La légendaire aventure Trails se poursuit avec son 6e chapitre et le 3e de sa série. The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III marque le début de la deuxième moitié de cette grande histoire. Avec encore bien des mystères à résoudre, des conflits à régler et des alliances à forger, un autre récit captivant vous attend. Alors, que nous réserve cette suite pour Rean et ses amis ?

Retrouvez nos tests de Trails of Cold Steel et Trails of Cold Steel II par ici.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 22 octobre 2019
  • Style : JRPG
  • Classement ESRB/PEGI : T / PEGI 12
  • Développeur : Nihon Falcom
  • Éditeur : NIS America
  • Langue d’exploitation : voix anglaises ou japonaises, textes en français
  • Exclusif à la PlayStation 4
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 59,99 €
  • Site Officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

D’élève à professeur, le héros est de retour

D’abord, les événements de Trails of Cold Steel III se déroulent seulement 1 an et demi après la fin du 2e titre. Maintenant que notre héros Rean Shwarzer a gradué de l’Académie de Thor, il y fait un retour comme professeur. Comme par hasard (ou pas), notre héros est en charge de la classe VII, la même dont il a fait partie. Avec lui, il y a quelques personnages familiers et plusieurs nouveaux visages. Cette aventure marque un nouveau départ pour notre protagoniste acclamé comme un héros d’Erebonia par plusieurs. Cette suite reprendra donc au beau milieu des nombreux conflits du royaume et explorera les origines de notre jeune homme.

Encore une fois, Trails of Cold Steel III se démarque par la qualité de son scénario, ses multiples revirements inattendus et la profondeur de l’histoire. À ce niveau le troisième chapitre est le meilleur des trois selon moi. Bref, bien que NIS America aimerait bien que de nouveaux joueurs se lancent dans la franchise, je ne crois pas que ce soit un bon point d’entrée. Et, il y a de très bonnes raisons qui expliquent cela. En commençant par la complexité du récit qui traverse un énorme royaume et visite de nombreux conflits politiques. Si on n’a pas suivi le jeu depuis le début, on risque de manquer énormément de détails et de subtilités du scénario.

Trails of Cold Steel Thor Academy

Presqu’une nouvelle distribution

D’ailleurs, plus que jamais, ce 3e chapitre fait des liens entre les séries Trails of Cold Steel et Trails in the Sky. Des personnages comme Tita et Agate passent d’une série à l’autre et toutes les pièces de deux scénarios tombent en place. Je pense que c’est ce qui témoigne le mieux de la profondeur du scénario et de la complexité de l’univers créé par Nihon Falcom. Ça pourrait paraître intimidant pour un nouveau venu, mais commencez par Cold Steel I ou Trails in the Sky I et tout va bien aller.

Or, pour cette suite, on peut quand même dire que c’est une sorte de « reboot » puisque le groupe de Rean va beaucoup changer. Cette fois, il s’occupe de plusieurs étudiants dont la mystérieuse Altina Orion qui fait partie de la Class VII. Pour moi, c’était un des personnages les plus intrigants du scénario et j’avais donc bien hâte d’en apprendre davantage sur elle. S’ajoute à elle initialement, seulement deux autres étudiants du nom de Kurt Vander et Juna Crawford qui ont des personnalités aux antipodes. C’est donc toujours bien intéressant de les voir interagir et les autres qui vont les rejoindre le sont tout autant.

Heureusement, l’aventure va nous permettre aussi de retrouver plusieurs anciens camarades de Rean qui sont désormais dans de nouvelles fonctions. Toutes les retrouvailles représentent un moment magique pour le joueur et nous permettent d’avoir un brin de nostalgie. Trails of Cold Steel III sert très bien ses fans à cet égard et c’est une autre preuve qu’il faut absolument faire les autres titres.

Même look, mais plusieurs nouveautés

Depuis le passage de la série à la PS4, on ne peut pas dire qu’elle a beaucoup évolué graphiquement. Outre une meilleure fréquence d’image, une meilleure résolution et des couleurs plus vibrantes, le look vieillit de moins en moins bien. Bien qu’on se soit habitué à celui-ci, l’engin graphique est le même que ce qu’ils utilisent depuis la PS3. Or, à maintenant 1 an de la PS5, on ressent beaucoup la différence. C’est donc quelque chose par-dessus il faut passer.

Trails of Cold Steel III Kurt

Malgré tout, ça n’empêche pas la franchise d’évoluer et ça commence par les Brave Orders. Ceux-ci sont des ordres qu’on peut activer durant notre tour pour donner un léger boost à notre équipe. Ça peut être aussi simple que d’augmenter nos attaques de 20 % pour 10 tours ou augmenter notre défense. Ce qui est avantageux, c’est qu’exécuter cette action est complémentaire et coûte seulement des points BP qui se gèrent séparément. Mais bref, chaque personnage propose des ordres variés qui peuvent changer le cours d’une bataille. Personnellement, je trouve que c’est une bonne addition qui s’insère bien dans le système de combat sans compliquer les choses.

Ensuite, Trails of Cold Steel 3 a aussi emprunté une page du livre de Xenoblade avec son système de Break. Ainsi, une nouvelle barre a été créée à côté de la jauge de vie des ennemis. En l’amenant à zéro, l’ennemi devient en état de choc ce qui provoque plusieurs effets. Il prend plus de dommage, tous ses items tombent, il perd tous ses buffs et toutes les attaques le déséquilibrent. C’est donc très stratégique et pour moi, c’est l’ajout le plus intéressant. Ça l’est encore davantage lorsqu’il est jumelé avec les ennemis qui deviennent enhanced et qui font encore plus mal.

Trails of Cold Steel III combat

Encore plus de mechas

Enfin, selon moi, ce qui était le moins bien exploité jusqu’à présent dans la série était les combats de mechas. Le premier arrive à la toute fin du premier épisode et dans le deuxième les combats qui les impliquent sont assez limités. Cette fois, ce n’est pas juste Rean qui embarque dans son Valimar, les autres étudiants ont aussi des Panzer Soldat pour se joindre à nous. Encore une fois, cela permet des combats plus stratégiques tout en étant franchement juste plus amusant et engageant. Comme par exemple, il faut suivre de près lequel de nos coéquipiers est ciblé par l’opposant pour bien se défendre.

Les possibilités sont aussi plus nombreuses au niveau de leurs attaques ce qui multiplie nos options de combats. Il faut toujours être observateur pour faire l’attaque la plus optimale pour faire mal à l’ennemi, mais c’est un peu moins simpliste. En plus, le système de Break fait aussi parti des combats de mechas ce qui ajoute une couche supplémentaire de complexité. Il n’y en a peut-être pas encore assez à mon goût, mais c’est un énorme pas dans la bonne direction à mon avis.

Une aventure dont on ne se lasse pas

Pour conclure, Trails of Cold Steel III est une excellente suite qui poursuit un récit légendaire en respectant très bien tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. C’est impressionnant de voir la quantité de détails, la profondeur de l’histoire et les liens faits entre les titres. C’est encore un bon 75 heures d’histoire qui se tient parfaitement et qui est accompagnée de moments magiques et de combats épiques. Malgré un visuel qui n’avance pas assez rapidement, il s’agit toujours d’une de mes 3 séries JRPG préférées. La série Trails est incontournable pour les fans du genre et je ne peux pas suffisamment vous la recommander.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.