Biomutant : lorsqu’un RPG rencontre le kung-fu

Biomutant se faisait attendre depuis très longtemps. Après plusieurs reports, le voici enfin arrivé. Est-ce que THQ Nordic et Experiment 101 ont livré la marchandise ? À vrai dire, je suis mi-figue mi-raisin. Visuellement intéressant, Biomutant nous offre aussi l’occasion de découvrir un personnage complètement déjanté. La découverte de la carte me fait penser à Far Cry pour les camps ennemis. Quant aux déplacements rapides, on peut faire allusion aux Immortals Fenyx Rising ou encore tout bon RPG. Qu’en est-il vraiment ?

Fiche technique de Biomutant

  • Date de sortie : 24 mai 2021
  • Style : RPG
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Experiment 101
  • Éditeur : THQ Nordic
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC et Stadia
  • Testé sur Xbox Series X
  • Prix lors du test : 59,99$ CAD / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Histoire

Vous êtes devant un monde post-apocalyptique avec Biomutant. L’Ancien Monde n’est plus et des ruines abondent de tous les côtés. Différentes tribus ont pris le contrôle des terres et vous devrez faire un choix. Laquelle allez-vous accompagner pour la quête de libération de l’arbre de vie ? Serez-vous du côté des ténèbres ou de la lumière ?

N’inquiétez-vous pas. Peu importe votre choix au départ, vous pourrez faire des actions qui vous feront pencher d’un côté comme de l’autre. Cet aspect du jeu est intéressant et apporte une touche réaliste à notre approche avec notre protagoniste.

Même si le scénario de Biomutant semble commun à tout bon RPG, il sort du lot avec une narration de qualité. Le seul jeu qui me vient à l’esprit qui lui ressemble pour ce point, c’est Immortals Fenyx Rising. L’humour est bien présent et fait du bien.

L’ambiance

Sans être fondamental pour avoir une bonne expérience de jeu, le visuel nous permet de nous intéresser davantage à Biomutant. Certes, ce n’est pas par ses graphiques que Biomutant nous jettera par terre. Toutefois, le rendu est plus qu’honnête et s’affiche en 4K native sur Xbox Series et 4K optimisée sur PS5. Le jeu est bâti pour la dernière génération de consoles et Xbox fait mieux quant à la rétrocompatibilité.

J’en parle souvent, mais ce qui me charme de Biomutant est aussi ce qui me dérange. Le narrateur vient souvent freiner nos élans et le rythme du jeu en souffre. Je m’attendais à un jeu d’action, mais j’ai eu quelques fois l’impression d’être dans un walking simulator. Il doit y avoir plus d’ennemis et moins de scènes narratives. C’est tout le contraire qui se passe dans Biomutant. Même si les combats sont exaltants, le tout se termine souvent rapidement et on retombe alors dans la narration et l’ennuie la plus totale.

Style de jeu

Kung-fu et RPG riment avec combats ? C’est bien le cas ici. C’est un point positif de Biomutant et ils doivent mettre l’emphase là-dessus pour les prochaines mises à jour. Les ennemis ne sont pas toujours faciles à vaincre et c’est parfait ainsi !

On nous force alors à améliorer notre héros et à améliorer chaque pièce d’équipement. Malheureusement, la gestion de l’inventaire est un véritable chaos. Avec une telle complexité de personnalisation, il aurait été impératif d’avoir un système comme tout bon RPG qui se respecte. J’ai quand même eu du plaisir à choisir mes armes, les améliorer et aussi modifier mes équipements de protection. C’est nécessaire pour avancer, car on peut vite faire face à des ennemis assez coriaces.

Vous devrez acquérir différents types de points de personnalisation à travers votre périple. Chacun d’entre-eux vous permet d’obtenir des pouvoirs spéciaux. Alors, quelle sera votre approche ?

Mon avis

Biomutant est un jeu rempli de promesses. Il peut plaire à certains joueurs, mais déplaire à d’autres. Je me suis situé dans les deux catégories. Les combats sont intéressants, mais l’environnement autour semble vide. Heureusement, les graphismes sont plus que corrects. Sur PS5, Biomutant s’affiche à 60 images par seconde. Pour ma part, j’ai adoré la narration. Malgré qu’elle soit souvent trop présente, elle est de qualité et nous offre vraiment un avantage pour comprendre l’histoire.

Là où le bât blesse, c’est pour le système de gestion du personnage et des quêtes. Comme discuté précédemment, on a l’impression de faire un pas de vingt ans en arrière. On doit passer par le menu principal et se diriger de gauche à droite au lieu d’avoir un système de sac à dos qu’offrent la plupart des jeux aujourd’hui. Ce qui est le plus intéressant d’un RPG, soit de faire progresser notre personnage, devient vite un cauchemar. On comprend mieux après quelques heures de jeu, mais on se lasse rapidement. Pour toutes ces raisons, je n’ai pas eu le plaisir escompté avec Biomutant.

Biomutant : lorsqu’un RPG rencontre le kung-fu
Biomutant est l'équivalent d'un livre avec une magnifique couverture dont les pages sont souvent malheureusement vides. Le jeu est bien narré et même divertissant, mais ce narrateur vient freiner notre élan. Est-ce un jeu d'action ou livre d'aventure ? On ne sait pas toujours sur quel pied danser. J'ai rapidement perdu mon intérêt, et ce, malgré que j'y suis retourné plusieurs fois pour le test. J'ai eu du plaisir, mais j'ai aussi vécu plusieurs déceptions. À l'état actuel du jeu, je ne peux malheureusement pas vous le recommander.
6
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE