Lorsque SQUARE ENIX a annoncé la venue d’un remake pour le jeu culte Final Fantasy VII, la plupart des amateurs étaient ravis, car cela faisait longtemps qu’il était demandé. Néanmoins, il y a toujours une crainte à avoir lorsque le jeu original a marqué une génération complète de joueurs. SQUARE ENIX s’attaquait donc à une tâche colossale tant dans la recréation de l’univers, de la conservation du scénario ou aussi de moderniser un tant soit peu un jeu qui a plus de vingt ans. Également, comment allait arriver le développeur japonais à tout intégrer de cette oeuvre monumentale surtout qu’il avait annoncé que cette nouvelle mouture serait épisodique?

Fiche technique Final Fantasy VII Remake

  • Date de sortie :  10 avril 2020
  • Style : Jeu de rôle
  • Classement ESRB/PEGI : T/16
  • Développeur : SQUARE ENIX
  • Éditeur : SQUARE ENIX
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Exclusif sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 69,99 €
  • Site officiel
  • Code numérique envoyé par SQUARE ENIX

Le scénario toujours au premier plan

Parmi les éléments qui ont rendu Final Fantasy VII si spécial est la richesse de son scénario. Pour les nouveaux joueurs n’ayant pu l’expérimenter auparavant, nous incarnons Cloud Strife. Il est un mercenaire faisant anciennement partie de SOLDIER, un groupe de combattants d’élite employé par la grande compagnie Shinra. Un de ses premiers contrats en tant que mercenaire sera de participer à la destruction d’un réacteur d’énergie avec un groupe environnementaliste extrémiste nommé AVALANCHE.

Final Fantasy VII Remake - Réacteur

Ce groupe élabore ses plans dans le but de contrecarrer la compagnie Shinra qui draine le Mako, l’énergie vitale à la planète. Question de garantir la pérennité de celle-ci, AVALANCHE tente de mettre des bâtons dans les roues à Shinra. Toutefois, on se rend compte rapidement que cette volonté sera difficile à réussir et que tout un jeu politique se fait en coulisse.

Reprise et continuité dans ce Final Fantasy VII Remake

Un des points qui, personnellement, me faisait un peu peur au début, était de comment SQUARE ENIX allait reprendre l’intégralité d’un scénario si riche tant en contenu qu’en rebondissements. Sur ce point, c’est à mon avis un sans failles. Tout ce qu’on a connu par le passé est de retour. Du moins, tous les évènements marquants y sont. De plus, le développeur s’est donné la liberté d’ajouter quelques éléments supplémentaires qui agrémentent à merveille l’histoire déjà présente.

Parmi les éléments que j’ai particulièrement appréciés, notons la recréation en toutes pièces de certaines scènes présentes dans l’original, mais avec une facture visuelle moderne. Nous avons vraiment l’impression de jouer à un jeu actuel tout en étant plongés dans nos souvenirs d’il y a vingt ans.

Un parcours un peu linéaire mais très agréable

Un autre point qui m’intriguait également dans Final Fantasy VII Remake était comment, avec le modernisme actuel, allait faire SQUARE ENIX pour sortir de sa linéarité connue des dernières années. En effet, les derniers jeux de la série ont souvent été critiqués pour leur côté linéaire enlevant une des forces des Final Fantasy qui est de chercher et trouver des trésors, avoir la possibilité de faire progresser notre personnage comme bon nous semble, etc.

Encore une fois, cet élément est totalement réussi de mon point de vue. Il est certain que le chemin de la quête principale semble facile à suivre. Donc, pour des néophytes des jeux de rôle, il s’agit d’une bonne chose. Par contre, de mon côté, je m’assurais toujours de regarder ma carte, pour ne pas oublier une section que j’aurais pu oublier ou un petit passage peu visible qui m’aurait échappé. Des trésors, parfois très importants, pouvaient s’y trouver.

Final Fantasy VII Remake - Midgar

De plus, outre l’histoire principale, dans toutes les villes que nous traverserons, des quêtes secondaires nous seront proposées. Celles-ci sont souvent non obligatoires mais encore une fois, elles peuvent révéler un pan de l’histoire intéressant ou même des items importants. Ces aventures de second ordre ne sont pas toutes du même calibre. Par contre, je n’ai pas senti qu’elles avaient été conçues que pour du remplissage de contenu. J’avais le goût de toutes les faire et notez que, selon l’ordre ou lesquelles vous effectuer, le résultat de la quête principale peut être en partie modifié.

Les personnages, toujours aussi attachants

Final Fantasy VII a toujours eu un cachet spécial grâce à ses personnages. Et ce, même dans une ère où la seule façon de les faire vivre était par les textes. Nous avions pu avoir une idée de ce qu’étaient les personnages du jeu en parole suite à la parution du film Final Fantasy VII : Advent Children (si vous ne connaissez pas l’histoire, le film se passe après les évènements du jeu et peut divulguer des éléments d’histoire importants). Par contre, un film et un jeu sont totalement différents. Ceci dit, l’âme des personnages a été conservée et certaines façons de réagir de ceux-ci il y a vingt ans sont beaucoup mieux présentées maintenant. Il ne prend que quelques minutes pour qu’on s’attache à nouveau à ce groupe d’individus qui aura marqué tant de joueurs dans le passé.

Une facture visuelle impressionnante

La série Final Fantasy nous a toujours habitués à une superbe qualité visuelle incluant un mélange de cinématiques pendant notre expérience de jeu. Encore une fois, Final Fantasy VII Remake ne fait pas exception. La fluidité entre les séquences de jeu et d’histoire qui nous est présentée sous la forme de séquences animées est impressionnante. Ces dernières sont magnifiques et nous montrent encore une fois le talent du studio japonais. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de m’arrêter pour regarder tout ce qui se présentait devant moi.

Final Fantasy VII Remake - Aerith

Toutefois, pendant les séquences de jeu, on peut néanmoins noter certains petits défauts. Pour ma part, c’est loin d’être un problème. En effet, ceux-ci se présentent dans le niveau de détail des textures des environnements que nous traversons. Les personnages et les effets de lumière et de particules sont superbes. Les environnements, par moment, un peu moins. Ceci étant dit, j’ai comme l’impression qu’il s’agit d’un manque de performance des consoles actuelles. Ce n’est donc pas, pour moi, quelque chose qui m’a déplu. L’expérience visuelle générale, tant au niveau de sa facture, son genre et les transitions entre jeu et séquences scénaristiques, est sans failles. Par moment, il y a tellement de choses qui se passent en même temps à l’écran que je crois qu’il était peut-être nécessaire de diminuer les textures de l’environnement pour conserver cette fluidité si appréciée.

Final Fantasy VII Remake - Aerith

Des mécaniques de jeu modernes

Le genre des jeux vidéo de rôle a grandement évolué avec les années. Par contre, certains titres ont eu de la difficulté à faire cette transition. Notamment, la série Final Fantasy des dernières années. Ce qui m’apportait quelques craintes quant à la venue de Final Fantasy VII dans cette modernité. Comment SQUARE ENIX allait réussir à conserver l’essence du jeu mais en conservant le dynamisme des jeux actuels?

Un jeu de rôle d’action

Rapidement, c’est totalement réussi! À mon avis, je n’ai pas eu autant de plaisir depuis longtemps avec un jeu de rôle. Il s’agit d’un système de RPG d’action où l’on contrôle un leader de groupe à la troisième personne. Que ce soit dans nos voyages dans les différents environnements que lorsque nous nous combattons, les transitions sont invisibles. Par défaut, nous contrôlons Cloud et lors de combats, nous pouvons nous battre à l’épée librement comme on pourrait un peu le faire dans un titre de Zelda.

Final Fantasy VII Remake - Combat

Où cela devient intéressant, c’est quand nous avons totalement accès à nos choix de stratégie. En effet, même si nous contrôlons un personnage en particulier, le leader du groupe, nous pouvons ralentir le temps pour choisir quelles habiletés ou quels sorts magiques nous effectuerons. Et ces stratégies, nous pouvons les déterminer pour les trois membres de notre groupe. Pour plus de latitude, il est même possible de changer de personnage en temps réel pendant les combats. C’est très nerveux, rapide et nos choix sont très importants dans des combats plus difficiles.

Les matérias et la configuration de notre arsenal

Encore une fois, SQUARE ENIX a réussi à conserver l’essence de Final Fantasy VII à travers des matérias et de notre équipement. Il faut encore équiper ces petites boules magiques à notre arsenal pour être en mesure d’utiliser la magie. Chacune montera en niveau en les utilisant et les stratégies que nous utiliserons feront que notre style de jeu sera teinté par notre gestion des matérias. Il est honnêtement très simple de comprendre comment les utiliser mais choisir lesquelles est une autre paire de manches. Néanmoins, je suis plutôt certain que c’est un choix de design permettant aux joueurs de choisir vraiment leur façon de jouer leurs personnages.

Au niveau de notre équipement, notons que nous pouvons améliorer nos armes pour les mettre à notre goût et à notre style. Chacune possède une habileté que nous pouvons apprendre et ensuite, tout dépendant de notre style de jeu, il est possible de conserver notre arme du début tout au long du jeu. Par exemple, l’épée Buster de Cloud est probablement la plus équilibrée disponible et peut être elle aussi améliorée avec le temps. Par exemple, on peut lui ajouter des réceptacles de matéria lors d’améliorations.

Verdict sur Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake est une réussite sur tous les points de vue. Il est certain que les connaisseurs du jeu original seront peut-être un peu plus charmés par cette reprise d’un des jeux les plus connus de l’histoire des jeux vidéo. Néanmoins, pour ma part, il est accessible à tous les amateurs d’aventure et de jeux de rôle.

Final Fantasy VII Remake - Midgar

C’est un gros tour de force qu’a réussi SQUARE ENIX car s’attaquer à un titre de cette ampleur pouvait sembler un échec certain. Pour ma part, c’est totalement le contraire bien que je n’étais pas convaincu de l’idée d’un jeu épisodique au départ. Toutefois, la qualité et la quantité de contenu dans cette première partie valent amplement le prix de vente et nous permettent d’espérer d’autres épisodes de cette qualité dans le futur. En fait, l’attente va être longue pour continuer l’histoire de Cloud et de ses compagnons dans leur quête de sauver la planète.

Il ne m’arrive pas souvent d’être totalement accroché à un titre, mais Final Fantasy VII Remake a réussi à le faire. C’est un emballage complet où le scénario est au premier plan. Notamment par l’équilibre réussi entre les cinématiques d’une grande qualité et les phases de jeu où nous entrons totalement dans l’action. Rien n’a été oublié… Même certains petits mini-jeux présents précédemment. Finalement, même après vingt ans, nous pouvons toujours nous identifier dans les personnages de Final Fantasy VII. De plus, ceux-ci sont une des raisons pourquoi il est difficile de lâcher ce titre et, cette fois-ci, attendre la suite de leurs aventures.

Si vous avez terminé le jeu, venez lire notre article sur la fin !

NOTES
Note d'enthousiasme
10
PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.