Il y a certaines franchises connues qui réussissent toujours à nous faire vibrer. Nous pouvons faire référence à Mario 3D All-Stars récemment porté sur la Switch. Crash Bandicoot 4 : It’s About Time vient raviver la flamme de la nostalgie des années 1990. J’ai de grands souvenirs avec ces jeux et j’avais des attentes pour cette suite tant attendue.

Est-ce que le jeu pardonne au joueur ? Nous avons assisté à une diminution du niveau de difficulté dans plusieurs titres. Est-ce le cas pour Crash Bandicoot 4 ?

Fiche technique Crash Bandicoot 4 : It’s About Time

  • Date de sortie : 02 octobre 2020
  • Style : Plateforme
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E10+/ PEGI 12
  • Développeur : Toys For Bob
  • Éditeur :  Activision
  • Langue d’exploitation : offert en français
  • Disponible sur PS4 et Xbox One
  • Testé sur Xbox One S
  • Prix lors du test : 79,99$ CA / 69,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

L’histoire de Crash Bandicoot 4

On débute l’histoire en se réveillant sur la plage, soit le domicile de notre acolyte. Un problème spatio-temporel se pointe à l’horizon. Parallèlement, un beau décor digne d’un outdooring de qualité supérieure plombe l’écran. Les détails sont au rendez-vous, un joli Spyro en coussin de piscine flotte pas très loin. Il y a même une télé cathodique qui affiche les anciens jeux de Crash Bandicoot. Si l’on fait tourbillonner Crash près du téléviseur, on obtient un succès et on affiche tous les jeux antérieurs de la série.

Notre objectif ? Terminer la quête de notre adversaire et donc, fermer la faille de l’espace-temps. Direction Pic N Sanity et plusieurs voyages dans le futur. Vous devrez récupérer les masques et affronter les différents ennemis pour éventuellement fermer cette faille. En allant d’un niveau à l’autre, vous glisserez sur des railles, vous enfuirez d’un ami le plus rapidement possible et surtout, vous aurez à récupérer le maximum de fruits pour obtenir les gemmes !

Maintenant, vous avez l’aide de votre amie Coco et d’autres aussi viendront vous aider dans votre périple. Vous allez tourbillonner, sauter et utiliser une technologie pour faire disparaître et apparaître des objets. Êtes-vous prêt à sauter dans l’aventure ?

La jouabilité

Les jeux de plateforme de nos jours se classent en deux catégories : le challenger et le fil en continu. Pour mieux m’expliquer, le premier fait référence à des Ori et Celeste. Les deuxièmes, à des Mario et Rayman Legends.

Où se classe Crash Bandicoot 4 : It’s About Time ? Sans être au centre, je le situerais davantage vers le challenger. Même si l’on peut avancer sans trop se soucier des objets à collectionner, il en demeure que le jeu est plus difficile qu’avant (ou que j’ai vieilli). En effet, nous avons l’option de jouer avec 3 vies comme avant ou sinon, avec un nombre de vies illimitées et des points de sauvegarde. J’ai préféré la deuxième option, car j’apprécie davantage le jeu ainsi. D’autant plus, il n’y a pas vraiment de mérite à jouer selon la première option. On peut débloquer des skins en réussissant certains objectifs et c’est tout.

Le co-op

Crash Bandicoot 4 : It’s About Time réussit dans une catégorie où plusieurs échouent. Il est possible de jouer en multi-joueur local. Et tout ça, avec une seule manette.

En effet, qui ne se souvient pas du fameux ‘passe moi la manette’ pour continuer un niveau ? Vous pouvez activer le mode temporairement ou encore tous les niveaux. Dès lors, à chaque point de sauvegarde, vous êtes invité à donner la manette à votre ami ou membre de la famille. C’est très intéressant et un ajout pour permettre d’avoir du plaisir à plusieurs. Vous pouvez faire la campagne jusqu’à 4 joueurs à la fois de cette façon.

Également, il y a 2 autres modes de jeux pour jouer en multijoueur Bandicoot Battle. Vous aurez accès aux courses avec points de sauvegarde et à la casse aux caisses. Ces modes sont amusants, mais sans plus. Ils peuvent donner l’occasion de jouer avec des amis en ligne ou encore, d’essayer quelque chose de nouveau.

Le reboot d’une série

Cette section est un peu plus personnelle. Certains jeux ont occupé plusieurs heures de mon temps lorsque j’étais un jeune adolescent. Je crois que Crash Bandicoot est un concurrent efficace et une belle réponse de Sony envers Nintendo à l’époque. Nous avions Sega qui a développé la franchise Sonic, mais Crash est rapidement devenu une mascotte appréciée de tous.

La recette du succès ? Un personnage attachant, un jeu coloré et accessible à tous. La difficulté augmente si l’ont veut terminer à 100% les niveaux, mais on peut très bien se contenter d’aller du point A au point B.

D’un autre point de vue, les récents Crash Racing ou le reboot de la Trilogie ont permis de ramener la série sur toutes les lèvres. D’ailleurs, ces deux jeux sont excellents selon plusieurs critiques.

Vous pouvez voir, ci-dessous, la bande-annonce de Crash Bandicoot 2. Les graphismes ont bien évolué depuis !

Verdict

Crash Bandicoot 4 : It’ About Time est succulent. Autant il peut faire rager le joueur qui veut tout récolter, autant on peut avoir du plaisir en s’en tenant seulement à se rendre à la fin des niveaux. Pour ces raisons, je recommande l’achat du jeu même à plein prix. Vous pourrez boucler la compagne solo en 6-8 heures et continuer à avoir du plaisir en co-op. D’autant plus, il est possible de battre des temps en mode chrono ou encore, de refaire les niveaux en mode passer et jouer comme à l’ancienne. D’ailleurs, pour les nostalgiques, il y a plusieurs clin d’œil aux jeux originaux.

Pour toutes ces raisons, Crash Bandicoot 4 : It’s About Time est un incontournable pour votre bibliothèque vidéoludique. Le jeu est magnifique et mémorable.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
On dit que qui se ressemble s'assemble. C'est le cas pour Maxime Chartier qui est banquier comme Anthony. Les soirs et le week-end, sa passion pour les jeux vidéos l'amènent à découvrir plusieurs horizons. Chasseur de succès comme Jonathan Laurin, il aime découvrir tous les aspects d'un jeu.