C’est en 2016 que le studio américain et indépendant Monster Games à lancé la série Nascar Heat. Encore aujourd’hui, l’équipe est épaulé par l’éditeur 704Games. Cette compagnie à d’ailleurs été créer dans l’unique but de développer des expériences vidéoludique sur la populaire série de course automobile Nascar. Avec l’important investissement de la société médiatique Motorsport Network, les étoiles étaient alignées afin que Nascar Heat 4 soit le plus ambitieux chapitre de la franchise. Les développeurs, ont-ils réussi leur coup de circuit ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 13 septembre 2019
  • Style : Course automobile
  • Classement ESRB / PEGI : E / 3
  • Développeur : Monster Games
  • Éditeur : 704Games
  • Langue d’exploitation : Disponible uniquement en anglais
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Testé sur Xbox One
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de lancement de Nascar Heat 4

Une carrière toujours plus immersive

L’un des points forts de ce Nascar Heat 4 est qu’encore une fois, les développeurs du studio Monster Games tentent de plonger le joueur dans une immersion la plus totale. Le mode carrière est, donc, amélioré afin d’atteindre cet objectif. Tout d’abord, il est désormais possible de personnaliser son pilote de course et de modifier son apparence générale. S’il s’agit d’un élément purement esthétique, je dois avouer avoir eu l’impression de vraiment incarner mon pilote. Un sentiment d’appartenance qui n’était pas présent dans les précédents opus de la série.

Personnaliser votre pilote

Afin d’atteindre l’étape supérieure, vous devez encore passer dans les catégories inférieures de la série Nascar. Pour ce faire, vous devez atteindre des objectifs, réaliser des performances et surtout en mettre plein la vue. Plus une équipe vous remarque, plus il y a de chance qu’elle vous offre un contrat pour une saison complète. À noter, que vous pouvez piloter dans plusieurs séries à la fois. Je trouve cette manière de fonctionner à coller à la réalité alors qu’il est très rare qu’un pilote que personne ne connaît ait une place dans une équipe Nascar dès le départ.

On commence tous sur la terre

Une interface améliorée

L’un des autres défauts des précédentes éditions était l’interface qui était beaucoup trop chargé et qui manquait grandement de fluidité. Nascar Heat 4 corrige le tir en offrant des menus qui nous rappellent la plupart des autres jeux de courses et de sports disponibles actuellement sur le marché. Malheureusement, les temps de chargements n’ont pas été améliorés et malgré une meilleure efficacité dans les menus, on se retrouve toujours à devoir attendre parfois de plusieurs minutes pour lancer une épreuve. Selon moi, il y a place à l’amélioration en effectuant un peu plus d’optimisation.

Des menus mieux conçus !

Des voitures qui brillent

En tant que développeur indépendant, il n’est pas toujours évident d’offrir un rendu de qualité au niveau des graphismes. Cependant, et tel qu’indiqué dans l’introduction de ce test, l’important investissement de la société médiatique Motorsport Network avait pour but de palier à ces problèmes. Je dois avouer que j’ai été agréablement surpris dès les premières minutes de jeux. Tel que les développeurs l’avaient annoncé, Nascar Heat 4 est sans contredit le plus beau visuellement de la franchise. Un aspect non-négligeable qui permet d’améliorer grandement la qualité générale du titre.

Des textures bien meilleures qu’auparavant

Une présentation sans saveur

Si l’aspect visuel de Nascar Heat 4 est bien meilleur que ces prédécesseurs, je ne peux pas en dire autant de la présentation officielle des courses. En ayant les licences officielles de plusieurs circuits, pilotes et catégories de course, j’avais imaginé qu’il y ait un peu plus de personnalité. Sans être absente, on ne ressent pas du tout que nous sommes devant une course de la série Nascar. Les commentaires des présentateurs ne sont pas assez diversifiés tandis qu’il n’y a pratiquement pas d’émotion lorsque l’on remporte une course. L’ambiance visuelle et sonore devrait représenter les efforts des pilotes qui, pendant des centaines de tours, se sont battus afin de franchir la ligne d’arrivée en premier.

L’intensité d’une course n’est pas bien représentée

Attention, j’arrive !

Au niveau de la jouabilité, Nascar Heat 4 propose comme les autres opus de la franchise une conduite plutôt axée sur l’arcade. Même si les développeurs ont proposés un peu plus d’options pour offrir un peu plus de réalisme dans nos combats sur le bitume, l’ensemble de nos affrontements avec l’intelligence artificielle reste assez simple. Il suffit d’avoir une voiture plus performante ainsi que d’une bonne trajectoire et vous pouvez sans aucun problème les dépasser. C’est cet aspect qui, selon moi, affecte plus le jeu. Sans grande adversité, on se lasse tranquillement de Nascar Heat 4 et on passe à autre chose.

L’intelligence artificielle n’offre pas une grande adversité

Conclusion

Nascar Heat 4 était le plus prometteur sur papier de la série. Avec des investissements majeurs, les joueurs étaient en droit de s’attendre à un titre bien meilleur que ces prédécesseurs. Si du côté visuel, le jeu est bel et bien plus beau que les anciens opus de la franchise, l’intelligence artificielle est toujours le plus gros boulet. Même avec un mode carrière plus complet ainsi qu’une amélioration de l’interface utilisateur, Nascar Heat 4 peux rapidement devenir lassant avec des courses de moins en moins serrées.

NOTES
Note
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.