Age of Empires IV

Age of Empires IV : un retour réussi pour la licence ?

Après de nombreuses années sans nouveau chapitre officiel, le studio Relic entertainment est de retour avec Age of Empires IV afin de permettre à la franchise d’être de nouveau la référence du jeu de stratégie en temps réel. Est-ce que le titre atteint cet objectif audacieux alors qu’il y a de plus en plus de concurrents sur le marché ? La réponse dans ce test complet !

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 28 octobre 2021
  • Style : Stratégie
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Relic Entertainment et World’s Edge
  • Éditeur : Xbox Game Studios
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible uniquement sur PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 79,99$ CAD / 69,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par léditeur

Reprendre de la base

La nouvelle génération ne connaît peut-être pas la franchise et il était essentiel pour ce retour avec Age of Empires IV de proposer une expérience complète qui allait autant plaire aux habitués de la série qu’aux néophytes. Pour ce faire, les développeurs proposent une jouabilité très similaire à ce que l’on retrouvait auparavant et si vous avez déjà joué à un jeu de la franchise vous ne serez clairement pas perdu. L’objectif d’une partie est toujours de récolter suffisamment de ressources pour ensuite recruter des unités et éliminer votre ou vos adversaires. Au cours de la partie, vous allez devoir gérer vos unités, vos villageois, mais aussi l’âge dans lequel vous vous retrouvez. Petit changement de cet opus alors que pour évoluer il faudra construire un bâtiment spécifique qui permettra aussi de déverrouiller des bonus supplémentaires. Il y a très peu de changement et de mon côté je ne suis pas surpris, car l’objectif ici était de reprendre les bases de la franchise. Pour les nouveaux venus, Age of Empires IV propose un didacticiel très complet qui vous explique pas à pas le fonctionnement de la franchise, mais aussi les nouveautés de cet opus. Le tout est très complet et rend les jeux de stratégie en temps réels un peu accessibles.

Age of Empires IV

Des campagnes plus immersives

Age of Empires IV intègre un total de 8 civilisations accessible dès le début du jeu. Si certaines nations comme les Mongoles apportent beaucoup de modifications à une partie avec notamment la possibilité de déplacer ses bâtiments comme on le souhaite ou encore en n’ayant aucune limite de population, d’autres groupes sont plus classiques pour permettre d’apprendre tranquillement tout ce qu’il y a à savoir sur ce type de jeu. Les développeurs du studio Relic Entertainment ont également mis de l’avant une campagne beaucoup plus immersive qui permet de découvrir plusieurs civilisations. Le titre inclut 4 campagnes proposant des missions variées avec en vedette les Français, les Anglais, les Mongols et les Russes. Le tout est accompagné de cinématique, mais aussi de prise de vue réelle mélangeant des éléments de réalité virtuelle par la même occasion. J’ai été assez surpris par ces campagnes alors qu’habituellement je m’intéresse très peu à ce type de mode. Néanmoins, celui d’Age of Empires IV est bien plus immersif que l’on peut imaginer et est une bonne option pour apprendre certains éléments de jouabilité sans trop stresser.

Une direction artistique qui fait jaser

L’un des principaux points de discorde dans la communauté est concernant la direction artistique. En effet, Age of Empires IV n’est certainement pas le jeu avec le plus de détails au niveau des textures ni même avec le meilleur rendu graphique. Il est vrai que la modélisation des unités ou même des bâtiments est certainement en deçà de ce à quoi nous pourrions attendre d’un jeu de 2021. Cependant de mon côté, même si j’étais très sceptique lors de mes premières parties, je me suis finalement habitué à cette apparence qui offre de beaux effets de lumières tout en n’étant pas très gourmande. Pour un jeu qui propose des modes en ligne et qui permet d’affronter des joueurs du monde entier, il est essentiel de ne pas causer trop de lag ou de bogue lors des parties et j’ai l’impression que c’est en lien avec la direction artistique choisie par les développeurs. À noter que le titre propose aussi l’affichage en 4K si vous possédez le matériel nécessaire !

Des collines et de la stratégie

Même si Age of Empires IV n’apporte pas d’énorme changement en termes de jouabilité, on retrouve quelques subtilités surtout si vous êtes déjà un habitué de la franchise. Par exemple, les collines sont plus utilisées par l’intelligence artificielle (ou encore pas vous) pour attaquer et profiter de certains avantages tactiques. C’est notamment utile d’utiliser les portions de la carte surélevées afin d’y installer des archers. De cette manière, votre adversaire doit faire un long détour avant de pouvoir les atteindre et eux peuvent rapidement prendre un avantage sur le combat. Ces subtilités augmentent le niveau de stratégie que l’on retrouve et même si cela peut paraître mineur, c’est ce genre de changement qui différencie cet opus des autres pour les experts de la série. Je note cependant une très faible variété dans l’environnement. Les couleurs et les décors sont souvent identiques et ça devient un peu redondant pour l’œil.

Conclusion

Age of Empire IV ne marquera pas l’histoire, mais propose de remettre des bases solides pour la franchise qui n’avait pas eu droit à de véritables opus depuis plusieurs années. Certaines civilisations apportent une nouvelle façon de compléter des parties tandis que l’accessibilité est à son plus haut niveau avec un didacticiel complet et 4 campagnes très immersives. Quelques bémols au niveau de l’environnement et de la direction artistique qui ne plaît pas à tout le monde, mais au final le titre demeurent amusants et se placent sans aucun doute dans les meilleures expériences du jeu de stratégie en temps réels.

Age of Empires IV
Age of Empires IV : un retour réussi pour la licence ?
Age of Empires IV ne réinvente rien, mais propose une jouabilité digne de l'époque tout en ajoutant quelques subtilités pour faire plaisir aux habitués de la franchise. Si la direction artistique ne fait pas l'unanimité et que l'environnement est très répétitif, le titre réussit tout de même à procurer autant de plaisir qu'auparavant.
8.5
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE