D’innombrables mises à jours et portages plus tard, voilà que PayDay 2 refait surface dans l’actualité vidélodique avec son apparition sur la toute nouvelle console de Nintendo. Comprenant certains DLC de l’époque, mais aussi avec l’ajout d’un nouveau braqueur exclusif, cette version tente de permettre aux joueurs n’ayant jamais eu l’occasion de jouer à la série depuis 5 ans de faire des braquages un peu partout avec la Switch. Sorti initialement sur Xbox 360 et PS3 pour ensuite être porter sur les consoles de nouvelle génération sans oublier le PC, le portage sur la console de Nintendo de PayDay était-elle une nécessité ? Geeks and Com’ vous offre son test complet de ce titre sur la Nintendo Switch.

Fiche technique

  • Date de sortie : 23 février 2018
  • Style : Jeu de tir à la première personne
  • Classement ESRB/PEGI ESRB M / PEGI 16
  • Développeur : Overkill
  • Éditeur : 505 Games
  • Langue d’exploitation : Voix anglaise et sous-titre en français 
  • Disponible sur PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One, PC et Switch
  • Testé sur Switch
  • Prix lors du test : 64,99 $ CA / 61 €
  • Site officiel
  • Version numérique offerte par l’éditeur

Le concept de la franchise

Sorti en 2013, PayDay 2 et son concept de braquage coopératif sont aujourd’hui bien connus au sein de la communauté vidéoludique. Pour les néophytes du genre, il est tout de même essentiel d’expliquer le but et l’objectif du jeu. Tout d’abord, vous incarnez un braqueur que vous pouvez personnaliser au niveau de son apparence ou encore au niveau de son équipement. Une fois que vous êtes prêts, vous pouvez lancer votre braquage. Ce dernier est séparé la plupart du temps en plusieurs phases (journée) pour se terminer par la réalisation de votre plan. La préparation est donc très importante, car plus vous être préparé à toute éventualité, moins vous avez de chance que votre plan échoue. Chaque braquage permet de remporter de l’argent. Cette même monnaie virtuelle permet ensuite d’acheter de nouveaux équipements. Bien entendu, il est possible d’effectuer un braquage d’une des plus grosses banques des États-Unis sans blesser un seul otage ou un seul employé. Pour ce faire, il faut de la patience, de la préparation, mais aussi de la coopération entre les différents protagonistes. D’une équipe de 4 au total, il est possible d’y jouer avec l’intelligence artificielle ou encore d’y jouer entre amis en ligne. Cet aspect coopératif et l’adrénaline qui monte au cours des braquages sont sans doute ce qui a permis au jeu de faire sa marque.

Coopérer sans parler !

L’un des points essentiels pour que votre braquage soit réussi est de bien communiquer avec vos partenaires. C’est à cet endroit que cette version Switch de PayDay 2 rate son coup. Le jeu ne possède aucun système vocal pour discuter et se coordonner. De plus, il n’est possible d’utiliser la fonction vocale offerte dans l’application mobile Nintendo Switch Online. Les parties multijoueurs avec des inconnus ressemblent beaucoup plus à une partie de Call of Duty que Payday. C’est vraiment le point qui m’a le plus déçu lors de mon test de cette version Switch. La coopération est un concept essentiel pour la franchise et cette dernière perd un peu de son identité sans la possibilité de pouvoir coopérer efficacement en ligne. La seule solution qu’il reste est de passer par le mode coop local ou encore d’utiliser un moyen de communication externe.

À la recherche des FPS

En plus de n’offrir aucune fonctionnalité pour discuter vocalement, la version Switch de PayDay 2 souffre aussi visuellement. En mode portable, le jeu atteint une résolution de 720p. Ceci étant dit ce n’est pas un énorme problème avec la dimension de l’écran de la console. Le point qui est un peu plus dérangeant est que malgré que les développeurs affirment que cette version tourne en 30 fps, il suffit d’une simple fusillade avec plusieurs personnages pour que l’on descende en dessous de cette limite. Le jeu devient alors beaucoup moins fluide sans compter qu’en mode télévision rien ne s’arrange à ce niveau même si la résolution est passée à 1080p. La fluidité a toujours quelques soucis et les textures n’ont clairement pas été réalisées pour cette résolution. Les décors sont souvent flous lorsqu’on s’y attarde un peu plus. Je vous conseille fortement de passer directement en mode portable pour avoir un minimum de plaisir sur le jeu.

D’autres défauts techniques

En plus des problèmes techniques reliés à l’affichage et à la fluidité, la version Switch de PayDay 2 connaît aussi quelques soucis au niveau de la jouabilité. Les contrôles du jeu n’ont clairement pas été pensés pour la console de Nintendo et il est très difficile de bien réussir à abattre un garde en toute discrétion. À de nombreuses reprises, il m’est arrivé de simplement rater la cible même avec l’ajout de l’assistant à la visée qui a été ajouté à cette version. De plus, le champ de vision à la première personne a été bloqué et nous ne pouvons malheureusement pas l’adapter comme nous le souhaitons. Ces petits défauts techniques peuvent vous sembler bénins, mais lorsque l’on propose une expérience de tir à la première personne, cela devient vite un problème plus important.

L’absence d’une version à jour

La version Switch de PayDay 2 est en retard sur les autres portages. En effet, les développeurs l’ont confirmé avant la sortie du jeu, cette version est peut-être en retard d’environ 1 an en termes de correctif et de mise à jour. Même si le contenu proposé est bien suffisant et disponible en abondance, les problèmes techniques mentionnés un peu plus haut ne seraient peut-être pas présents si le titre était à jour. Pour le moment, nous ne savons même pas si la version Switch va un jour rattraper son retard. De mon côté et pour les possesseurs de jeux, j’espère que les développeurs seront très réactifs et ne perdront pas de temps pour apporter des correctifs à cette version. Décevant tout de même de ne pas profiter des mêmes mises à jour que sur les autres console pour un jeu vendu pour une soixantaine de dollars.

Conclusion

PayDay 2 est un excellent jeu en soi ! L’expérience est amusante et l’adrénaline est bel et bien au rendez-vous tout au long de nos braquages surtout lorsque l’on est entre amis. Cependant ce portage sur la Nintendo Switch n’est clairement pas à la hauteur des attentes. Le jeu souffre techniquement tant au niveau de la jouabilité que sur la fluidité et l’aspect visuel. Sans oublier qu’il n’y aucune option fournie par les développeurs pour communiquer lorsque nous sommes dans une partie en ligne. Je ne peux que vous déconseiller cette version en espérant que certains correctifs seront appliqués dans les prochaines semaines.

NOTES
Note
5.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.