Pixel 6 Pro : l’expérience Google s’offre un processeur custom

L’an dernier, Apple a choisi de laisser tomber Intel pour faire ses propres processeurs et le résultat a été très probant. Un an plus tard, Google arrive aussi avec son processeur custom nommé Google Tensor et les Pixel 6 et Pixel 6 Pro sont les premiers appareils à en profiter. Or, le géant voulait proposer une nouvelle gamme de téléphones à la fois rapide, intelligente et sécuritaire. Et, je dirais que c’est mission accomplie. Le nouveau Pixel offre une mise à niveau très importante sur l’ancien modèle qui en vaut totalement la peine. Je vous explique tout ça ici.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU PIXEL 6 PRO

Affichage– 6.71″ LTPO AMOLED
– 1440 x 3120 pixels
– Jusqu’à 120 Hz
– HDR10+
– Densité de pixels: 512 ppi
Dimensions et poids– 163.9 x 75.9 x 8.9 mm
– 210 grammes
Couleurs– Noir tempête, Blanc Nuageux, Presque ensoleillé (version testée)
Processeur– Processeur Octa-Core Google Tensor
– Vitesse : 2 x 2.80 GHz, 2 x 2.25 GHz, 4 x 1.80 GHz
Mémoire– 12 GB de RAM
– 128 GB de mémoire interne
Système d’exploitation– Android 12
Appareil photo / vidéoAppareils photos arrières :
– 50 Mpx appareil photo grand-angle
– 12 Mpx appareil photo ultra grand-angle
– 48 Mpx appareil téléphoto
Caméra vidéo : Jusqu’à 4K en 60 ips
Appareil photo en façade : 11.1 Mpx ultra grand-angle
Batterie / Autonomie– Li-Ion 5003 mAh
Prix au lancement– À partir de 1179,99$ CAD

Unique en son look

Commençons par son design parce que c’est ce qui capte l’attention en premier. Le Pixel 6 Pro reprend en quelque sorte le look du Pixel 2 et 3 avec la majorité de la coque arrière qui est d’une couleur à l’exception d’une bande dans le haut. Pour le modèle que j’ai testé, par exemple, elle est nommée Presque ensoleillé et la plus grande partie est d’un jaune très pâle alors que le haut est d’un orange assez léger. Cette seconde couleur sert même de finition sur le dessus de l’appareil. J’aime beaucoup les téléphones qui osent avec les couleurs et je trouve que Google a visé juste ici.

Du côté de la prise en main, le cellulaire nous donne aussi une impression d’appareil prémium. Les côtés brillent grâce à la coque en aluminium et il est fait plus sur le long comme les Galaxy Note. D’ailleurs, c’est son matériel qui permet à l’appareil de rester léger en main, malgré sa grande taille. J’aime bien aussi le fait que les côtés de l’écran sont courbés et viennent encore mieux épouser ses bordures. Ça nous donne un écran plus grand et un look plus propre.

Pixel 6 Pro Presque Ensoleillé

Au niveau du design, mon seul reproche c’est la bande où se retrouvent toutes les lentilles des caméras. Je comprends que Google ne voulait pas nécessairement copier Samsung et Apple, mais ici ça sert un peu mal le look. Elle prend toute la largeur de l’appareil et fait presque 2 cm de hauteur. En plus, elle est complètement noire ce qui la détache trop du reste du téléphone qui est très coloré. Esthétiquement, je ne crois pas que ce soir le meilleur choix. Bref, ça reste mineur comme désagrément et le reste compense assez bien.

Rapide et fluide

Le deuxième élément qui est important d’aborder selon moi, c’est la rapidité et la fluidité de l’appareil. Or, au niveau de la navigation, le Pixel 6 Pro est très solide. Avec l’écran qui atteint maintenant le 120 Hz, on a une fluidité accrue en traversant notre téléphone de gauche à droite ou lorsqu’on le déverrouille. Ce n’est pas une révolution, mais c’est juste agréable à l’œil.

Évidemment, Geeks & Com’ traite de gaming avant tout et on ne pourrait pas parler de fluidité et rapidité sans l’essayer avec des jeux. Sans surprise, en cloud tout est très efficace que ce soit via Stadia ou xCloud. L’appareil ne fait aucun compromis. J’en dirais aussi autant pour le streaming de console. Que ce soit pour la PlayStation 5 ou pour ma Xbox Series X, j’avais très peu de latence sur mon réseau et ça me permettait de gamer même si ma copine regardait la TV.

Bien sûr, le vrai test est celui des jeux installés directement sur le téléphone et justement j’avais le titre parfait pour : Diablo Immortal en accès anticipé. Je dois dire que j’ai été agréablement surpris par la prise en main agréable et la fluidité des mouvements du personnage et surtout les attaques. Je n’irais peut-être pas jusqu’à dire qu’il est aussi fluide que mon iPhone 13 Pro Max, mais j’avais un S20 Ultra avant et le Pixel 6 Pro me semble supérieur.

Mais au niveau de la fluidité, ce qui surprend le plus c’est à quel point l’appareil traduit tout rapidement. Un de mes amis m’a envoyé un texto en anglais et immédiatement mon téléphone le recevait déjà traduit en français. En plus, c’est vraiment flexible parce que c’est fait autant dans les SMS que dans Whatsapp, Twitter ou Instagram. Même pour transcrire la voix en message texte, l’appareil m’a impressionné et c’est grâce à la magie du Tensor.

