Le mois d’avril étant arrivé, la nouvelle saison de la Major League Baseball vient tout juste de débuter. Pour souligner le début de la nouvelle saison, Sony nous arrive encore cette année avec son exclusivité PlayStation, MLB The Show 16, développée par SCE San Diego Studio. Pour cette troisième édition sur la petite dernière de Sony, le studio de San Diego a voulu conserver ses bases solides tout en s’attaquant au réalisme du jeu et aux modes en ligne afin de se démarquer dans le monde des simulations sportive, mais est-ce que le pari est réellement réussi ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 29 mars 2016
  • Style : Simulation de baseball
  • Classement ESRB/PEGI : E/PEGI 3
  • Développeur : SCE San Diego Studio
  • Éditeur : Sony Computer Entertainment
  • Langue d’exploitation : offert en anglais
  • Édition disponible sur PlayStation 3 et PlayStation 4
  • Évalué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 79,99 $/49,99 € sur le PlayStation Store
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Une simulation sportive plus réaliste

Pour cette nouvelle édition, un bonne partie du temps de développement a été mis sur le réalisme du jeu, afin que le joueur se sente comme s’il était devant un vrai match de baseball. Les stades sont presque identiques aux vrais, la majorité des petits détails et des particularités de ceux-ci sont présent, tout comme les toits rétractables qui sont de plus en plus présent dans les nouveaux stades de la Ligue Majeure de Baseball. Cependant, plusieurs irrégularités claires sont présentes dans le jeu et n’ont toujours pas été corrigées plus d’une semaine après la sortie. Par exemple, au Rogers Center de Toronto, le mur derrière le frappeur est vert lime dans le jeu, alors qu’il est bleu en réalité. C’est dire le niveau de détail du titre pour qu’une errer comme celle-ci devienne très visible.

De plus, l’ambiance générale a été revue. Fait rare dans un jeu de sport, les supporters dans les tribunes ont l’air humains et la quantité de ces derniers dans les tribunes est assez impressionnante. L’une des nouveautés sur laquelle les développeurs ont mis l’accent lors de la commercialisation du jeu est l’ajout de plusieurs milliers de lignes de description. Malheureusement, ceci est un échec.

Il y a trop de textes, et souvent, on se retrouve avec une description qui ne REFLÈTE pas du tout l’action en cours.

Un double devenait parfois un roulant au premier, tandis qu’un circuit pouvait devenir une fausse balle, et là, je parle aux connaisseurs !

Le studio de San Diego a également fait appel à des statisticiens afin d’augmenter la banque d’information sur chacun des joueurs présents dans le jeu. Chaque jour, de nouvelles informations sont disponibles et peuvent influencer les statistiques et la performance des joueurs dans le jeu. Dans le mode Diamond Dynasty, ce concept a encore été poussé plus loin. Des étoiles représentant la côte actuelle d’un joueur ont été ajoutées et ils peuvent avoir un impact non seulement sur la côte global du joueur, mais également sur ses réactions dans un match et ses différents attributs.

MLB 16 DailyMatchupRatings

Un Road to the Show amélioré?

Lorsque l’on joue à MLB The Show 16, nous pouvons vite sentir que l’accent a été mis sur le Road to the Show. Il s’agit effectivement du mode de jeu le plus populaire, mais personnellement, je préférais l’ancienne version.

Le changement le plus intéressant est sans aucun doute la possibilité de disputer une série de matchs sans aucun temps de chargement.

Par contre, cela a amené la disparition de la pratique au bâton avant chaque match, ce qui était, selon moi, très utile avant une partie lorsque je n’avais pas joué avec mon joueur depuis quelque temps. Un autre ajout marquant est sans aucun doute l’ajout d’une journée de recrutement, appelée Bowman Scout Dayoù le joueur doit bien performer dans plusieurs épreuves, tant au bâton qu’en défensive, afin d’améliorer son rang de sélection. Par contre, si vous continuez votre carrière de MLB the Show 15, vous n’aurez même pas connaissance de cet ajout. Des aptitudes ont également été ajoutées à ce mode de jeu, notamment le Show Time qui permet de ralentir le temps au bâton ou en défense afin de réaliser un jeu spectaculaire. Malheureusement, en phase offensive, il est injouable. En plus d’être difficile, actionner cela amène un zoom vers la balle qui est imprévisible et rapide, au point où il m’est arrivé de perdre la balle de vue et toute perspective entre le lanceur et le frappeur.

Et les autres modes de jeu MLB The Show 16?

Pour cette nouvelle édition, les modes de jeux qui ont fait la popularité de la série sont tous de retour, que ce soit le populaire Road to the Show, les matchs en ligne ou le concours de coup de circuit. Les principales additions sont surtout dans le jeu en ligne, où deux nouveaux modes ont été ajoutés au Diamond Dynasty: le Conquest Mode, qui ressemble étrangement à une version baseball de Risk solo face à l’ordinateur, et Battle Royale, où deux joueurs s’affrontent en ligne avec leur équipe. Tous les matchs dans ces deux nouveaux modes durent trois manches ce qui permet de jouer même lorsque le temps libre est limité.

Dans Conquest Mode vous devez devenir le maître des États-Unis en faisant l’acquisition des fans lorsque vous battez une équipe des ligues majeures. Le concept est intéressant, sauf qu’une partie peut être assez longue dépendant du niveau de difficulté, le nombre de fans gagnés dépendant de cette difficulté.

Pour Battle Royale, il faut remporter des parties en ligne pour remporter des prix qui permettront d’améliorer notre équipe ou notre pro. La première entrée est gratuite, mais après deux défaites, le joueur est exclu et doit payer 1 500 stubs. Certes, il est possible d’obtenir cette monnaie du jeu dans tous les différents modes, mais le joueur en obtient que rarement, il faut donc débourser pour en acheter sur le PlayStation Store.

Également, pour ajouter à la durée du jeu, des missions ont été ajoutées. Ces missions permettent, selon le capitaine, d’obtenir des joueurs, de l’équipement ou même des Stubs. Très variées, elles peuvent être de plusieurs natures, mais trop de missions sont reliées à l’achat de joueurs qui nécessitent l’achat de monnaie. Certes, il est possible de les atteindre sans, mais c’est tout de même difficile, ce qui me rappelle étrangement le modèle de EA.

MLB 16 Missions Team Collect Floyd Flashback

En conclusion

Pour conclure, ce jeu est pour les vrais fans de baseball. En étant moi même un fan, j’ai tout de même apprécié le jeu malgré ses défauts. Un nouveau venu dans ce sport pourrait quand même l’apprécier, mais certains modes de jeux seraient plus difficile, notamment à cause des nombreux termes spécifiques au baseball. L’évolution des statistiques des joueurs est une excellente idée, mais il faudra voir comment le studio va gérer tout cela lorsque la saison se terminera. Par contre, le studio aurait dû mettre moins d’attention aux Road to the Show  pour développer en profondeur les nouveaux modes. Le potentiel de diminuer le fossé qui le séparait des autres jeux de sports est très présent, mais il manque encore un petit quelque chose.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Passionné de jeux vidéo et de sports, j'étudie présentement en Communication publique à l'Université Laval. Je suis aussi journaliste sportif pour le journal Impact Campus.