Presque un an après la sortie de la Fitbit Versa dont nous avions couvert la sortie, la firme américaine de bracelets et montres connectées remet le couvert avec cette fois une version allégée du même modèle: la Fitbit Versa Édition Lite. Ce modèle plus abordable vise principalement un public plus large. Voyons si le pari est réussi !

Fiche Technique

  • Date de sortie : mars 2019
  • Appareil : Montre connectée
  • Compagnie : Fitbit
  • Prix lors du test : 199,95 $ / 159,99 €
  • Site officiel

Esthétique réussie et couleurs plus « fun »

Esthétiquement belle, la Versa Lite rappelle le style de l’Apple Watch. Comme à son habitude, Fitbit a créé un appareil d’excellente facture. Les matériaux utilisés sont nobles et la qualité d’assemblage très bonne. Deux nouveaux coloris à destination des jeunes font leur apparition avec cette nouvelle montre: bleue marine et mûres sauvages. La Versa Lite se montre de qualité supérieure à la Fitbit Charge 3, surtout au niveau du bracelet. Il est certes plus difficile à retirer, mais on ne craint pas qu’il se détache comme cela avait pu être le cas avec la Fitbit Alta par exemple. Un très bon point pour ce type d’appareil.

Des coloris plus « fun » donnent à cette Versa Lite un côté plus tendance.

Parlons maintenant de la qualité de l’écran. Celui-ci est très qualitatif et produit un affichage fin qui est largement suffisant au regard de son utilisation. Ainsi, la montre affiche une horloge personnalisable, des images pour illustrer les différents exercices, des icônes pour la météo. Les émoticônes affichées sont également les mêmes que ceux du smartphone. De plus, Fitbit s’est, entre autres, associé à Snapchat et Bimodji, ce qui permet à l’utilisateur d’avoir son propre bimodji en arrière-plan de sa montre. Un petit détail sympa qui fera mouche chez les plus jeunes, une cible privilégiée pour Fitbit.

Fonctionnalités multiples

Cette Édition Lite, comme son nom l’indique, s’est vue allégée de quelques fonctionnalités par rapport à la version classique. Adieu le suivi des étages gravis, des longueurs, mais aussi de la possibilité d’enregistrer des musiques directement sur la montre. Autant les deux premières sont dispensables autant la dernière s’avère bien pratique pour écouter sa musique sans avoir à emporter son smartphone. Mais pour une facture allégée d’une cinquantaine de dollars (40 euros en France) cela peut clairement faire la différence pour les budgets plus serrés qui ne seront peut-être pas particulièrement intéressés par cette fonctionnalité. Bien qu’il ne soit donc pas possible de charger des musiques directement dans la Versa Lite, il est toutefois possible de contrôler la musique du smartphone via l’écran de la montre. Et c’est très pratique, notamment lors d’une séance de sport. Cela vous évitera de ressortir votre téléphone de la poche pour changer de musique !

Le gros point positif de cette montre est qu’elle fournit beaucoup plus d’informations directement visibles sur l’écran que les modèles Alta (dorénavant remplacée par la gamme « Inspire »), et plus lisibles que sur la Charge 3. Tellement d’informations que l’utilisateur n’a pas besoin d’aller souvent ouvrir l’application Fitbit. En effet, sur l’écran on retrouve toutes les statistiques présentes sur le téléphone (nombre de pas par jour, activité, rythme cardiaque, sommeil, temps en mouvement, suivi du cycle féminin…). C’est à l’utilisateur, en se rendant dans les paramètres de la montre, de choisir quelles statistiques il veut voir apparaître.

Petit plus, mais qui n’est pas des moindres, en plus de retrouver chaque application sur l’écran de la montre intelligente, on y trouve les détails comme sur le téléphone : par exemple, en plus de voir son temps de sommeil, on peut également voir les différents cycles par lesquels on est passé et notre moyenne d’heures de sommeil sur une semaine. 

En faite, en un clique la Fitbit Versa Lite résume notre journée, de notre sommeil à l’activité sportive que l’on a faite, sans avoir à passer par l’application. Dans cette optique d’avoir tout à porter de main, l’utilisateur peut directement régler une ou plusieurs alarmes directement sur la montre.

La Versa Lite détecte elle-même vos activités

Avant, lorsque vous vouliez faire une session de running, vous deviez lancer une application de votre montre ou bracelet de suivi. Dorénavant, vous n’êtes pas obligé de le faire. Il vous suffit juste de vous lancer. Quelques instants plus tard, la montre va vous demander si vous voulez enregistrer la session en cours et c’est tout. Elle aura bien entendu pris le soin d’enregistrer votre séance dès le moment où vous vous êtes lancé. Pratique !

La présence de l’application Strava, préinstallée sur la Versa Lite, permet de planifier vos itinéraires sportifs, d’analyser en détail vos performances et de définir des objectifs. Une simple manipulation permet de jumeler un compte Strava avec votre Versa Lite.

Synchronisation parfois capricieuse

Notre test de la Versa Lite s’est amorcé avec quelques problèmes de synchronisation. Souvent la bête noire des appareils connectés (casques, montres, etc.), la synchronisation peut parfois tourner au vinaigre. Nous avons noté que la synchronisation ne fonctionne pas toujours de manière optimale. C’était déjà le cas avec d’autres appareils de la marque. En effet, malgré le fait que l’option synchronisation continue soit cochée il faut parfois le faire manuellement en allant dans l’application. Dans ce cas, c’est un simple petit contre temps, mais quand il faut éteindre son téléphone, redémarrer l’application pour que la synchronisation fonctionne, cela devient embêtant. Bien heureusement ce dernier cas reste très rare.

Un mot sur l’autonomie

La batterie dure beaucoup moins longtemps que les bracelets de suivi comme la charge 3 que nous avions testé. Tout ceci est parfaitement logique compte tenu des différences majeures de fonctionnalités et d’écran entre les deux appareils. Ainsi, pour cette Versa Lite, nous avons constaté une autonomie proche des 4 jours promis par Fitbit. Le tout avec un temps de charge que nous avons jugé assez rapide (environ 45 minutes pour une charge complète).

Conclusion

Avec cette nouvelle version allégée de sa montre connectée Versa, Fitbit tente de séduire les plus jeunes avec un placement tarifaire plus bas et des coloris plus « fun ». Le retrait de quelques fonctionnalités par rapport à la Versa classique ne viennent pas entacher la qualité de cette montre connectée. On aurait toutefois apprécié un tarif encore plus bas pour ce modèle qui certes, se place bien face à la concurrence, mais qui peine à convaincre par rapport au modèle standard.

NOTES
Note globale
8.5
PARTAGER
C'est depuis l'acquisition de la mythique Sega Megadrive, que je me passionne pour l'univers du jeu-vidéo. Que ce soit manette en main ou non, tout ce qui touche ce secteur m'intéresse. Je suis également un vrai mordu de nouvelles technologies et je tenterai, à travers mes articles, de vous transmettre cette passion.