Famille de Pixel 6 Pro

Des caméras qui font les choses différemment

Google n’a jamais traîné de la patte lorsque venait le temps de parler de caméra. La compagnie a rapidement su mettre de l’avant l’utilisation de ses logiciels pour le traitement de ses photos qui font souvent même mieux qu’Apple. Avec le Pixel 6 Pro et Tensor, on va même deux pas plus loin.

Premièrement, au niveau de la puissance des lentilles, le nouveau modèle est mieux que l’ancien. Les trois lentilles ont reçu une bonne mise à niveau dont la principale lentille grand-angle à 50 Mpx, la seconde téléphoto à 48 Mpx et la dernière à 12 Mpx en ultra grand-angle. Puis, je parlais du traitement des photos et je trouve qu’il y a un niveau de réaliste qu’on ne voit pas ailleurs. Souvent que ce soit du côté de Samsung ou d’Apple les photos ont des couleurs trop saturées leur donnant un éclat pratiquement exagéré.

C’est comme s’il y avait une exposition à la lumière plus longue inutilement. Ici, Google vise juste et j’ai plus apprécié le résultat. On l’a d’ailleurs tous vu dans les démos de la compagnie pour montrer les différentes teintes de peau et c’est visiblement réussi.

Un effaceur magique

En fin de compte, ce n’est qu’une question de préférence et on peut dire que les appareils s’équivalent. Par contre, le Pixel 6 Pro a des fonctionnalités qu’on ne voit pas ailleurs à moins d’investir dans un logiciel de traitement de photos souvent dispendieux. Prenons par exemple la fonction effaceur magique. Celui-ci permet de supprimer un objet indésirable qui se serait incrusté dans une photo.

C’est franchement impressionnant et intuitif. On n’a presque rien à faire et le logiciel traite le tout en quelques instants. Bon, ça ne fonctionne pas toujours et Google recommande de l’utiliser surtout sur les éléments plus petits en arrière-plan, mais c’est souvent ça qu’on cherche à enlever. Ça peut être aussi simple qu’un logo ou une personne de trop.

Ce n’est pas parfait, mais on peut voir ici que j’ai pu enlever la laisse et plusieurs éléments du décor qui venaient miner la photo. Par exemple, les toilettes sanitaires et plusieurs poteaux sont carrément disparus comme par magie et c’était vraiment juste une question de quelques secondes pour les enlever.

Pour débrouiller un visage

Ensuite, il y a la fonction de débrouillage de visage qui m’aide énormément. Depuis que je suis né, j’ai de légers tremblements aux mains qui m’empêchent parfois d’obtenir les photos les plus fluides surtout avec les égoportraits. Or, le Pixel 6 Pro me donne un sacré coup de même en traitant la photo. Je peux aussi totalement imaginer des parents qui seront contents d’avoir de belles photos de leur enfant même si celui-ci est souvent agité. C’est parfois tellement difficile de capturer le moment présent, alors les corrections sont appréciées.

Un mode en mouvement

Si vous aimez donner des effets à vos photos, le mode en mouvement est vraiment parfait. D’une part, il permet d’avoir une exposition suffisamment courte pour capturer dans le détail même les objets qui bougent très rapidement. J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à prendre des photos de mon chien qui courait au parc. On peut par la suite la modifier et ajouter des effets sur l’arrière-plan pour lui donner un look de chien ultrarapide. À l’inverse, on peut capter un courant d’eau qu’on peut exposer plus longtemps pour lui donner une sorte d’effet de brouillage très intéressant.

Un Pixel plus sécuritaire

Finalement, en plus de son processeur Tensor, le Pixel 6 Pro intègre aussi la micropuce de sécurité nouvelle génération Titan M2. Encore aujourd’hui, Google capte un petit peu trop de données à mon goût et le contrôle de ce qui est partagé avec les autres applications du Google Store n’est pas aussi solide que sur iPhone.

Par contre, le nouveau hub du Pixel 6 Pro semble nous redonner un peu de contrôle. En effet, Google a regroupé en un seul endroit les autorisations des applications et même un historique de quelles applications ont, par exemple, utilisé le microphone ou la caméra. C’est sûr qu’à la base, ça fait plus peur qu’autre chose de voir ces données-là, mais j’apprécie la transparence additionnelle. C’est aussi là qu’on peut s’assurer de partager des informations clés avec nos contacts d’urgence en cas de besoin ce qui est rassurance.

En plus, le travail du Tensor et du Titan M2 permet au téléphone de plus rapidement capter les tentatives d’hameçonnage pour s’en débarrasser rapidement et de toucher les personnes à risque.

Verdict sur le Pixel 6 Pro

Pour conclure, je trouve que Google a réellement relevé la barre avec sa nouvelle gamme de Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Le téléphone est plus convivial que jamais et il apporte des nouveautés pratiques qu’on ne retrouve tout simplement pas ailleurs. En plus, il offre un design de qualité premium à une fraction du prix des appareils de la compétition en faisant très peu de compromis. Il est aussi excellent en traitement d’image et en capture ce qui fait de lui un des meilleurs appareils Android sur le marché. Bref, si vous magasinez pour un nouvel appareil, le Pixel 6 Pro devrait être en haut de votre liste.

Pixel 6 Pro : l’expérience Google s’offre un processeur custom
On aime
Le design et la finition premium
La qualité des lentilles
Le traitement des photos et les nouvelles fonctions
La fluidité
Le nouveau hub de sécurité
On aime moins
La longue bande noire pour la caméra
Apple demeure plus intéressé pour le contrôle des données partagées
9
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE