Quelques mois après la sortie de Marvel’s Spider-Man, nous en sommes déjà au dernier épisode du contenu téléchargeable faisant partie de The City That Never Sleeps. Après avoir pu tester les deux premières parties The Heist et Turf Wars, il était un peu dur de savoir à quoi s’attendre de la qualité du contenu présent dans Silver Lining. Insomniac Games auront-ils réussi à nous surprendre de nouveau ou bien nous laisseront-ils sur notre faim? Notre test!

Fiche technique

  • Date de sortie : 21 décembre 2018
  • Style : Action / Monde ouvert
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 16
  • Développeur : Insomniac Games
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment
  • Langue d’exploitation : Disponible en anglais et en français
  • Exclusif au PlayStation 4
  • Prix lors du test : 13,49 $ CA / 7,99 € 
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Le retour de Silver Sable

Sans révéler la fin du scénario du jeu de base de Marvel’s Spider-Man, Sable quitte New York pour retourner dans son pays d’origine au courant de l’histoire originale. Avec Hammerhead et ses sbires utilisant l’équipement de la mercenaire et de son organisation à mauvais escient, Sable décide de revenir pour récupérer ce qui lui appartient.

Étant donné que Spider-Man était déjà sur le cas de Hammerhead et de la guerre des mafias, les retrouvailles avec Sable étaient plus que probables. Tout comme ce qu’on a pu voir avec Black Cat dans le premier contenu téléchargeable, le relation entre notre héros et le personnage principal est au cœur même de ce nouvel épisode de The City That Never Sleeps. En effet, on retrouve entre Sable et Spider-Man une forme de complicité dysfonctionnelle qui procure au scénario humour et intérêt. Ce qui, à mon avis, manquait grandement à Turf Wars et à son antagoniste principal, Hammerhead.

Marvel's Spider-Man - Histoire 1

Contrairement à l’épisode précédent, les éléments scénaristiques présents dans Silver Lining sont intéressants et l’histoire s’y trouvant est agréable. Je l’ai trouvé relativement au même niveau de qualité que le jeu de base et de la première extension. Bien qu’un peu courte, on nous présente plusieurs types de missions rendant le récit de Sable intéressant à compléter. Que ce soit des séquences de combat, d’enquête ou de furtivité, on retrouve un peu de tout de ce qu’on a pu voir dans le passé dans Marvel’s Spider-Man.

De plus, au niveau du récit, Insomniac Games a voulu boucler la boucle de cette trilogie d’épisodes et ils ont bien réussi. En effet, des retours et des parallèles aux histoires de Black Cat et de Hammerhead sont bien présents dans Silver Lining et cela permet au joueur de bien comprendre la finalité et la raison même du contenu téléchargeable de Marvel’s Spider-Man.

Marvel's Spider-Man - Histoire 2

Une mission secondaire importante

En plus de la mission ou histoire principale où Sable est le noyau de l’intrigue, on retrouve de nouveau une quête secondaire valait le coup d’être complétée. Bien qu’elle ne soit pas très complexe ni particulièrement intéressante à terminer, elle contient des éléments d’histoire importants dont les amateurs des comics ou même de l’univers de Spider-Man voudront sûrement connaître.

En effet, Peter Parker doit récupérer des dossiers et enregistrements policiers d’affaires classées n’ayant pas été résolues. Plus on en découvre, plus on voit se pointer les liens qu’ont ces dossiers avec Yuri Watanabe dont le sentiment de vengeance est toujours aussi fort. La disposition des éléments d’enquête est mystérieusement effectuée par une personne dont nous devons découvrir l’identité. Comme mentionné précédemment, j’ai bien aimé cette mission étant donné qu’elle permet de faire une conclusion sur un élément de l’histoire qui semblait en suspens.

Du contenu additionnel sans surprise

Outre le récit principal de l’épisode, Silver Lining nous apporte d’autres éléments de contenu pour compléter l’extension. Mais, ne vous méprenez pas, vous ne serez pas surpris si vous avez passé au-travers des deux épisodes précédents. En effet, on retrouve les mêmes choses à faire et j’ai trouvé ce côté un peu désolant. Ce n’est pas que ce n’est pas amusant mais il y un manque flagrant d’originalité.

Marvel's Spider-Man - Screwball

Tout d’abord, Screwball est de nouveau présente et nous demande encore une fois de gonfler le nombres d’adeptes à sa chaîne vidéo sur Internet. De nouveau sous forme de challenges de combat, de furtivité ou d’utilisation de gadget, le sentiment de déjà-vu vous marquera probablement.

De plus, il y a la possibilité de compléter les repaires des mercenaires de Sable. Ici encore, il s’agit du même genre de missions de combat présents précédemment. Le niveau de difficulté s’y trouvant est quand même relevé mais, à mon avis, on se tanne rapidement et l’effet de nouveauté étant depuis longtemps disparu, l’intérêt n’était pas vraiment de la partie.

Finalement, bien que ça ne soit pas original, notons que trois nouveaux costumes pour notre héros sont disponibles dans Silver Lining. Ça n’amène rien au contenu en tant que tel mais il faut noter qu’ils sont bien réussis et malgré que je ne sois pas porté vers l’esthétisme des personnages d’habitude, depuis le début j’aime bien changer les costumes de Spider-Man de temps en temps.

Marvel's Spider-Man - Costumes

Conclusion

Après avoir compléter les trois épisodes de The City That Never Sleeps, pour la plupart du temps, j’ai apprécié mon expérience. Même si j’ai trouvé qu’à certains moments on pouvait grandement sentir un essoufflement dans l’originalité du contenu, la qualité des récits savait supplanter ces éléments plus négatifs.

Marvel's Spider-Man - Photo Mode

Silver Lining a été pour moi une belle façon de boucler la boucle et permettre de répondre à plusieurs questions qui semblaient en suspens après le jeu de base. Même s’il n’est pas indispensable de passer au-travers du contenu téléchargeable, le scénario en vaut la peine et ne fait pas exception. Encore une fois par le côté humoristique de Peter Parker mais aussi par sa relation avec les autres personnages, ce dernier épisode de Marvel’s Spider-Man ne déçoit pas. Il est à recommander pour les amateurs du jeu de base mais également pour les amateurs de l’homme-araignée en général. Toutefois, si vous n’avez pas joué aux épisodes précédents, quelques éléments du scénario vous sembleront incompréhensibles.

NOTES
Note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.