La situation mondiale actuelle confine plus de gens que jamais devant leur écran et les jeux multijoueurs sont parfaits pour l’occasion. En ce sens, on peut affirmer que Call of Duty Warzone arrive au bon moment alors que les services de jeux vidéo en ligne sont plus actifs que jamais. Or, bien que je ne sois pas le fan numéro un de la série, son format free 2 play s’annonçait idéal pour s’y lancer avec quelques amis. Finalement, que vaut ce nouveau Battle Royale ? Est-ce un simple clone de Fortnite ou est-ce une dose de renouveau que le genre avait besoin ?

Notre test de Call of Duty : Modern Warfare est aussi disponible par ici.

Fiche Technique Call of Duty Warzone

  • Date de sortie :  10 mars 2020
  • Style : Battle Royale, Jeu de tir à la 1re personne
  • Classement ESRB/PEGI : M17+/18
  • Développeur : Infinity Ward, Raven Software, Beenox, Highmoon Studios, Sledgehammer Games et Activision Shanghai
  • Éditeur : Activision
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Testé sur Xbox One
  • Prix lors du test : Free 2 Play
  • Site officiel

Une nouvelle recette

D’abord, expliquons rapidement le fonctionnement de Call of Duty Warzone puisque la recette est différente des autres jeux du genre. Commençons par le nombre de joueurs qui se divise en 50 escouades de trois joueurs ou en solo. Déjà, le fait d’avoir une plus petite équipe, mais plus d’adversaires rend le côté tactique beaucoup plus intéressant. Plus que jamais, c’est important de se tenir près l’un de l’autre pour être prêt à tout. Qui plus est, c’est généralement plus facile d’avoir une équipe de trois amis alors la communication est plus évidente.

Call of Duty Warzone

Mais, l’élément que j’aime le plus, c’est le fait que la mort n’est pas le dernier souffle du joueur. Premièrement, chaque soldat a une deuxième chance puisqu’une fois qu’on rend l’âme sur le terrain, on se retrouve dans un goulag. Dans celui-ci, on a droit à un duel rapide à un contre un où celui-ci gagne est parachuté à nouveau dans la zone de combat. C’est à la fois une approche simple et efficace qui permet de prolonger chaque partie.

En plus, si vous avez un échec au goulag et que vous êtes déjà mort à deux reprises, ce n’est pas encore la fin. Tant qu’un membre de votre escouade est toujours en vie, il ne faut pas abandonner. En plus des nombreux gadgets et armes qu’on retrouve dans les coffres sur le champ de bataille, il y a de l’argent. Cette monnaie peut être échangée à quelques points de vente cachés un peu partout. Parmi ceux qui sont disponibles à l’achat, il y a le rapatriement de chaque membre de l’équipe. Bref, ça peut donner lieu à des moments assez épiques comme lors d’une partie lorsque j’ai réussi à ramener mes deux amis à la vie en étant seul pour terminer 2e place.

Call of Duty Warzone

Le réalisme de PUBG mélangé à la facilité d’accès de Fortnite

Ensuite, un autre élément qui fait la force de Call of Duty Warzone est le côté très accessible du jeu. À l’instar de Fortnite, la prise en main est très évidente et il n’y a rien de complexe dans la jouabilité. Par contre, c’est fait sans l’aspect construction et destruction qui m’a toujours un peu irrité avec le jeu d’Epic Games.

Si le jeu est facile à prendre en main, ce n’est pas parce qu’il n’a pas un look réaliste. En effet, CoD Warzone fait partie de CoD Modern Warfare (2019) donc le visuel est essentiellement le même. L’approche graphique ressemble donc beaucoup plus à PUBG, sans la gestion d’inventaire trop complexe de ce jeu.

Call of Duty Warzone

Au niveau de la carte, encore là j’ai eu l’impression qu’on avait quelque chose de pas mal plus imposant que Fortnite. J’ai facilement fait une trentaine de parties et je n’ai jamais eu l’impression de commencer au même endroit. Il y a beaucoup de variété, de bâtiments à explorer et de recoins à explorer. Heureusement, la quantité de trésors se multiplie alors qu’on en retrouve presque partout si bien qu’on peut bien s’équiper assez rapidement.

Beaucoup de plaisir

Enfin, je n’ai pas besoin d’étirer cette critique pour exprimer à quel point j’ai eu du plaisir avec Call of Duty Warzone. Le fait d’avoir des missions secondaires à compléter pour accumuler de l’argent et acheter des bonis comme des masques à gaz ou des kits de résurrection pour rapidement se relever. Parce que, oui comme dans tout bon Battle Royale, il y a un cercle qui rétrécit petit à petit et celui-ci est fait de poison toxique d’où l’utilité des masques.

Call of Duty Warzone

Pour revenir aux missions secondaires, j’ai vu un peu cette approche comme un MOBA. Alors que la carte peut sembler un peu grande même pour 150 joueurs au départ, celles-ci viennent combler ce vide. La plupart nous font piller des coffres et il y en a d’autres qui nous font jouer au chasseur de têtes contre un adversaire. Ainsi, ça force un peu les confrontations.

Ultimement, le jeu atteint son paroxysme quand on réussit à être dans les quelques dernières escouades en vie. Pendant que le cercle rétrécit, on tente de se placer en position avantageuse pour éliminer les derniers ennemis. C’est là que le niveau de stress se décuple et que la tension monte. En fin de compte, peu importe le résultat, on avait vite juste envie de replonger et lancer une autre partie.

Verdict sur Call of Duty Warzone

Pour conclure, avec Call of Duty Warzone, Activision réussit son pari de renouveler le genre avec une recette bien exécutée. Le gameplay est efficace et représente, à mon avis, un parfait mélange. Le tout est fait en gardant le côté très arcade et fluide auquel la franchise nous a habitués. Bref, si vous cherchez un bon divertissement avec des amis, ce free 2 play est un très bon choix.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !