Après près de 4 ans de développement, Dapper Penguin Studios a finalement réussi à terminé la première version de son jeu de gestion indépendant Rise of Industry. Les joueurs avaient déjà eu l’occasion de mettre la main sur le titre depuis quelque mois en accès anticipé. Cependant, ce n’est que depuis le 2 mai dernier que la version officielle du titre est disponible sur PC via la plateforme de téléchargement Steam. Souhaitant mettre de l’avant la gestion des ressources, est-ce que Rise of Industry réussi à se démarquer de la concurrence ? La réponse dans ce test complet !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 2 mai 2019
  • Style : Gestion
  • Classement ESRB/PEGI : TBA
  • Développeur : Dapper Penguin Studios
  • Éditeur : Kasedo Games
  • Langue d’exploitation : Interface et texte en français
  • Testé effectué sur PC
  • Prix lors du test : 33,99 $ / 29,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

De la récolte à la transformation

Tel qu’indiqué dans l’introduction de ce test, Rise of Industry est un jeu de gestion dans lequel le joueur doit récolter des ressources pour ensuite les envoyer dans une usine et terminer de vendre un objet transformé. Le jeu permet vraiment de suivre la chaîne de production complète. J’ai été agréablement surpris par ce côté et c’est ce qui démarque réellement le jeu des autres expériences du même genre. Pour approfondir un peu le concept de base, Rise of Industry permet aux joueurs de gérer l’offre et la demande. Vous devez, donc, adapter votre production et vos usines afin de combler des besoins dans les différentes villes proposées. L’objectif est de produire uniquement des objets que vous allez pouvoir vendre par la suite. Un peu comme dans la réalité, le profit est la clé du succès et il est inutile de récolter une ressource que vous n’avez pas besoin.

Une carte créée de manière procédurale

Votre terrain de jeu sera toujours différent dans Rise of Industry avec des cartes générées de façon procédurale. Il est, donc, très rare de tomber sur 2 cartes identiques. La carte est par la suite divisée en région et parmi celle-ci, on y retrouve de nombreuses villes ayant tous des besoins particuliers. En plus de la gestion de vos ressources et de vos usines, il est essentiel de gérer efficacement votre stockage. Ce dernier permet d’agir comme un tampon entre le transport des ressources et les objets à vendre. De cette manière, on peut partager équitablement les ressources en direction de plusieurs villes et magasins. De ce côté, je trouve que le jeu est très complet. Il est possible de contrôler précisément les moindres déplacements de ressources. On ressent vraiment la pression d’être un gestionnaire d’entreprise alors que chaque décision peut avoir un impact sur notre profit à terme.

Débuter par la micro-gestion

Si le titre est très complet au niveau des options possibles pour gérer son entreprise, Rise of Industry peux rapidement devenir plus complexe. En effet, au début, on arrive à combler les besoins des villes en récoltant 2 ou 3 ressources pour ensuite les envoyer dans notre usine de transformation. Une fois le cycle complété quelque fois, on peut débuter la vente de nos objets. Ici, on parle, donc, de micro-gestion. C’est un concept assez simple à appliquer après le très court didacticiel. Tout se complique drôlement par la suite ! On doit gérer le nombre de ressources à envoyer à chaque usine tout en assurant une production uniforme pour jamais être en insuffisance de fond. On doit également gérer les concurrents qui feront tout pour que leur produit soit meilleur. Sans oublier l’impact environnementaux que cause notre succès. Si le tout sur papier peux être considéré comme des qualités, j’ai malheureusement constaté qu’ils étaient des défauts. Rise of Industry ne propose pas suffisamment d’aide au joueur afin qu’un néophyte puisse s’amuser. J’ai même réussi à faire faillite après 15 minutes de jeu seulement… Selon moi, c’est l’un des principaux défauts du jeu et les premières mises à jour n’ont pas encore réparer ce problème.

Et pour la suite ?

Les développeurs l’ont annoncé, et même si le jeu n’est désormais plus un titre en accès anticipé, Rise of Industry devrait bénéficier de l’ajout de contenu tout au long de sa vie. L’équipe de Dapper Penguin Studios prévoit déjà l’intégration de nouvelles ressources et de nouveaux bâtiments pour offrir un peu plus de diversité. De mon point de vue, c’est le meilleur moyen pour que ce jeu de gestion demeure intéressant. Aujourd’hui, si on compare avec des titres tels que Cities Skylines qui propose plusieurs contenus téléchargeable chaque année, Rise of Industry n’aura pas le choix de faire la même chose. il est essentiel de rester toujours intéressant pour les nouveaux joueurs tout en poussant les anciens à venir rejouer. Un défi de taille attend les développeurs, mais j’ai bien l’impression qu’il ne devrait pas y avoir de problème.

Conclusion

Rise of Industry est un jeu de gestion assez complexe et à mes yeux pas du tout adapté aux néophytes du genre. Même si le titre permet d’Incarner réellement un gestionnaire avec la gestion des ressources, du transport, des conséquences environnementales ou encore l’offre et la demande, le jeu développé par Dapper Penguin Studios nécessitera quelques ajustements pour être plus accessible. Néanmoins, les habitués des jeux de gestion retrouvent ici un titre original permettant de découvrir les rouages de la société de consommation.

NOTES
Note
7.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.