Capcom est un éditeur de renom, aux multiples succès. Il sait pertinemment l’impact que possède une licence phare comme Resident Evil, qui aura marqué des générations de joueurs. C’est pourquoi il essaie de la mettre en avant dès que possible et par tous les moyens. À tort ou à raison. À la suite de quoi, on se demandera la pertinence du portage HD d’un remake Gamecube sortie en 2002 lui-même remake d’un opus PlayStation de 1996: Resident Evil premier du nom. Était-ce une bonne idée ?

Fiche technique

  • Date de sortie : 19 Janvier 2015 (PS3-SCEA), 20 Janvier 2015 (PS3-SCEE)
  • Style : Survival-Horror
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 16
  • Développeur : Capcom
  • Éditeur : Capcom
  • Langue d’exploitation : Voix Anglais, Textes Français
  • Disponible sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC
  • Évalué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 19,99 €/$

Le mythe Biohazard

il n’est en rien illogique de récupérer complètement l’opus Gamecube et de le peaufiner au maximum pour ces versions Next-Gen. Enfin… ça, c’est la théorie

Quand on parle de Survival Horror, en général, un seul nom nous vient à l’esprit : Resident Evil ou Biohazard pour le Japon. Même si la saga n’inventera pas le genre, l’œuvre de Shinji Mikami réussira à instaurer des bases qui inspireront d’autres jeux marquants, avec en tête de liste Silent Hill.

Des caméras fixes aux angles morts hérités du jeu de Frédérick Raynal, Alone In The Dark, c’est la mise en scène, ce travail sur l’ambiance sonore et visuelle du titre qui donne toute l’aura effrayante du soft. Et la version Rebirth l’avait bien compris en 2002 en ne se libérant pas des limites techniques de l’opus PlayStation et en gardant ces portes cinématiques et ces zones mortes. Frustration et appréhension, tels étaient les maîtres mots de l’univers Resident Evil. Du coup il n’est en rien illogique de récupérer complètement l’opus Gamecube et de le peaufiner au maximum pour ces versions Next-Gen. Enfin… ça, c’est la théorie.

La douche froide en hiver

Tout ce travail accentue la faiblesse de l’environnement. Au final, la 3D ressort un peu trop du décor, au détriment de la cohésion globale du titre

En réalité, même si les sensations sont identiques la manette en main, on ne peut s’empêcher de croire que Resident Evil HD Remastered aurait mérité un plus grand soin de la part des développeurs.

Commençons par la bande-son qui reste inchangée et donc très bonne. L’ambiance sonore est excellente, surtout au casque et vous surprendra toujours, en adéquation avec les effets de lumière ou de stress des différentes situations.

Visuellement, on a gardé tout l’environnement et on l’a lissé. L’ensemble est plutôt correct, mais tous les décors n’ont pas eu droit au même traitement et ont souvent droit à des textures qui bavent un peu ou sont floutées, surtout au premier plan. Certains lieux emblématiques rattrapent largement ces défauts. Par contre la modélisation 3D subit une seconde jeunesse bien méritée. Les personnages et les zombies ont gagné en épaisseur, en détail et en charisme, et les objets à interactions sont peaufinés minutieusement. Malheureusement, tout ce travail accentue la faiblesse de l’environnement. Au final, la 3D ressort un peu trop du décor, au détriment de la cohésion globale du titre.

Quand politique éditoriale rime avec polémique

Resident Evil HD Remastered ne fonctionnera que sur les nouveaux joueurs, dans une période avec peu de sorties, grâce à un prix très attractif

Qui dit portage dit transposition d’un support à un autre, sans aucun ajout. Et autant dire que si vous attendiez de la nouveauté de la part de Capcom sur Resident Evil HD Remastered, passez votre chemin. Pas de nouveau boss, de nouveaux objets, ou de nouvel épilogue, contrairement à ce que nous proposait la firme lors de la parution du remake Gamecube. Nous avons affaire, hormis quelques extra, à un simple copier-coller.

Vous n’avez jamais fait Resident Evil Rebirth? cette réédition est faite pour vous. Dans l’autre cas, il m’est difficile de recommander l’achat du jeu, surtout si comme moi vous avez craqué pour les versions PlayStation, Gamecube et Wii à l’époque. Pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’éditeur nous fait le coup. C’en est même devenu un classique avec la saga, notamment avec l’opus RE4 réédité à moulte reprise sur tous les supports possibles.

Mais le but n’est pas de débattre de la stratégie marketing de Capcom ou de sa tendance à prendre les acheteurs pour des vaches à lait. C’est certes plus que critiquable, mais c’est aussi une demande du public. Si le fan service est clairement indissociable de cette décision, force est de constater que Resident Evil HD Remastered ne fonctionnera que sur les nouveaux joueurs, dans une période avec peu de sorties, grâce à un prix très attractif. Pour autant, cela n’impact en rien la qualité intrinsèque du titre.

De nouvelles aiguilles dans une botte de foin

Utile pour les esquives, la nouvelle maniabilité est cependant moins précise que l’original et demandera un temps d’adaptation

Quant aux extra, revenons-y un instant. Vous pourrez avant tout choisir l’affichage du jeu: étiré à l’écran en 16:9 ou en 4:3 pour un rendu original. Sympathique et peu anecdotique puisque nous pouvons jouer avec le duo Jill/Chris, modélisé depuis la version Rebirth, mais aussi de l’opus Biohazard 5, et qu’ils seront par ailleurs mis en valeur par l’affichage en 16:9.

La grande nouveauté n’est autre que la maniabilité. Cette dernière a droit à une cure de rajeunissement, avec un déplacement moderne du personnage au stick. Utile pour les esquives, elle est cependant moins précise que l’original et demandera un temps d’adaptation pour arrêter de se jeter volontairement dans les bras de nos amis zombies. Encore une fois, le choix est modulable, et il vous sera aisé de passer de la version moderne à l’original en passant par les menus, pour la joie des harcore gamers et des nouveaux venus.

Pour terminer il sera possible de comparer nos scores avec nos amis ou le reste du monde sur internet avec la synchronisation de nos comptes PSN, XBL ou Steam avec un ID Capcom. Il vous sera aussi possible de voir vos scores personnels à la fin du jeu avec un tableau récapitulatif. Un ajout qui plaira à la plupart des joueurs.

Conclusion

Il sera très difficile de retourner une nouvelle fois dans le manoir Spencer si vous êtes un fanatique inconditionnel de la licence, tant l’apport est extrêmement minime par rapport à la version Gamecube, le meilleur remake vidéoludique au monde. Pour autant, l’expérience de jeu est toujours aussi jouissive et effrayante à souhait et les quelques ajouts suffiront à contenter les nouveaux joueurs qui s’y risqueront, pour un prix très modique. Resident Evil HD Remastered est à réserver aux néophytes du genre et de la saga.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Quel est votre avis sur les remakes à répétition qu’on nous propose de plus en plus ces derniers mois ? Dites-le-nous dans les commentaires !

resident evil hd remastered

NOTES
Niveau d'enthousiasme
8
PARTAGER
Rédacteur en Chef de la section Jeu Vidéo, administrateur d'une association sur la thématique du Jeu, et grand aficionado du domaine numérique. Passionné de Cinéma, de musique, de dessin, de jeu, de littérature, de NBA, et de la vie en général.