Man’s Sky.

À voir, mais surtout à écouter

S’il y a un aspect dans les jeux que je remarque très peu la plupart du temps, c’est la trame sonore ou alors la qualité du doublage. Je peux vous assurer que c’est un des points qui m’a marqué le plus dans Destiny 2. Non seulement la musique rend les affrontements épiques encore plus épiques, mais le doublage est de très bonne qualité. Chaque différente gamme d’intensité du jeu que ce soit la plus relaxe jusqu’au combat le plus ardu est fidèlement rendue avec une musique de fond incroyable.

Un mode joueur contre joueur plutôt anecdotique

Un autre point qui me mène à penser que le jeu n’est qu’un gros DLC, c’est le mode de joueur contre joueur. C’était très ordinaire dans la première version et ce l’est tout autant dans celle-ci Le jeu rappelle un peu un Quake-like, mais en plus lent et moins excitant. Je pense que, malgré tout, certains joueurs vont s’y attarder et y jouer de façon plus sérieuse, surtout avec la présence d’une section de partie avec classement. Par contre, la majorité des joueurs risquent de se contenter du mode aventure et ira sur un autre titre pour un joueur contre joueur plus abouti.

Trop court ?

L’un des principaux reproches faits envers le premier Destiny était sa durée de vie. Pour ce qui est de Destiny 2, si vous prenez le temps de faire les missions secondaires jusqu’à l’affrontement principal contre Ghaul, vous en aurez pour environs 8 heures. Ajoutez à cela les combats joueur contre joueur, les épreuves à 3 joueurs, les raids de 3 à 6 jours et vous serez occupé pour au moins une vingtaine d’heures sinon plus.

Personnellement, en comparaison avec des titres du même genre, je trouve que le jeu offre assez de contenu et de durée de vie dans sa version de base. Le problème, c’est qu’on s’attend d’un titre qui se rapproche du genre MMORPG qu’il offre une très grande longévité et le jeu n’y parvient pas totalement puisqu’en quelques jours, vous aurez fait le tour de ce que le titre propose.

Heureusement (ou pas pour votre portefeuille), de futures extensions viendront ajouter plus de temps de vie au titre de Bungie.

NOTES
Note d'appréciation
7.5
PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.