Blizzard…y faut qu’on se parle. T’approches bientôt de la trentaine et ta famille commence sérieusement à s’inquiéter  de la mauvaise tournure que tu prends.

Au tout début….

Dans tes premières années, quand t’étais un petit bébé et que t’essayais de faire ta marque parmi les grands, je dois dire que t’avais fière allure. On t’a connu et reconnu rapidement grâce à The Lost Vikings, Rock N’ Roll Racing ou bien Blackthorn. Tout ces jeux avaient en commun d’offrir une expérience qui allait au-delà des conventions traditionnelles et démontraient que t’aimais ça prendre des risques et sortir du lot.

On aimait ça, tu voyais grand, tu voulais te démarquer des autres et on t’a encouragé dans cette voie.

Une adolescence remplis de succès !

Quelque temps après, tu as lancé l’une de tes séries phares, Warcraft et, avec lui, tu as mis en place la base de ce qui ferait de toi un grand parmi les plus grands.

Peu de temps après, tu as lancé une nouvelle franchise, Diablo, qui est devenue LA référence dans le genre Hack’n Slash. Comme si ce n’était pas assez, tu en as rajouté avec l’un des meilleurs RTS de tous les temps, Starcraft, qui a permis d’asseoir ta domination.

T’étais partie pour la gloire Blizzard. L’argent coulait à flot et toute ta famille attendait impatiemment la prochaine nouveauté ou le prochain changement majeur que tu allais nous présenter. On espérait voir arriver une révolution de l’expérience du monde des jeux vidéo.

Sache qu’à ce titre, tu ne nous as pas déçus, loin de là. De la base du 3e titre de ta série Warcraft, tu as lancé le MMORPG World of Warcraft. Combien de milliers d’heures j’ai passées sur ce jeu, chaque nouvelle mise à jour améliorant l’expérience que je vivais jour après jour dans le gigantesque monde aux possibilités infinies que tu nous as offert.

Pendant quelques années, t’as été le modèle que tous les autres voulaient copier. On a arrêté de vouloir se distinguer, on voulait faire comme toi Blizzard. On portait le même linge, mais d’une couleur un peu différente. On mangeait la même nourriture que toi, mais avec une petite saveur différente. Ça ne fonctionnait pas vraiment, ça ressemblait toujours un peu à ton style, mais en moins réussi. Ça goûtait pareil, mais pas aussi bon. T’étais unique Blizzard pis tu le savais.

L’âge adulte n’est pas toujours un signe de maturité

C’est vers le début de ta vingtaine que les choses se sont un peu gâchées. On était déjà un peu inquiet que tu te sois séparé quelque années auparavant de ton cousin Blizzard North avec qui t’avais lancé les deux premiers Diablo, mais c’est quand tu nous as présenté World of Warcraft : Cataclysme ainsi que Diablo 3 et ton système de vente aux enchères basée sur l’argent réel qu’on a réalisé que quelque chose n’allait pas bien chez toi mon ami.

Est-ce que c’est parce que ton nouvel ami Activision met de la pression sur toi ? Est-ce que c’est parce qu’il t’a prêté de l’argent ? On l’a entendu dire qu’il t’a donné tellement d’argent que tu lui appartiens, que t’es devenu un peu sa putain.

Les choses ne se sont jamais réellement rattrapées, t’as envoyé Diablo 3 en maintenance peu de temps après le lancement de sa seule et unique extension. C’est normal, tu pouvais pas y faire autant d’argent que t’aurais voulu sans l’hôtel de vente n’est-ce pas ? Finalement, même si deux des trois titres que t’as lancé par la suite ont connu un immense succès, t’as quand même décidé de rapidement jeter l’éponge sur celui qui traînait de la patte.

Ce n’est pas le Blizzard qu’on a connu ! Le jeune Blizzard était capable de se relever les manches et de travailler fort pour arriver à faire de ses jeux des modèles pour l’industrie.

C’est grâce à notre dévotion que t’as réussi à aller en Chine pis que t’as commencé à te faire voir auprès d’eux. Depuis ce temps-là, on dirait que tu penses juste à eux. T’as fait la pire extension de World of Warcraft pour eux et, maintenant, tu nous sors une version mobile de Diablo en sachant très bien que tes nouveaux amis vont se jeter dessus… Encore une fois, tu fais ça pour eux, mais surtout pour leur argent.

Parce que c’est ça le problème, non ? Si tu veux faire plaisir à ton ami Activision, il faut que tu rapportes le plus d’argent même si tu dois y perdre un peu plus de ton âme à chaque mauvaise décision ?

À l’aube de ta trentaine, t’es rendu à jouer la carte de la facilité. Tu fais des jeux que tu rends de plus en plus faciles et accessibles en oubliant que ceux qui sont avec toi depuis les tout débuts sont des joueurs aguerris, des joueurs plus « hardcore » que la moyenne et qui n’ont pas peur d’investir temps et efforts pour profiter pleinement de ce que tu leur offres.

T’essayes même plus de te réinventer, tu lances des versions haute définition des jeux qui ont fait ta renommée et tu t’assois sur la montagne d’argent qui entre. Parce que oui, malgré ce que t’es devenu, on continue de t’aider. On te finance à coup de paquet de cartes, de boîte d’éléments cosmétiques, on achète tes montures virtuelles et on paye chaque mois pour ton World of Warcraft. On se dit que c’est une mauvaise passe et que tu vas rebondir.

Et si….

Dans le fond, le problème c’est peut-être qu’on t’a trop rapidement mis sur un piédestal…

Peut-être que tu t’es jamais réellement intéressé à nous et que t’étais juste très content de tout l’intérêt qu’on t’a apporté, de toutes les éditions de collection que tu nous as fait acheter et de l’argent que t’as fait grâce à nous…

Reprends-toi Blizzard, avant de toucher le fond, parce que ce n’est pas moi qui va venir te sortir de là.

PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.