Bienvenue dans l’univers des animaux ! Le film Zootopia (Zootopie) fait son entrée au Québec le 4 mars, en France Zootopie est déjà sorti sur les grands écrans depuis le 17 février dernier. Produit par Walt Disney Animation Studios, ce long-métrage d’animation raconte l’histoire de Judy Hopps une jeune lapine qui, depuis qu’elle est toute petite, rêve d’entrer dans la police. Plusieurs années passent et elle réussit à atteindre son rêve le plus cher. Elle découvrira qu’il est bien plus difficile de s’imposer devant des animaux qui sont beaucoup plus gros qu’elle. Avec détermination et n’ayant peur de rien, elle se lance dans une affaire très délicate et doit faire équipe avec Nick Wilde, un renard arnaqueur et qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Fiche technique

  • Date de sortie : 4 mars 2016 (Amérique du Nord) / 17 février 2016 (France)
  • Genre : Animation
  • Classement  : Tous Publics
  • Réalisé par Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush
  • Distributeur: Walt Disney Animation Studios

Une vague d’émotions

Depuis le début de la promotion du film, l’humour a toujours été l’élément mis de l’avant. Tout a commencé par la première bande-annonce du film avec Flash, le commis paresseux dans un bureau. Ce moment est tout simplement un pur bonheur. Comment ne peut-on pas sourire à ça ! Disney a gardé l’aspect humoristique tout le long du film. Les blagues sont très présentes et pas juste réservées à un animal en particulier, mais bien à tout le monde. De plus, leurs blagues marchent en fonction du type d’animal, par exemple durant le film, l’agente de police Judy Hopps et son acolyte Nick Wilde doivent faire diversion pour entrer dans un endroit très important. Le seul problème pour y accéder, ils sont entourés de loups. L’idée du renard est de huer parce que lorsqu’un loup commence à huer, ses amis devront nécessairement faire la même chose puisque que c’est dans leurs gènes.

L’histoire nous embarque dans une vague d’émotions parce qu’en tant que spectateurs, on est capables de ressentir ce que Judy Hopps ressent vu que ce sont des événements que tout le monde a vécu, mais pas nécessairement dans le même contexte de notre lapine : la réussite, la défaite, la joie, la tristesse, la colère, la détermination, l’excitation et j’en passe. Zootopia est donc capable de nous transporter dans l’histoire en nous faisant rire du début jusqu’à la toute dernière seconde du film.

Zootopia est capable de nous transporter dans l’histoire en nous faisant rire du début jusqu’à la toute dernière seconde du film.

Un petit clin d’œil ;)

Au courant de l’histoire et du film, les producteurs ont mis plusieurs références aux mondes extérieurs. Elles sont représentées soit par des scènes ou par des petites remarques, par exemple il y a un moment dans le film où les ours polaires se prennent en photo et le mettent sur un réseau social de photo. Ce sont les mêmes fonctionnalités qu’Instagram. Une autre référence présente dans le film est le cellulaire d’Apple. La différence est le symbole à l’arrière de l’appareil électronique, la pomme est remplacée par une carotte et la sonnerie est modifiée, mais ce sont les mêmes tonalités.

Dans la même lignée, lors du temps des fêtes, Disney a fait beaucoup de publicité sur la promotion du film et ils ont fait un palmarès des meilleurs films de l’année 2015, les meilleures chansons et plus encore. Dans le film, on aperçoit différents films d’animation tels que Frozen (La Reine des Neiges), Big Hero 6 (Les Nouveaux Heros), Wreck-it Ralph (Les Mondes de Ralph) et plus encore, version Zootopia, ce qui veut dire les personnages sur les pochettes sont remplacés par les personnages de Zootopia. Pour terminer, la référence de la série Breaking Bad est représentée par la caravane laboratoire. À l’intérieur, un animal avec le même uniforme jaune qui fait des expériences scientifiques. Il y a d’autres références qui se retrouvent dans le film, mais qui n’ont pas été discutées, à vous de les voir maintenant!

Zootopia : une ville pas comme les autres

Les producteurs ont bien réussi à intégrer tous les animaux dans cet univers en créant 5 mondes où les animaux vivent.

Tout d’abord, à l’extérieur de Zootopia, les terres agricoles qui sont pour ceux qui cultivent la terre comme les lapins, la ville se nomme BunnyBurrow. Ensuite, nous avons le secteur Sahara Square, c’est l’endroit où vivent les animaux qui ont besoin de chaleur. Puis, on se dirige vers Tundratown, qui est un secteur très enneigé où les animaux vivent dans le froid comme les ours polaires, les manchots et plus. Par la suite, il y a Little Rodentia, petit quartier mais débordant et réservé aux tout petits animaux. Près de cette mini ville, nous avons le secteur où la pluie est présente tous les jours, Rainforest.

On termine la visite guidée avec le centre de Zootopia. Tous les animaux doivent s’y rendre pour aller travailler. Il y a un très grand souci du détail sur chaque habitat où les animaux vivent. En plus de la précision, le graphisme est très beau et tous les quartiers de la ville s’harmonisent ensemble.

Des bonnes morales à retenir

L’agente Judy Hopps est celle avec qui on veut travailler, avec qui on veut être amie. Pourquoi ? Parce qu’elle a été élevée avec de bonnes valeurs. Elle a appris à ne jamais abandonner dans la vie, l’exemple parfait : au cours de son entraînement physique, elle n’a jamais baissé les bras malgré la difficulté des épreuves ainsi que les commentaires désobligeants de la superviseuse d’entraînement. Elle a su trouver ses points forts et les utiliser pour atteindre son objectif. La lapine depuis qu’elle est jeune, voulait atteindre les rangs de la police, l’agente Hopps a tout fait pour réussir, donc il est important de toujours suivre ses rêves. Tout au long du film, toute la communauté animalière tient le même discours : ne jamais faire confiance à un renard, ça peut être très dangereux. Judy doit faire face à cette réalité qui pour elle est véridique, mais un revirement de situation ouvrira les yeux à notre protagoniste. Elle a appris à ne jamais faire des préjugés sur des animaux par leur apparence et leur personnalité. Donc, on peut dire que Judy Hopps est une battante dans l’âme et aura du succès dans ses prochaines enquêtes.

Conclusion

Une mention spéciale à Martin Matte, humoriste, et à Julie LeBreton, comédienne, qui ensemble jouent dans la série Les Beaux Malaises et qui ont prêté leur voix aux parents de Judy Hopps dans la version québécoise. Ils ont fait un très bon travail de doublage. Sans oublier la participation de la chanteuse Shakira qui interprète la super star Gazelle et qui a composé une chanson très entraînante pour le film. En résumé, Zootopia est un très bon film qui apporte de la bonne humeur tant chez les petits que chez les grands. Vous allez être surpris par la tournure des événements, vous sentirez peut-être de l’injustice, mais il ne faut pas s’inquiéter parce que Judy Hopps a plus d’un tour dans son sac. Laissez-vous porter dans l’univers de Zootopia.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Diplômée en Animation et recherche culturelle à l'UQAM, grande admiratrice de films d'animation, oui oui parce que je suis un enfant dans l'âme. Je suis une passionnée de cinéma, de séries télé québécoise et américaine, de musique, de livres, de spectacle d'humour et tout ce qui concerne la culture.