L’hôtel le El Royale est un établissement bien particulier, la moitié du bâtiment se retrouve dans l’état de la Californie et l’autre partie dans le Nevada. En 1969, sept étrangers avec chacun de lourds secrets à enterrer se retrouvent en même temps au El Royale. Au cours de la nuit, chacun tentera d’obtenir la rédemption avant que tout dérape et tourne au cauchemar.

Fiche technique

  • Titre original : Bad Times At The El Royale
  • Titre français : Sale temps à l’hôtel El Royale
  • Date de sortie : 12 octobre 2018 (Canada) | 7 novembre 2018 (France)
  • Réalisé par : Drew Goddard
  • Scénario par : Drew Goddard
  • Acteurs : Jeff Bridges, Cynthia Erivo, Dakota Johnson, Jon Hamm, Cailee Spaeny, Lewis Pullman, Nick Offerman, Chris Hemsworth
  • Distributeur : 20th Century Fox
  • Genre : Mystère, Thriller
  • Durée : 140 min
  • Classement : 14A
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

Théâtral

L’introduction du film Bad Times At The El Royale donne toute l’ambiance du film avec une scène très théâtrale. Le mystère et le suspense s’installent rapidement avec l’arrivée des différents protagonistes. L’histoire est même construite comme une pièce de théâtre avec différents actes qui finissent par s’entremêler et par montrer différents points de vue d’une même situation.

J’ai trouvé que l’histoire prend peut-être un peu trop de temps à s’installer et il faut dire que c’est très verbeux. Cependant, tous les morceaux du mystère prennent un sens et le portrait complet de la situation est jouissif et délectable à voir.

7 étrangers

Les différents personnages sont tous des petits bijoux et leurs secrets en sont tous autant. Ceux-ci finiront par exploser et se lier indirectement. Je crois que c’est cet aspect qui rend l’histoire le plus intéressante et le plus captivante.

Dans les différents personnages, on se retrouve avec des rôles stéréotypés comme l’ex-criminel qui est déguisé en prêtre, la chanteuse noire en difficulté, la criminelle, le vendeur de balayeuses, la membre d’un culte, le concierge de l’hôtel et le chef du culte. Tous ensemble, ils forment un groupe éclectique, mais au combien délicieux à voir. Chaque personnage est magnifiquement bien interprété par des acteurs de talents comme Jeff Bridges, Cynthia Erivo, Dakota Johnson, Jon Hamm, Cailee Spaeny, Lewis Pullman, Nick Offerman et Chris Hemsworth.

Le style

Le film Bad Times At The El Royale ressemble beaucoup à un film de Tarantino comme The Hateful Eight. Que ce soit la réalisation, le genre d’histoire, les personnages ou les dialogues, tout est là pour un film à la Tarantino.

Bad Times At The El Royale

J’ai bien aimé le film Bad Times At The El Royale bien que ce n’est pas tous les aspects de ce film qui m’ont fait triper. J’aime moins les œuvres trop verbeuses et Bad Times At The El Royale est exactement cela. Mais l’ensemble du film et son dénouement sont très plaisants à voir. Je crois que ça va plaire à ceux qui aiment les films à la Tarantino et à ceux qui aiment des histoires bien ficelées. À voir!

NOTES
La réalisation
7
Le scénario et l’histoire
9
Le jeu des acteurs
9
Le plaisir durant le visionnement
7
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).