Nous y sommes, le dernier épisode de cette saison 5 a été diffusé. Je suis encore sous le choc mais qu’importe, il faut écrire car il va falloir maintenant attendre un an avant de retrouver les survivants de Westeros et Essos. Nous avons ici beaucoup d’histoires qui se terminent mais également d’autres qui se lancent, allons y pour ce dernier et ultime épisode de la saison 5!

Winterfell, terre des damnés

Alors que Stannis venait de brûler sa fille afin que les dieux de Melissandre lui soient favorables, la moitié de son armée décide de partir avant le début de la bataille, le laissant alors sans cavaliers et avec une poignée d’hommes. Pendant ce temps, sa femme se suicide par pendaison et la sorcière rouge fuit elle aussi Stannis pour se réfugier au mur. Stannis décide malgré tout de partir à l’assaut de Winterfell, la suite est sans grande surprise, Stannis perd la bataille de façon expéditive face aux Bolton.

Pendant le court instant de cette bataille, Sansa décide de s’enfuir avec Theon, ce dernier ayant tué la maitresse de Ramsay qui allait tirer à l’arbalète sur Sansa pour qu’elle ne puisse pas s’enfuir. La fille et le fils spirituel de Ned Stark sautent tous deux des murs de Winterfell, puis s’en vont dans les forets. Brienne décide de passer à l’action mais trop tard, elle retrouve néanmoins Stannis presque mort et décide de l’exécuter pour venger son ancien roi, mort à cause de l’homme gisant sous ses yeux.

Stannis mon bon Stannis, je te croyais bien parti pour prendre Winterfell et libérer cette cruche de Sansa qui ne sait toujours pas se rebeller, mais non, tu m’as trompé. Tu ne seras pas celui qui apportera un peu de lumière à Westeros, c’est fort dommage. Par contre, je ne m’attendais pas à ce que Brienne se charge d’exécuter le roi légitime, j’ai cru pendant un moment qu’elle le laisserait en vie mais son allégeance était plus forte.

Stannis étant mort, les chances pour que le trône revienne à quelqu’un qui en est digne se recentre donc sur la mère des dragons, mais quand bien même cela ne serait son unique but, il faudrait d’ores et déjà qu’elle rentre à Meereen. L’histoire de la famille de Stannis est terminée mais pas celle de Melissandre et Ser Davos et bien plus elle que lui auront fort à faire dans un futur très proche. C’est donc avec un regret, bien que mitigé, que je ne vais plus revoir Stannis.

Sansa, la fille la moins énergique de tout Westeros décide donc de faire équipe avec le garçon le plus traumatisé de toute la ville. Cette nouvelle équipe que nous verrons l’année prochaine et l’enjeu qu’elle introduit me plait bien, bien que l’équipe soit bancale sur plusieurs niveaux.

Adieu ma fille

Les décisions sont closes, Jaime et Bronn peuvent repartir vers Port Royal avec Myrcella mais, avant de partir, il serait de coutume d’embrasser sur la bouche les hôtes de marque, c’est ainsi qu’Ellaria Sand embrasse Myrcella. Loin des cotes, Jaime entame la conversation avec sa fille / nièce pour lui faire comprendre qu’il est son père, ce à quoi Myrcella lui fait comprendre qu’elle a compris et que ça ne lui pose pas de problème mais malheureusement le poison commence à faire effet et Myrcella meurt. Au même moment, Elleria commence elle aussi à subir les effets du poison mais qui sont vite estompés lorsqu’elle boit l’antidote.

Pour une fois, qu’il y avait une personne donc l’inceste ne dérangeait pas, il a fallu qu’elle meurt. Oui encore un mort dans ce dixième et dernier épisode, à croire que les scénaristes ont gardé tous les dénouements, toutes les morts principales pour cet ultime épisode. Les relations entre Port-Royal et le sud de Westeros vont devenir plus que tendues lors de la prochaine saison, si toutefois le lien entre Elleria et la mort de Myrcella sont établis. Ou alors Jaime rentrera à Port-Royal et découvrira l’horreur qui s’y déroule qu’il préférera s’occuper de sa soeur. Seule la prochaine saison, nous le dira… En attendant, le duo Jaime et Bronn fonctionnait parfaitement et j’ai hâte de les revoir ensemble!

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Arya est plus que décidée à passer à l’action et va à l’encontre de Meryn Trant qui ne veut coucher qu’avec de jeunes filles. Elle se fait passer pour l’une d’entre elles et une fois seule avec lui, passe à l’action et décide de torturer puis d’assassiner le chef de la garde royale. De retour à la maison de noir et de blanc, Arya se voit confrontée à Jaqen H’ghar, son professeur qui n’est pas du tout content de ses actions et de la manière dont elle a utilisé son enseignement. Jaqen H’ghar se joue d’Arya en lui faisant croire à son suicide puis Arya subit une malédiction qui la rend aveugle.

Bon cela en fait un de moins sur sa liste, mais peut-être s’agira t-il du seul qu’elle pourra assassiner, maintenant qu’Arya est aveugle. Je me questionne vraiment si elle a subi les remontrances de Jaqen H’ghar ou si il s’agit d’autre chose, la réponse sera sans doute apportée l’année prochaine. J’ai en tout cas particulièrement apprécié cette Arya assassin, on sent une réelle évolution du personnage par rapport à son arrivée à Braavos.

Retour aux sources

Suite à la bataille des jeux d’arènes, nous avions vu le dragon Drogon s’envoler avec Daenerys sur son dos. Ils ont alors voyagé semble t-il loin de Meereen, mais le dragon est blessé et doit se reposer pour regagner des forces. Daenerys part marcher sur la colline et voit alors des cavaliers au loin arriver au galop, il s’agit du peuple Dothraki et de plus en plus de cavaliers arrivent pour chevaucher en cercle autour d’elle.

Pendant ce temps, à Meereen, Tyrion, Jorah et son général beau gosse sont affolés à l’idée que Khaleesi a disparu. Ils décident alors de partir à sa recherche. Tyrion se porte également volontaire mais du fait de son nanisme, il ne peut combattre, ils décident donc qu’il aura une meilleure place à Meereen pour diriger la ville pendant l’absence de la mère des dragons. Jorah et le général beau gosse partent tous deux à la recherche de Daenerys, tandis que, sorti de nulle part, Lord Varys fait son grand retour afin d’aider Tyrion.

Le départ involontaire de Khaleesi va pousser la ville de Meereen dans les mains de Tyrion et dieu que ça me plait! Lui qui s’est toujours retrouvé dans une position de simple conseiller, va maintenant pouvoir diriger une cité. On a encore ici un nouveau statut-quo qui me fait déjà languir d’être à la saison 6, qui plus est avec le retour de Lord Varys. Mais Khaleesi aura fort à faire avec les Dothraki, c’est en soi un retour aux sources pour la jeune reine mais leurs intentions ne sont par contre pas connues. Les cavaliers nomades d’Essos sont peut être rancuniers, allez savoir!

« Shame, shame, shame… »

La mère des Lannister est à bout, cela fait plusieurs jours qu’elle n’a pas pu manger et boire, par désespoir elle va confesser les actes qu’elle a fait avec son cousin, mais elle garde le secret quant aux enfants incestueux qu’elle a eu avec son frère. Le haut moineau lui fait comprendre qu’elle sera jugée pour ses pêchés. Dans la scène d’après, elle descend la rue joignant le sanctuaire religieux du haut moineau et le donjon rouge où se trouve son fils, le roi. Lors de cette descente, elle est humiliée comme jamais, lorsqu’elle arrive au bout, elle est accueilli par le conseil réduit. C’est alors que la montagne, du moins ce qu’il reste de lui, la porte jusque dans ses quartiers.

Je l’ai déjà mentionné dans une de mes critiques mais Cersei est un de mes personnages préférés et dieu que je suis content qu’elle s’en sorte. Son extraction de la maison des religieux ne fut pas sans mal mais elle a réussi à contenir sa dignité et à baisser la tête pour s’en sortir. Cette longue descente de rue, soutenu par des « Shame », a été très bien réalisée, c’est la deuxième meilleure scène de cet épisode (je vous laisse deviner la première).

