L’an dernier, j’ai fait le test de Mario Party : The Top 100 avec le constat que c’était un bon jeu parut sur la mauvaise plateforme. En plus d’être satisfaisante pour les nostalgiques, la compilation des cent meilleurs jeux était franchement bien réussie. Malheureusement, le titre était limité par sa console peu pratique pour le multijoueur. En plus, j’avais déjà tourné la page sur la 3DS et j’espérais avoir un port du jeu sur Nintendo Switch. Or, le développeur Nd Cube nous arrive finalement avec une toute nouvelle expérience promouvant la technologie des Joy-Con. Mais, est-ce qu’on réinvente vraiment la roue avec Super Mario Party ou si c’est juste le nom qui a changé ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 5 octobre 2018
  • Style : Jeu de party
  • Classement ESRB/PEGI : E / PEGI 3
  • Développeur : Nd Cube
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 59,99 € sur Amazon
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Un party réimaginé

La série Mario Party a malheureusement perdu des plumes dans les dernières années. Des concepts douteux comme les voiturettes qui anéantissaient une grosse partie du côté compétitif de la série n’avaient pas aidé. Heureusement, les développeurs ont choisi de mettre tout ça de côté et de se concentrer sur ce que la Switch pouvait leur apporter. La jouabilité plus traditionnelle de la franchise est donc de retour, mais elle est aussi accompagnée d’une tonne de nouveautés. Alors, regardons de plus près les modes qui se retrouvent dans Super Mario Party et ce que j’en ai pensé.

Les minions de Bowser s’invitent aussi à la fête

Mario Party

Pour les amateurs de longue date comme moi, le retour du mode Mario Party sous sa présentation originale est grandement apprécié. Le jeu y retrouve tout son charme bien que les tableaux soient un peu trop petits à mon goût. La bonne nouvelle c’est que malgré leur taille réduite, chacun d’eux propose une belle complexité. Les développeurs ont placé une panoplie d’obstacles autour de chaque emplacement où on retrouve des étoiles. Ainsi, même si on est tout près du but, la malchance peut nous transporter à l’autre bout du plateau d’un seul coup. C’est parfait ainsi, car ça rendait chaque partie un peu plus excitante.

Les tableaux sont petits, mais bien condensés

Par exemple, durant l’une d’elles, personne n’avait encore réussi à obtenir une étoile au 11e tour sur 15. Par la suite, tout a déboulé alors que la chance a tourné pour chaque joueur. Cela nous a donné une fin de partie assez folle qui a fait vivre des montagnes d’émotions à plusieurs. On peut dire que la patience en aura finalement valu la peine.

Ainsi, même si on est tout près du but, la malchance peut nous transporter à l’autre bout du plateau d’un seul coup.

Bref, bien que la chance doive être de la partie, des éléments comme les dés viendront donner un coup de main. J’y reviendrai un peu plus tard…

Mario Party en duos

Super Mario Party propose aussi une alternative au mode précédent grâce aux duos. Ainsi, c’est en 2v2 qu’on aborde chaque tableau et qu’on fait tous les minijeux. Or, il y a une différence majeure et la manière dont on se déplace sur le tableau. En effet, chaque joueur roule un dé et peut se déplacer du total des deux. Cependant, au lieu de se promener en suivant une ligne, la grille de chaque plateau nous permet d’aller dans n’importe quelle direction. Ainsi, on a beaucoup plus de flexibilité et ça nous force à penser le tableau d’une nouvelle manière. C’est difficile à expliquer parfaitement à l’écrit, mais je vous invite à l’essayer, car ça fait très différent du mode principal. On a donc bien aimé celui-ci.

Dans ce minijeu, il faut deviner les boîtes qui possèdent le plus de noix grâce à la technologie du Joy-Con.

Excursion en rafting

Si vous préférez la coopération plutôt que la compétition, le mode « Excursion en rafting » est un bon choix pour vous. Votre équipe de quatre joueurs se retrouve séparée en deux groupes de chaque côté de l’embarcation où ils déferlent sur l’eau. L’objectif ultime est donc d’arriver au bout du courant dans le temps donné. Joy-Con en main, il faut faire des mouvements circulaires pour avancer ou pour tourner. C’est d’abord grâce à cette mécanique que le mode nous amène beaucoup de fous rires. On teste notre capacité à pagayer en équipe et malheureusement le résultat n’est pas toujours celui escompté.

En plus d’avoir de nombreux obstacles à contourner, il faut absolument frapper les ballons afin de lancer des minijeux. Ceux-ci sont coopératifs ce qui fait différent de l’autre mode et le but est de faire le meilleur score. Plus le pointage est élevé, plus on ajoute des secondes et on se donne du temps pour terminer le parcours. Après plusieurs parties intenses contre mes amis, c’était amusant de travailler un peu plus en équipe.

Le parcours n’est pas très diversifié même si on emprunte différents chemins.

Le seul problème, c’est qu’après 2 ou 3 parties, on se lasse du mode. Le parcours n’est pas très diversifié même si on emprunte différents chemins. Heureusement, il y a d’autres modes.

Êtes-vous prêt pour un peu de rafting?

Scène rythmique

Je ne m’attendais à rien en plongeant dans le mode « Scène rythmique ». En fait, je l’avais évité en pensant que Nintendo avait simplement tenté d’imiter Rockband. Or, en y plongeant, j’ai vite vu que ce n’était pas du tout le cas. Oui, il y a un aspect rythme qu’il faut suivre, mais la comparaison s’arrête là. Dans celui-ci, Super Mario Party donne toute la place au Joy-Con.

Les quatre participants doivent donc être à la fois attentifs et rapides pour suivre le rythme. Chaque partie du spectacle nous fait faire un nouveau mouvement comme lever le poing en l’air pour frapper des blocs ou passer le chiffon pour nettoyer des fenêtres. Il faut faire le mouvement de manière répétée et au rythme parfait pour maximiser notre pointage.

C’est simple, facile à prendre en main et très compétitif.

Évidemment, celui qui maximise son pointage remporte le spectacle. Chaque personne avec qui j’ai joué à adorer ce mode et on en est sorti essoufflé. Qui plus est, si vous faites-le Encore, le rythme s’amplifie et le défi est encore plus excitant.

C’est simple, facile à prendre en main et très compétitif. Bref, outre le fait que les parties sont trop courtes, le mode s’est avéré étonnamment amusant.

Le mode scène rythmique est une belle surprise

Salle de jeux de Toad

J’ai gardé le meilleur pour la fin. En effet, la salle de jeux de Toad est le mode qui m’a le plus amusé. Celui-ci nous permet de choisir parmi une gamme de jeux qui utilisent la console de différente manière. Premièrement, le Mini-baseball m’a beaucoup accroché, car il nous permet de jouer à ce sport en version simplifiée. J’ai surtout aimé la motion qu’il faut faire avec le joystick pour lancer une balle rapide ou lente.

Puis, il y a le jeu carapace de choc Deluxe dans lequel vous affronte votre adversaire à bord d’un tank. Le but du jeu est de démolir l’adversaire le plus souvent possible. On peut d’ailleurs se servir du terrain pour faire rebondir nos projectiles sur l’ennemi. Bref, c’est simple, mais amusant.

Le dernier que j’ai pu essayer est le casse-tête en blocs où les joueurs doivent coopérer pour replacer les morceaux correctement. C’est sympathique, ça prend beaucoup de coordination et c’est assez simple. Le seul que je n’ai pas pu essayer est celui qui requiert deux consoles. On verra une fois le titre officiellement sorti. Bref, ce sont de belles démos techniques qui mettent en valeur le potentiel de la console, mais j’en aurais pris encore plus.

Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez sauter directement dans le mode minijeux pour faire une panoplie d’entre eux. Sinon, le mode en ligne Mariothon sera aussi disponible une fois les serveurs lancés si l’intelligence artificielle n’offre pas un assez bon défi.

Saurez-vous vous coordoner pour réussir tous les casse-têtes ?

Tout est dans le coup de dés

Ensuite, l’une des additions les plus marquantes de Super Mario Party ce sont les dés. En effet, chaque personnage possède un dé qui lui est propre ce qui vient ajouter un peu de piquant à chaque partie. Mais c’est surtout un élément qui ajoute un peu de stratégie dans un univers qui nécessite aussi beaucoup de chance.

chaque personnage possède un dé qui lui est propre ce qui vient ajouter un peu de piquant à chaque partie

Par exemple, le personnage de Shy-Guy possède un dé avec les faces suivantes : 0-4-4-4-4-4. Ainsi, si vous avez une case de choix à quatre places de vous, ça devient une option pas mal intéressante. Il y a un aspect stratégique indéniable à utiliser ces dés surtout qu’on peut aussi recruter des alliés sur les plateaux. Ceux-ci nous prêtent ensuite leur propre dé qu’on peut utiliser pour essayer de mettre la chance de notre côté. Bref, c’est un ajout que j’ai trouvé vraiment original et qui ajoute un élément pertinent à la jouabilité.

Chacun personnage possède son propre dé bien unique

80 nouveaux minijeux

Si on s’en tient au mode classique, on risque de s’ennuyer un peu avec Super Mario Party. Du moins, c’était mon cas initialement à cause des minijeux très simplistes sur lesquels je suis tombé durant mes deux premières parties. Les minijeux comme « Premier servi » et « Montée au poteau » m’avaient peu convaincu.

Mon opinion a changé par la suite grâce à « Au premier plan ». Dans celui-ci, les joueurs tentent de courir devant la caméra pour être le plus possible au premier plan de la photo. Le « hic » et ce qui rend celui-ci tellement amusant, c’est que vos adversaires vont tenter de vous donner une gifle pour vous déstabiliser. Cela a donné lieu à plusieurs clichés assez rigolos.

Une bonne giffle pour la photo !

Puis, il y a plusieurs jeux qui utilisent le Joy-Con de manière très intelligente. Je pense, entre autres, à « Agités du bocal » où le Joy-Con se transforme justement en bocal dans nos mains. On sent vraiment les cristaux sortir au bout de nos doigts. C’est vraiment impressionnant et on comprend à quel point cette petite manette peut transformer notre expérience.

il y a plusieurs jeux qui utilisent le Joy-Con de manière très intelligente

Bref, en fin de compte, c’était une bonne idée d’avoir 80 nouveaux minijeux. La plupart sont originaux et amusants. En plus, on se sert de la manette de la Switch de tellement de manières différentes qu’on en sort avec une expérience très variée.

Une meilleure intégration et une IA compétente

Mais l’élément qui m’a apporté beaucoup de satisfaction dans les minijeux, c’est que le mode pratique est intégré directement à l’écran de l’explication des contrôles. Ainsi, pas besoin de passer par plusieurs écrans de chargements. Tout est beaucoup plus épuré. Ce que j’aimais particulièrement, c’est que les contrôles sont sur le même écran que le mode pratique donc pas besoin de passer d’un à l’autre. Je dis donc merci à Nd Cube pour cette importante amélioration.

Tout est beaucoup plus épuré.

L’autre élément qui m’a surpris, c’était l’intelligence artificielle. Avant de jouer avec des amis, j’ai été obligé d’essayer Super Mario Party seul. Je me suis même lancé dans des parties à 2v2 et je n’ai jamais senti que l’intelligence artificielle minait mon expérience. Même lorsqu’on devait coopérer, elle agissait exactement comme je l’espérais. Qui plus est, je n’ai pas été déçu du niveau de difficulté. Le mode très difficile était parfaitement équilibré pour offrir un défi optimal, mais j’ai très hâte de me mesurer à d’autres joueurs en ligne.

Dans tricycle épique, il faut manier le Joy-Con comme si c’était vos pédales.

Un super party !!

On peut conclure que Super Mario Party propose énormément de nouveautés et qu’il s’agit d’une bonne relance. D’ailleurs, je qualifierais plus le tout d’une version 2.0, comme si on sautait dans une nouvelle génération, plutôt qu’une refonte complète. Des 80 minijeux qui vous attendent, la grande majorité sont originale, mais il y en a tout de même plusieurs qui sont que des dérivées du passé.

Nd Cube a choisi de sortir des sentiers battus à tous les niveaux. Cela s’est surtout fait ressentir au niveau des nouveaux modes plutôt amusants et des ajustements à la jouabilité comme les dés ou l’intégration du mode pratique. Bref, oui j’aurais aimé avoir plus de minijeux. 80 versus les 100 de la 3DS semble un peu décevant considérant qu’on passe d’une version mobile à hybride. Malgré tout, les développeurs ont pris plusieurs beaux risques qui ont su amener la série dans une nouvelle direction. Super Mario Party demeure un choix incontournable pour une bonne soirée entre amis qui saura créer des tonnes de fous rires.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.