Un an après son dévoilement, For Honor était de retour à l’E3 2016 pour nous faire découvrir son mode solo. Le jeu développé par Ubisoft Montréal a fait écarquiller bien des yeux depuis son annonce et on a finalement appris la date de sortie qui est planifiée pour le 14 février 2017. L’an dernier, j’avais raté l’occasion d’essayer le mode multijoueur, mais cette année, il n’était pas question que je quitte Los Angeles sans avoir eu une bonne prise en main du jeu. Alors voici mes modestes impressions après y avoir joué environ une vingtaine de minutes.

Samouraïs vs Chevaliers vs Vikings

For Honor nous plonge dans une guerre pratiquement interminable entre trois factions : les Chevaliers, les Samouraïs et les Vikings. Il s’agit d’un jeu de style Hack’n’Slash, mais différent des autres puisqu’il se joue à la troisième personne.

Dans la démo, j’ai donc pu jouer un chevalier qui semblait tenter de faire sa place parmi les siens afin de grimper les rangs de son armée. D’entrée de jeu, il faut dire que même si les contrôles semblaient complexes initialement, le tutoriel nous permet de nous habituer assez rapidement. Le grand défi dans For Honor, c’est de bien lire le guerrier devant soi et suivre ses mouvements afin de parer ses attaques et de contre-attaquer avec des coups bien placés.

For Honor

For Honor offre des combats plus complexes

On est loin des combats qu’on retrouvait chez Ubisoft avec Assassin’s Creed. C’est beaucoup plus complexe. Par exemple, il n’y a pas d’indicateur coloré qui va vous préparer lorsque l’ennemi va attaquer. Vous devez regarder à l’écran les faits et gestes de votre adversaire si vous voulez sortir gagnant. Croyez-moi, vous allez vouloir esquiver les attaques autant que possible, car le jeu ne pardonne pas beaucoup. Chaque attaque contre votre héros diminue grandement ses points de vie. Ça rend le tout bien plus interactif et plus réaliste. En plus, l’intelligence artificielle de la démo était assez réactive. Elle s’adapte assez bien à notre style ce qui veut dire que vous ne pouvez pas toujours lancer vos coups du même côté, car l’ennemi n’aura aucune difficulté à bloquer vos attaques.

Dans l’ensemble, il n’y a pas de secret. Il faut pouvoir changer de position en une fraction de seconde si on veut ressortir gagnant des combats. Je dois dire que la première fois que j’ai réussi un combat à 1 contre 1 j’étais vraiment très satisfait surtout que le tout s’est conclu avec une décapitation assez graphique. Le jeu réussi très bien à nous plonger dans la peau d’un puissant guerrier principalement grâce à cette solide prise en main.

Tout est dans votre vitesse de réaction

À mon avis, c’est le genre de titre que les gens vont bien aimer grâce à la difficulté que certains combats pourront poser et à la vitesse de réaction que le jeu vous demande de répondre. La bonne nouvelle, c’est que les contrôles répondent très rapidement ce qui veut dire que même si vous agissez une fraction de seconde avant le coup de l’ennemi, le jeu va prendre votre esquive en considération. Bref, il n’y a aucun doute que la jouabilité sera basée sur la rapidité d’exécution et sur le talent du joueur ce qui devrait mener à des combats assez épiques.

Pour accompagner le tout, For Honor nous offre un jeu particulièrement bien détaillé. Durant la démo, j’aimais beaucoup observer chaque petit détail dans l’armure de mon personnage ainsi que dans les décors. Même le sang qui gicle de la tête d’un ennemi décapité est très bien défini. J’ajouterais aussi que la fluidité est aussi primordiale dans un jeu comme celui-ci et on sent que la fréquence d’image à 60 FPS est vraiment payante pour la jouabilité. Enfin, la démo était jouable avec une bonne paire d’écouteurs ce qui m’a permis d’apprécier encore plus le son des coups d’épée sur mes ennemis ou le bruit de deux épées qui entrent en collision.

Conclusion

J’aimerais bien vous parler davantage du jeu, mais c’est tout ce que la démo m’a permis d’observer. Je conclurais simplement en disant que j’ai très hâte de jouer à la version finale avec quelques amis afin de tester mes talents de maniement d’épée. J’ai l’impression qu’avec For Honor, Ubisoft va m’offrir le jeu de combat que j’ai toujours voulu avoir. Il ne reste plus qu’à espérer que le reste du développement se déroule sans anicroche.

  • Pour en apprendre un peu plus sur For Honor, je vous invite à lire notre article qui présente un peu de jouabilité du Viking.
  • Pour un résumé complet de la conférence d’Ubisoft de l’E3 2016, c’est par ici.
NOTES
Notre Anticipation
80 %
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !