Les condos se font de plus en plus petits à Montréal et les gens manquent de place. En plus, la mode est au design épuré et aux espaces dégagés autant que possible. Or, bien que les téléviseurs se font de plus en plus minces, ils prennent beaucoup de place et, une fois accrochée, c’est pas mal pour toujours. C’est pourquoi lorsque j’ai emménagé il y a cinq ans, j’ai d’abord regardé du côté des projecteurs. Malheureusement, à l’époque, on était loin d’une image nette et d’aussi bonnes qualités que sur une télévision avec en plus un prix plus raisonnable. Cinq ans plus tard, la technologie a énormément progressé et le Epson Home Cinema 3800 en est le meilleur exemple. Je vous explique pourquoi ici.

Une installation facile

Tout commence avec l’installation et, à ce niveau, difficile de faire mieux qu’un projecteur. Il suffit de choisir l’emplacement, de brancher le câble d’alimentation et vos appareils HDMI, puis le tour est joué. Tout ce qui pourrait vous ralentir serait de l’installer au plafond. Or, ça ne devrait pas être nécessaire puisque la taille de l’appareil est raisonnable versus d’autres modèles. Tout comme le poids qui tient bien à 15,2 lb.

L’appareil vue de haut

Une fois que c’est fait, il suffit d’ajuster l’image à notre goût. D’ailleurs, avec le déplacement de la lentille, c’est assez impressionnant de voir la flexibilité de la position de l’image. On peut donc déplacer l’écran sur l’axe horizontal ou vertical et, si on veut gagner un peu de hauteur, on peut aussi jouer avec les vis en dessous du Home Cinema 3800. Évidemment, on peut jouer avec la distance, mais la taille de l’image peut aussi être modifiée. D’ailleurs, c’est assez impressionnant de constater à quel point on peut projeter une image grande même sur une distance assez courte.

Mon seul conseil en ce sens et je vais y revenir un peu plus loin, c’est de choisir une pièce qui n’a pas trop de lumière naturelle. Même si l’image est très nette et de très bonne qualité, avoir une quantité de lumière pas trop grande est encore nécessaire. Bref, ce qu’il faut retenir, c’est à quel point l’installation est facile et à quel point l’interface est simple.

La technologie 4K PRO-UHD à votre service

Soyons clairs, la première chose que je veux dire à ce sujet, c’est que le projecteur Home Cinema 3800 n’a rien à envier à la plupart des télévisions d’aujourd’hui. Mes quelques semaines d’essais m’ont vite convaincu qu’un projecteur était une option très valide même pour les plus grands amateurs d’images de haute qualité.

Durant ma période de test, j’ai facilement pu essayer tous mes appareils pour vérifier la qualité de l’image. Entre mon Chromecast Ultra, mon Fire TV Cube, ma PS4, ma Xbox One et ma Switch, j’ai pu me faire une bonne idée de ce que le projecteur avait dans le ventre.

La clarté de l’écran est indéniable

Alors, commençons avec mon expérience de jeux vidéo, parce que c’est ce que j’ai testé le plus. Mon écran actuel n’a pas la capacité de maximiser la technologie HDR, donc ce projecteur était une sacrée bénédiction. J’ai commencé avec Death Stranding avec ma PlayStation 4 Pro et l’image s’est effectivement avérée d’une clarté impressionnante. Grâce à des couleurs vibrantes dans un titre comme celui-ci, on constate rapidement la différence. Le niveau d’éclairage est simplement plus naturel et les contrastes sont beaucoup amplifiés.

Avec en plus une résolution 4K (4096 x 2160 max) dans des jeux comme Gears 5, même si je maximisais pratiquement la taille possible de l’écran, la qualité demeurait excellente. Et, si vous êtes amateurs de films, le dernier de Scorsese intitulé The Irishman, vous devez absolument le voir sur un grand écran comme celui-ci. Le film est compatible 4K et le directeur est reconnu pour son utilisation de « Slow-Motion » et de « Freeze Frame » ce qui est encore mieux avec une image de haute qualité.

Meilleur avec un système de son

Les projecteurs ont fait beaucoup de chemin et le simple fait d’avoir des haut-parleurs intégrés assez puissants est impressionnant. Quand j’ai branché le Epson Home Cinema 3800, j’étais étonné d’entendre le son aussi bien. On peut définitivement se rendre à une bonne capacité au niveau de la force du volume. Par contre, avec une image aussi jolie, ça prend un son de qualité supérieure à celui qui est intégré.

C’est là que j’ai décidé de jumeler mon Fire TV Cube avec mon Echo Studio et le connecter au projecteur. Ainsi, sans avoir à installer un énorme système de son, j’avais une image 4K HDR et un son Dolby Atmos. Difficile de demander un ensemble plus complet pour un prix aussi abordable.

La manette est un peu imposante

Autres points un peu négatifs, j’ai trouvé que la télécommande était assez énorme et avait beaucoup de boutons. Pour moi, ce n’est pas trop grave, mais je sais que ça pourrait intimider des gens moins habiles avec la technologie. La bonne nouvelle, c’est qu’elle a au moins un mode éclairage de nuit.

D’autre part, l’appareil émet une bonne quantité de chaleur donc assurez-vous de ne rien avoir à proximité. On parle d’une température qui monte jusqu’à 35 °C. La chaleur qui se disperse émet aussi un bruit non négligeable donc d’avoir un bon système de son dissipe le tout.

À titre informatif

Au début de mon texte, je vous parlais de la simplicité d’installation de l’appareil. Sachez que ça n’empêche pas le Home Cinema 3800 d’offrir de multiples options à ses utilisateurs.

Epson Home Cinema 3800 arrière
Plusieurs ports sont incluent sur l’appareil

Un regard rapide derrière l’appareil nous permet de constater les nombreux ports essentiels qui ont installés. Outre les deux prises HDMI 2.0, on a 2 ports USB, un mini-USB, un port audio 3,5 mm et un port RS232. Il y a même un trigger out au besoin et l’appareil est compatible avec les haut-parleurs Bluetooth. Bref, vous ne manquerez pas de choix.

Le verdict

Pour conclure, le projecteur Home Cinema 3800 d’Epson est une excellente option pour votre prochain choix d’écran. Particulièrement, si vous êtes en mesure de le mettre dans une pièce avec peu d’éclairage, car vous en maximiserez la qualité. Avec son installation simple, ses technologies à la fine pointe, la flexibilité de son image et son format compact, c’est un choix facile. À l’ère des condominiums miniatures de Montréal, avoir une option qui va prendre moins de place qu’un écran est génial.

Plus de détails sur le projecteur via la page d’Epson.

NOTES
Facilité d'installation
10
Qualité d'image
9.5
Son
7
Rapport qualité-prix
9
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.