La magnifique série Tales est de retour sur toutes les consoles avec une réédition d’un des opus les plus appréciés. Auparavant uniquement disponible sur Xbox 360, voilà qu’arrive Tales of Vesperia : Definitive Edition au grand bonheur des fans de JRPG. C’est avec des graphiques rehaussés, une trame sonore revue et plus de contenu que Bandai Namco célèbre le 10e anniversaire du jeu. Était-ce donc l’occasion rêvée de ramener ce populaire titre ou a-t-il moins bien vieilli que prévu ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 11 janvier 2019
  • Style : JRPG
  • Classement ESRB/PEGI : T / PEGI 12
  • Développeur : Namco Tales Studio
  • Éditeur : Namco Bandai Games
  • Langue d’exploitation : voix anglaises et sous-titres français
  • Testé sur Switch et Xbox One
  • Consoles : Xbox One, PS4, Switch
  • Prix lors du test : 64,99 $ / 39,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Une aventure inspirante

Tales of Vesperia nous place dans la peau de Yuri, un ancien chevalier ayant abandonné l’armée par respect pour ses principes. Très tôt dans le jeu, il est emprisonné après être entré par infraction dans une maison de noble alors qu’il examinait la disparition d’une importante pierre qui protégeait le village des attaques de monstres. C’est en s’enfuyant de prison qu’il fait la rencontre d’Estellise alors qu’elle est aussi poursuivie par des gardes. Il n’en faut pas plus pour capter l’attention de notre héros. Il décide alors d’aider la demoiselle à retrouver Flynn, un ami commun, tout en poursuivant le voleur de la pierre.

J’ai eu besoin d’environ 7 à 8 heures avant d’être complètement investi dans l’aventure

C’est une histoire touchante qui ne laissera personne indifférent, à condition d’être patient. Comme bien des JRPG, Tales of Vesperia a un début assez lent ainsi que quelques longueurs. J’ai eu besoin d’environ 7 à 8 heures avant d’être complètement investi dans l’aventure et, après 20 heures, il y a eu quelques ralentissements. Malgré tout, ceux qui persévèrent seront récompensés avec une histoire des plus prenantes et une conclusion à la hauteur du long trajet.

Des personnages inoubliables

Sur leur chemin, Estellise et Yuri rencontrerons une multitude de personnages qui viendront se greffer à leur équipe. On s’attache d’ailleurs rapidement à chacun d’eux et on constate la progression importante de chacun. Le meilleur exemple est sans doute Karol qui est un jeune homme pleins d’entrain, mais beaucoup trop peureux. Il a d’ailleurs de la difficulté à se faire accepter comme en témoigne les multiples guildes qu’il a voulu joindre. Or, il va vite s’armer de courage et devenir un membre à part entière de Yuri et sa bande.

il y a plein de petits échanges qui mettent en valeur la personnalité de chacun

L’autre personnage que j’ai adoré est seulement disponible via cette version définitive. En effet, Patty Fleur est une pirate aux allures d’une jeune fille, mais qui s’exprime bien et possède la personnalité d’une adulte. Elle a un fort caractère et elle représente une excellente addition au groupe. C’est de loin ma préférée et dès le départ elle laisse une forte impression à nos aventuriers. Chacune des apparitions jusqu’à ce qu’elle se joigne à nous sont savoureuses.

Mais ce qui permet vraiment aux personnages de briller, c’est que le jeu nous propose une multitude de séquences de dialogues où on les voit interagir. Au-delà des nombreuses cinématiques splendides et bien narrer, il y a plein de petits échanges qui mettent en valeur la personnalité de chacun. Qui plus est, tout comme les cinématiques, des acteurs ont aussi prêté leur voix pour ces discussions. C’est souvent durant ceux-ci que leur personnalité ressort le plus et ça rend le temps moins long entre les séquences de scénario. Bref, c’est pour toutes ces raisons qu’on a l’impression de faire partie de l’équipe.

Les personnages ont plusieurs échanges en pleine mission ce qui rend l’aventure plus divertissante

Un jeu qui vieillit bien

Puis, il y a une panoplie de raisons qui nous font dire que Tales of Vesperia a très bien bien vieilli. Tout commence avec un système de combat qui est dynamique et que plusieurs JRPG utilisent encore aujourd’hui. Si vous avez joué au premier Ni No Kuni, à Crisis Core Final Fantasy VII ou à Dragon Quest XI, vous verrez les ressemblances. Bien que j’aime les combats plus classiques au tour à tour, c’est plaisant d’avoir une expérience moins passive. En plus, on ne rencontre pas les ennemis de manière aléatoire puisque les voit se promener sur-le-champ de bataille. On peut donc se concentrer à les éviter ou faire du grinding à notre goût.

Avec la possibilité de changer constamment de personnage que l’on contrôle et l’addition de deux personnages très différents, on ne s’ennuie pas du tout durant les combats. Les développeurs ont multiplié les artes uniques ce qui nous permet d’expérimenter des styles de combats variés. De plus, il faut toujours être attentif pour tenter d’esquiver ou parer les attaques ennemies puisque certains vous feront très mal. Le niveau de difficulté est assez développé pour nous offrir un excellent défi qui nous force à être constamment sur le qui-vive.

un système de combat qui est dynamique et que plusieurs JRPG utilisent encore aujourd’hui.

L’autre élément qui m’a impressionné, c’est à quel point les graphiques sont encore à jour malgré qu’ils datent de dix ans. La facture visuelle n’a rien à envier à la plupart des autres jeux du même genre. Ce n’est pas peu dire si on considère que le titre a simplement reçu un rehaussement haute définition. Je regardais une vidéo qui comparait l’originale à la version définitive et la différence était quand même mineure. De plus, le style graphique s’apprête très bien au genre et nous donne l’impression d’être dans un magnifique univers enchanteur.

Yuri, Estellise, Karol et Repede forment un groupe du tonnerre

Une réédition réussie

Pour conclure, on peut dire que, dans l’ensemble, cette réédition a été très bien réussie. Certes, les nombreux ajouts à l’histoire et les nouveaux personnages rendent l’aventure plus dynamique, malgré les longueurs. Qui plus est, le style de combat est toujours à point 10 ans plus tard, le défi est toujours solide et l’histoire est toujours aussi entraînante. Bref, Tales of Vesperia a mis les fondations d’une nouvelle génération d’excellents titres de la série durant les années suivantes tout en restant toujours d’actualité aujourd’hui. Même en 2019, cette édition définitive est une des meilleures expériences JRPG offertes sur consoles.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.