La fin de son enfermement signifie donc le début de sa vengeance, car connaissant son personnage, elle n’en restera pas làen particulier avec le retour de la montagne version AMC The Walking Dead. J’en profite d’ailleurs pour faire un parallèle avec une scène qui nous était hors contexte en début de saison : dans un des premiers épisodes, Cersei se rend chez ce qu’il semble être un alchimiste pour savoir où en sont ses travaux. Il semble donc avec ce dixième épisode que la montagne n’est pas ressorti très victorieux de son combat face à Oberyn. Il s’agit encore ici d’une nouvelle piste qui amène une nouveau statut-quo et permet à la série de reprendre un élan de fraîcheur.

Pourquoi? POURQUOI?!?!

La cote de popularité est à zéro pour Jon Snow : toutes les décisions qu’il prend ont été soldées par des contestations de la part de ses sujets mais il gardait la tête haute quoiqu’il arrive. Alors qu’il était dans ses quartiers, son valet le jeune Olly vient le voir pour lui annoncer qu’un sauvageon a entendu parler de son oncle Benjen, oncle avec qui il était très proche. Jon Snow court vers lui mais c’est un piège tendu par ses propres hommes et tout ce qu’il trouve c’est une croix où est indiqué « Traître ». Jon Snow se retourne pour comprendre, mais se fait poignarder de façon répétitive par ses hommes puis à la fin par Olly, le jeune garçon.

J’ai littéralement hurlé devant mon écran et énoncé un « Mais non ! » à chaque coup que Jon Snow prenait dans son torse. Bien sur tout le monde a très vite fait le rapprochement entre la venue de Melissandre au mur et la mort de Jon Snow et je me demande vraiment si elle va faire quelque chose même si j’en doute fort. Quoi qu’il en soit, la personne de Jon Snow était une des dernières sur lesquelles j’aurai parié une mort. En tout cas, il va être compliqué de retrouver un acteur aussi imprégné par son personnage mais nous sommes dans Game Of Thrones, et j’ai une confiance aveugle dans cette série.

En bref

Sam et Guily quittent tous deux le mur. Sam veut devenir maestre contre Aemon et Jon Snow donne alors son approbation. Les deux amoureux quittent le mur, le cœur bas mais heureux de pouvoir se débarrasser du fardeau qu’était pour eux cet endroit.

Bon, vous connaissez mon intérêt pour les personnages de Sam et Guily. Il n’y a même pas grand chose à développer sur eux. Ils quittent le mur pour de bon et ils ont raison, je leur dis donc bon vent!

Conclusion

Vous l’aurez compris ce dernier épisode nous lance dans de nouvelles intrigues pendant que d’autres se terminent, et pour certaines très tristement. J’ose espérer que l’attente en vaudra la chandelle comme il fut le cas pour les autres saisons de Game Of Thrones. Pour une saison qui avait très mal commencé, on peut dire qu’elle se termine en beauté. On oubliera très vite la mort de Myrcella et un peu moins vite celle de Stannis mais il est clair que tout le monde attendra désespérément un futile retour magique de Jon Snow. L’espoir fait vivre non ?

C’est avec un grand plaisir que j’ai écrit ces critiques de Game Of Thrones au cours de ces semaines. Merci à vous tous de m’avoir lu chaque semaine. Dites nous dans les commentaires votre ressenti sur cette saison 5 et ce que vous en avez pensé. Je vous dis non pas à la semaine prochaine comme d’habitude mais à l’année prochaine!

PARTAGER
Jeune français autodidacte de la culture geek et de l'E-Sport, mes rêves se trouvent dans une galaxie lointaine, très lointaine. L'écriture me permet de partager mes passions. À mes heures perdues, je lis différents ouvrages qui vont de la science à la philosophie et l'univers comics de chez DC. Actuellement en Master management du tourisme, je désire travailler dans ce domaine.