Le développement de ce quatrième film a commencé en 2002 et ce fut un cauchemar à mettre en place ! Entre les changements de scénario et de réalisateur, ce « Jurassic Park IV » a parcouru une longue traversée du désert, allant jusqu’à l’annulation du projet en décembre 2008 ! Tel un phoenix, ce film renaitra de ses cendres et ce n’est qu’en 2013 qu’il adoptera son titre définitif. Ayant pu assister à la projection presse organisée par Universal Pictures France, je m’en vais vous donner mon avis (garanti sans aucun spoiler) à propos de ce nouveau volet !

Synopsis

John Hammond avait un rêve et il est devenu réalité ! 20 ans après les événements survenu sur l’île Isla Nublar, le parc est pleinement actif : plusieurs milliers de personnes le visitent chaque jour ! Cependant, comme tout parc d’attraction, celui-ci doit créer des nouveautés afin de renouveler l’intérêt des visiteurs. La scientifique Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) décide alors de mélanger les ADN de deux dinosaures pour augmenter l’effet de surprise ressenti par les spectateurs : l’Indominus Rex voit le jour, mais ne sera pas aussi docile que prévu…

Jurassic World - Personnages
Nos personnages rencontreront des difficultés durant cette aventure !

Un bel hommage au premier film Jurassic Park

La bande-annonce le laissait présager, mais après avoir vu le film, c’est évident : il s’agit d’un hommage à Jurassic Park ! Les références et ressemblances au long-métrage d’origine sont nombreuses, mais ne sont pas criantes : Colin Trevorrow (le réalisateur) a déclaré lors d’interviews qu’il était fan du premier volet, mais qu’en même temps il souhaitait apporter sa touche personnelle à la saga.

Il a réussi à correctement gérer les rattachements scénaristiques par rapport au film de Steven Spielberg, car ils ne sont pas là simplement pour dire aux spectateurs : « Oh, regardez, nous sommes comme vous, nous aussi nous aimons Jurassic Park ! ». Mise à part le principe de base du scénario, il s’agirait plutôt de clins d’oeil rappelant l’ambiance du premier épisode. S’ajoute à cela la musique (composée par Michael Giacchino) qui contient évidemment le célèbre thème créé par Monsieur John Williams ! L’on ne l’entend pas souvent mais à chaque fois qu’il retentit, la nostalgie est au rendez-vous !

Le spectateur ressent à nouveau ce sentiment d’aventure et pas uniquement de survie comme lors des deuxième et (surtout) troisième films de la saga. Cela est notamment dû à cette impression de « réalité » qui se dégage de ce parc.

Jurassic World - Dinosaures
Les Velociraptors, bien que dressés, restent dangereux !

Des effets spéciaux presque aussi convaincants que par le passé…

Jurassic World réussit-il à recréer cette magie propre à son aîné, qu’était celle de découvrir des dinosaures « si réels » en 1993 ? Il est évident que non : lors de la sortie de Jurassic Park, les spectateurs n’avaient jamais vu des dinosaures sur grand écran de manière si réaliste ! D’ailleurs, ce nouveau film en a bien conscience car il en est justement question lors d’une conversation. Autrement, qu’en est-il des effets spéciaux ? Ils sont très convaincants, il ne faut en aucun cas regretter l’animatronique des précédents volets !

Les mouvements des dinosaures sont fluides et gardent tout de même une impression de réalité. Néanmoins, il y a deux défauts majeurs à propos de ces effets visuels : d’abord, certains plans paraissent « faux » car trop lisses et ensuite, l’effet 3D est quasiment inexistant ! A propos de ce dernier critère, il n’y avait aucune profondeur supplémentaire, par rapport à l’utilisation de la 3D. Cela dit, la qualité des effets spéciaux est « renforcée » lorsqu’ils servent un scénario bien mené.

Jurassic World - Enfants
Mais quel est ce dinosaure ?

Un scénario classique, malgré des scènes d’action efficaces !

L’histoire de Jurassic World sans être intéressante, n’est pas vraiment le point fort du film ! Encore une fois, il respecte les canons scénaristiques de la saga, mais s’autorise certaines facilités… Toutefois, les précédents films possédaient tous un sous-texte, mélangé à du divertissement (hormis Jurassic Park III, qui n’était au final qu’un film de survie). Ce nouveau volet donne également un message en second plan : en ce sens, même si celui-ci est plutôt basique, il respecte la continuité de cette quadrilogie.

De plus, le déroulement de cette histoire est très efficace, le spectateur ne subit pas une avalanche d’actions sans arrêt. Cela est très correctement rythmé entre la présentation de l’ambiance et les péripéties des personnages ! Parlons-en justement, ces derniers étaient l’un des points forts du premier épisode : ils avaient tous une personnalité propre et étaient marquants. Qui ne voulait pas étant plus jeune, devenir paléontologue grâce au personnage d’Alan Grant ?

Dans ce film, ils sont assez attachants mais manquent d’originalité… Je ne peux m’empêcher de voir en chacun d’eux leur double respectif du premier Jurassic Park ! C’est assez décevant de ce point de vue là, car le casting étant complètement renouvelé par rapport aux origines, l’on aurait apprécié un peu plus de créativité concernant les personnages.

Jurassic World - Accident
Ça ne vous rappelle pas quelque chose cette scène ?

Conclusion

Jurassic World est-il une digne suite du premier film ? Absolument ! Cependant, il ne s’agit aucunement d’un « remake » de Jurassic Park : il s’apparente plus à un hommage, avec de petits clins d’oeil et ressemblances par rapport à ce dernier ! Dans ce sens, il est une suite plus classique encore que le second volet « The Lost World : Jurassic Park ».

N’est-il pas trop proche de son aîné ? Cela dépend de vos espérances en allant voir le film : voulez-vous retrouver l’ambiance du premier épisode ou bien voir de la nouveauté autour de cette saga ? Ne pouvant répondre à cette question, il est néanmoins nécessaire de retenir ceci : bien qu’ayant des défauts, le plaisir de découvrir cette nouvelle aventure était bien présent !

NOTES
Note
8
PARTAGER
Bonjour tout le monde ! Je me nomme Adrien, je suis âgé de 25 ans et actuellement étudiant en Droit. Je suis néanmoins un grand passionné du Cinéma et de la " Culture Geek " en général. Je suis un pur produit des années 90, fan absolu d'Harrison Ford et plutôt attaché à l'univers DC Comics !