TOEM

TOEM : l’aventure photographique qui fait voir de nouvelles perspectives

La scène indépendante continue de charmer dans le monde des jeux vidéo et c’est au tour de TOEM de briller. Développé par le studio suédois Something We Made, il nous plonge dans une aventure photographique unique en son genre. En jouant avec les perspectives et en amenant les joueurs à réfléchir, on a l’impression d’avoir une version interactive de « Où est Charlie ? ». Muni d’un look minimaliste en noir et blanc dessiné à la main, regardons comment le titre se démarque autant.

FICHE TECHNIQUE DE TOEM

  • Date de sortie : 17 septembre 2021
  • Style : Aventure / Photographie
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : Something We Made
  • Éditeur : Something We Made
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Disponible sur Switch, PS5 et PC
  • Testé sur Switch
  • Prix lors du test : 22,79$ CAD / 17,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’équipe de relation publique

Découvrir le monde avec un appareil photo

TOEM nous invite à partir à l’aventure avec un curieux personnage muni d’un appareil photo qui en a fait sa passion. À travers ses péripéties, il rencontrera toutes sortes de personnages farfelus dont plusieurs ont des missions à lui confier. En passant par la photographie, notre protagoniste peut régler bien des problèmes. Il découvrira donc petit à petit les beautés du paysage qui l’attendent et les nombreuses créatures qui s’y cachent.

Je pense que ce que j’ai apprécié le plus de TOEM, c’est son rythme. La plupart des jeux vidéo de nos jours ont un rythme assez effréné et poussent le joueur à agir rapidement. Ici, c’est loin d’être le cas. On se promène d’une scène à l’autre en sortant notre appareil photo et on a tout le temps du monde pour apprécier les décors et tenter d’en élucider les secrets. Il n’y a pas de raison d’aller vite et, en fait, vous risquez même autrement de manquer des détails importants.

TOEM

Jouer avec les perspectives

Parce que oui, c’est ce qui fait la magie de cette expérience. Notre perspective isométrique se transporte soudainement à la 1re personne lorsqu’on sort notre appareil photo. C’est ainsi que TOEM joue sur les perspectives avec le joueur puisqu’un nouvel angle de caméra nous ouvre de nouveaux horizons. Par exemple, un obstacle pourrait bloquer notre vue lorsqu’on regarde le décor du dessus, mais être parfaitement observable de la lentille de notre appareil.

Or, TOEM maximise vraiment cet aspect et nous force à regarder les multiples perspectives de chaque scène pour résoudre les demandes des résidents. D’ailleurs, celles-ci ne sont pas toujours évidentes et de les résoudre fait partie du plaisir du jeu. Juste le fait de s’assoir sur un banc (ce que le jeu encourage fortement) et relaxer quelques instants peut nous faire découvrir de nouveaux détails et nous permet surtout de réfléchir paisiblement.

TOEM Camera

L’importance des accessoires

D’autre part, notre caméraman aura aussi la chance de trouver plusieurs accessoires sur son chemin afin de mettre à profit l’ampleur de son talent. Par exemple, assez rapidement on obtient un trépied. Celui-ci est particulièrement utile pour prendre des clichés des créatures un peu timides.

Sinon, il y en a plein d’autres qui vont agrémenter l’expérience comme des chaussettes qui nous permettent de marcher un peu plus vite ou la corne qui surprend par sa puissante émission de son qui génère des réactions hilarantes pour nos photos. Malgré la profondeur limitée de l’histoire, ce sont toutes ces situations cocasses qui rendent TOEM si charmant.

Minimaliste, mais charmant

Du point de vue visuel, Something We Made est resté dans la simplicité alors que tout a été dessiné à la main en noir et blanc pour ensuite être animé. Mais, ça n’a pas empêché les développeurs d’aller dans les détails. Chaque scène est amplement décorée et la plupart des éléments sont animés de sorte à nous offrir un monde qui paraît bien vivant. Sans oublier aussi les designs de personnages qui sont très appréciables et qui donnent beaucoup de style à TOEM. En plus, la trame sonore est excellente et variée ce qui nous permet de relaxer encore plus en jouant.

Verdict sur TOEM

Pour conclure, bien que la durée soit un peu courte, TOEM se démarque par sa jouabilité unique et son esthétisme visuel mignon. Something We Made a prouvé qu’une approche ingénieuse en jouant sur les perspectives du joueur peut livrer un jeu de photographie interactif amusant sans porter le nom de Pokémon. J’ai grandement apprécié mes quelques heures dans cette aventure et je le recommande fortement à ceux qui ont l’esprit ouvert aux jeux indépendants.

TOEM
TOEM : l’aventure photographique qui fait voir de nouvelles perspectives
TOEM est une aventure photographique très amusante qui se démarque par son approche unique. Il faudrait que je recule à Flight Simulator pour retrouver une expérience aussi paisible et relaxante que celle-ci. En plus, avec son petit look charmant entièrement dessiné à la main, il devrait définitivement tomber dans votre palette de jeux.
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE